vendredi 30 janvier 2015

Les musulmans n'ont rien à voir avec l'islam

"Après le « ni antisémistisme, ni islamophobie », deuxième motif d’énervement après-attentat, toujours sur le mode des expressions obligées qui permettent utilement de ne pas regarder de trop près des réalités désagréables, le fameux : « ces terroristes n’ont rien à voir avec l’Islam ». Rien à voir, absolument rien. D’accord. L’idée, en gros, c’est qu’il y a d’un côté une poignée de dévoyés fanatiques qui ne connaissent rien à rien à la religion musulmane, de l’autre la grande masse des musulmans, pacifiques, démocratiques, favorables à la liberté d’expression, et tout ça.

En même temps, dit comme ça, vous avouerez que ça fait bizarre.

Je suis le premier à défendre l’idée, difficilement contestable d’ailleurs, que la grande majorité des musulmans français aspirent à vivre en paix et se reconnaissent dans le système démocratique.

Mais « rien à voir avec l’Islam », c’est un peu gros, et quand on y regarde de près, ça pose tout de même quelques questions." [...]

C'est le début du billet de Pierre Jourde .

  J'ai comme l'intuition que chacun sait quelles questions ce "rien à voir avec l'islam" peut poser.

J'ajoute:

L'apostasie condamnée dans la plupart des pays musulmans, rien à voir avec l'islam ?

Inégalité des droits hommes-femmes dans tous les pays musulmans, rien à voir avec l'islam ?

Condamnation (parfois à mort) de l'homosexualité dans presque tous les pays musulmans, rien à voir avec l'islam ?

Les femmes bâchées des pieds à la tête, en France, rien à voir avec l'islam ?  

La fuite des juifs hors de  France, rien à voir avec l'islam ?

Les revendications religieuses à l'école publique (hélas acceptées si souvent)  rien à voir avec l'islam?

La difficulté qu'ont les filles à vivre dans les quartiers musulmans, rien à voir avec l'islam ?

Le fait qu'une partie de la population s'oppose au droit au blasphème et à la liberté de critique des religions, rien à voir avec l'islam ?

Quand un responsable d'association de lutte contre l'islamophobie déclare : « Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir-là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’islam.  » ça n'a  rien à voir avec l'islam ?




24 commentaires:

  1. Ben non, ça n'a rien à voir : circulez, ma p'tite dame ! Sinon, je verbalise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Verbaliser ?

      Eh bien, je me demande si un tel billet ne me rend pas verbalisable. Je pense à ce qui est arrivé à Klarsfeld. Toute critique d'une religion n'est elle pas incitation à la haine ?

      Supprimer
    2. Suzanne, vous n'allez pas plaindre Klarsfeld, tout de même ? Ce fada ultra-privilégié, membre du barreau de Paris et de New-York ! pendant longtemps, ces gens ont défendu l'immigration massive.

      Supprimer
    3. Je ne le plains pas, non, car il s'en tirera sans problème. Il a presque de la chance d'avoir des adversaires aussi bêtes, qui le trainent en justice pour avoir offensé "les jeunes de banlieue". Autant de bêtise contre un propos aussi anodin ( "Non la France n'est pas antisémite, il y a le noyau dur de l'extrême droite qui l'est vigoureusement, une partie de l'ultra gauche et les islamistes et une partie des jeunes de banlieue".), cela se savoure.

      Supprimer
  2. Oser dire qu il y aurait un problème avec l Islam ou que tout ça n aurait rien à voir avec l Islam, comme vous y allez, allez hop, correctionnelle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Houla la, je n'oserai jamais dire qu'il y a un problème avec l'islam ! Il faudrait être fou pour ne pas padamalgamer à ce point.

      Supprimer
    2. Chère Madame, je regrette que des questions si légitimes soient désormais des propos quasi clandestins de blogs confidentiels. La grande marche des "aveugles qui n'entendent rien" laisse, en effet, beaucoup de cocus sur le pavé. Ce billet est excellent ! Il est vraiment à désespérer !

      Supprimer
  3. Un Juppé pouvait dire, sans créer de scandale, à propos de Benoît XVI "ce pape commence à poser problème", mais l'islam, non, on a beau regarder, changer d'angle de vue, rien à l'horizon. L'islam est une religion de paix et de tolé rance. Le vrai problème c'est le catholicisme, d'ailleurs Méléenchon, grand spécialiste devant l'Eternel l'a dit, les cathos traditionalistes sont dangereux.

    RépondreSupprimer
  4. Michel Onfray l'a écrit de façon très amusante :

    http://www.marianne.net/agora-pas-amalgame-200115.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'avais pas lu, merci ! En revanche, j'ai regardé la partie du débat dans lequel intervenait Onfray. C'était pitoyable de voir ses interlocuteurs ne pas l'écouter, l'interrompre, et déballer leurs inepties qu'ils avaient du apprendre par cœur à l'avance.

      Supprimer
    2. Suzanne, quand vous aurez une minute, il faudra nous expliquer comment vous faites pour apprendre quelque chose par cœur autrement qu'à l'avance…

      Supprimer
    3. Tiens oui, c'est pourtant vrai.

      Supprimer
  5. Les choses se compliquent encore, puisqu'il semble bien, selon les spécialistes qui squattent les médias depuis les événements du mois de janvier que l'islam n'a rien à voir non plus avec le Coran. En effet, on ne cesse de nous dire que nulle part dans le Coran il n'est écrit que les femmes doivent être voilées ; de la même façon, on nous a répété à plusieurs reprises que nulle part dans le Coran, il n'était écrit qu'il ne fallait pas représenter le prophète. Pas plus tard qu'hier soir, un écrivain marocain homosexuel disait dans une émission littéraire que son rêve depuis l'enfance était d'émigrer en France, mais qu'il était étonné que les pays musulmans soient aussi intolérants avec les homosexuels puisque dans le Coran, il n'y avait aucune condamnation de l'homosexualité !

    Bref, on n'a jamais vu une religion s'efforcer avec tant de constance et d'obstination à être ce qu'en fait elle n'est pas !

    RépondreSupprimer
  6. Emmanuel, voyons....« l’homosexualité, comme identité » est « une notion » occidentale qui n’est pas adaptée au monde arabe et africain. Et par « analogie », pas adaptée non plus à ceux qui en sont issus : les habitants des « quartiers populaires ».
    (Félix Boggio Ewanjé-Epée, Stella Magliani-Belkacem dans « Les féministes blanches et l’empire », éditions de La Fabrique)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des gens issus de l'homosexualité ? (encore une de mes nombreuses impasses, dans mes examens de médecine!)

      Supprimer
    2. Ah oui, ils sont magnifiques ces deux-là ! Et bien sûr, pas question de les accuser d'homophobie : surtout padamalgame ni de stigmatisation...

      Supprimer
    3. L'autre, avec son pseudo "Emmanuel F", il ne pourrait s'appeler Marco Polo, comme tout le monde, avant de commenter dans les blogs ?

      Supprimer
  7. Islamophobe, raciste ! Gonzesse ! Homophobe !

    RépondreSupprimer
  8. C'est pourtant simple à comprendre, bon sang : l'islam n'a rien à voir avec l'islam !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De même que l'aveugle n'a rien à voir avec ses yeux.

      Supprimer
  9. Et grand corps malade, il n'a rien à voir avec le slam peut-être ?

    "7 janvier 2015, j’ai pas envie d’aller au lit
    Je préfère prendre un stylo car ce soir je suis Charlie
    Nos artisans d’la liberté ont rencontré leur destiné
    Ce soir j’écris pour eux parce que je sais pas dessiner"

    Yo !

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  11. Autrement dit : "Circulez, y a rien à voir (avec l'islam) !"

    RépondreSupprimer

Modération parfois, hélas, mais toujours provisoire, ouf.