jeudi 17 septembre 2009

Linkodingues


Je causais peinardement avec Le Coucou rapport aux liens qui farcissent le moindre billet et qui vous disturbent la comprenette du texte.
Alors c'est simple : ya des blogs où les liens, pour moi, c'est pire que de la pub. j'ai peur de marcher dedans. Des textes farcis de soulignage, et quand vous cliquez ça vous mène à quoi ? Sur des pages d'auto-promo ou sur des pages de gentils potes qu'ont aucun rapport avec la choucroute.
En plein blog, on tchatche et pis crac, un bourre-lien , mais ils sont complètement fous ces mecs ! Mais moi les linkodingues j'les soigne, j'm'en vais leur faire une ordonnance, et une sévère, j'vais leur montrer qui c'est la Reine du Web. Aux 4 coins du Net qu'on va les r'trouver éparpillés par petits bouts façon puzzle... Moi quand on m'en fait trop les liens, j'correctionne plus, j'cliquotte plus, j'dynamite... j'disperse... et j'ventile...

***

24 commentaires:

  1. Jolie alternance de couleurs pour les liens ! D'accord avec toi: en général, 4/5 liens c'est bien assez.
    Rapport au temps passé à lire tout ça...

    RépondreSupprimer
  2. Franchement,

    Je n'ai pas l'impression d'être le plus générateur de liens, je suis même un vrai petit joueur, un véritable régional de l'étape..

    RépondreSupprimer
  3. Homer Merci

    Disparitus : j'ai mis au hasard des blogs piochés dans ma blogosphère et des images de dessins d'enfants, juste pour faire des liens.

    RépondreSupprimer
  4. Et ben voilà, ça devait arriver un jour, Suzanne s'est fêlé le scaphandre !

    Qui est coupable ?

    RépondreSupprimer
  5. De votre plume, Merle Moqueur, j'aime bien ce mot "comprenette" ,si en plus, vous l'avez accolé par hasard, je ne me sens plus de joie.
    Vous avez bien conscience qu'avec ce billet vous déclarez la guerre à Number one :)

    RépondreSupprimer
  6. @ Suzanne

    Ah ok, je me sentais accusé de full metal overlincking

    Merci pour le backlink quand même...ih ih ih

    RépondreSupprimer
  7. Je proteste, ce billet imparfait ! Il lui manque l'essentiel ! Un lien vers mon blog ! :D

    RépondreSupprimer
  8. Pas mal du tout, mais pendant que vous y étiez, vous auriez dû pousser l'exercice jusqu'au bout: un lien par mot…

    RépondreSupprimer
  9. Moi, c'est plus le mot "liens" qui m'énerve que les liens eux-mêmes.

    RépondreSupprimer
  10. Personnellement, il y a des blogs que je ne vais plus lire du tout, juste à cause de cette manie de débiles. Et, chez ceux que je fréquente encore (par faiblesse, n'en doutons pas), je mets un point d'honneur à ne cliquer sur AUCUN lien.

    (Et pourtant, des fois, il doit bien y en avoir un qui mène chez moi, hein !)

    RépondreSupprimer
  11. tata flingueuse !

    Isabelle T

    RépondreSupprimer
  12. Et dire que je ne suis même pas clicable dans ce joli billet ! Sans doute ne suis je pas de la trempe de d'pasd'Goux et consorts !
    Pas grave au moins Homer est la , na !

    RépondreSupprimer
  13. Il est vrai que certains abusent du lien.

    RépondreSupprimer
  14. 2 remarques :
    a)Le Grand Méchant Goux ne met jamais de liens
    b) Nicolas n'a qu'un lien dans ce billet alors qu'il a plein de blogs

    RépondreSupprimer
  15. Olivier P (espèce d'adonépatibulaire !) et Corto 74 :

    Même réponse qu'à Disparitus. A part le lien sur Olympe, reine du Web, j'ai mis les autres au hasard, il ne fallait surtout pas cliquer dessus :-)

    C'est un procédé que je critique, et non des personnes ou des blogs. Le principe, on le comprend : faire des clins d'oeil aux copains, montrer qu'on pense à eux et jouer au jeu du Wikio. C'est gentil, mais le résultat est que les liens parasitent la lecture. Quand ce sont des billets publicitaires, c'est opportun,on vient pour cliquer sur la pub, mais sinon ?
    Si on clique sur un lien en cours de lecture, on ralentit sa lecture. C'est valable si on souhaite une information, mais si c'est pour tomber sur une page qui n'a aucun rapport, ou un rapport lointain, avec le sujet ? Et, à l'opposé, si on rate l'effet d'un billet parce qu'il y a un seul lien sur lequel il fallait cliquer et que le lecteur du billet ne clique plus sur les liens ?

    RépondreSupprimer
  16. Personnellement, je me sens parfois coupable d'oublier de faire des liens sur des billets qui pourtant le méritent (manque de temps essentiellement) alors parfois, j'essaye de me rattraper dans un billet suivant...j'avoue abuser parfois du lien mais c'est ce qui m'a permis d'avoir une certaine visibilité et d'atteindre mon premier objectif: avoir des lecteurs et commentateurs pour créer la discussion. ;)

    RépondreSupprimer
  17. C'est vrai. Je vais faire un effort pour me soigner.

    RépondreSupprimer
  18. Mitslav et Nicolas : c'est tout juste si je ne regrette pas ma gueulante...

    RépondreSupprimer
  19. Nicolas, je n'osais le dire, à cause des droits d'auteur

    RépondreSupprimer
  20. Reine du web ! et en plus ce n'est pas par hasard.
    je vais vous en devoir des liens Suzanne après ça.

    RépondreSupprimer
  21. Suzanne dans le ciel avec des diamants.

    RépondreSupprimer
  22. Ceci dit : cette pratique ne me gène pas chez les "bons" blogueurs, genre Nicolas, qui font quand même un bon contenu. Mais c'est vrai que dès que le "contenu" s'évapore, chez les seconds couteaux, quand il y a 30 liens entre un copier-coller, je confesse que je supporte plus du tout, du tout. Ca n'a rien avoir avec wikio ou autre chose, mais ça ralentit la lecture, comme vous dites, on dirait une aire d'autoroute, ça pique les yeux, etc.

    RépondreSupprimer
  23. Comment ça, je fais un bon con tenu ?

    RépondreSupprimer

Modération parfois, hélas, mais toujours provisoire, ouf.