jeudi 25 juin 2009

Dorham et Franssoit sont de faux exhibitionnistes

Au pire, je montre ma queue, c'est toujours ça de gagné... (Dorham)
Bon, ben si on peut pas sortir sa queue, on va sortir sa bite. (Franssoit)

Des promesses, des promesses, encore des promesses...

Tandis que moi :


15 commentaires:

  1. Ils devraient faire un tour dans un centre vraiment naturiste (pas le Cap d'Agde) et on reparlera après. Ils seront un peu plus prudent et modestes dans leurs discours. Montrer sa teub, mais pourquoi donc et en quoi serait-ce une menace ? Si tout le monde montre la sienne, on en revient un peu à la réalité. Modeste, modique, modérée.

    RépondreSupprimer
  2. Appas: C'est mignon.

    Dominique: ces freluquets vous répondront "parlez pour vous" !

    (trompettes de la renommée...)

    RépondreSupprimer
  3. t'as passe ton bac en 1910 ou en 1911?

    RépondreSupprimer
  4. Disparitus : ah, mes humanités...

    RépondreSupprimer
  5. Après le voile, le poil. Suzanne, j'aime votre blog : analyse sérieuse puis dérision...

    RépondreSupprimer
  6. Dominique :

    J'ai fréquenté un temps la plage naturiste du coin, c'était fort agréable et très familial.

    Depuis c'est devenu parait-il un baisodrome homosexuel, et m'intéresse donc moins.

    Je ne comprends par contre pas le rapport avec de la modestie, il ne semble pas que ni Dorham ni moi n'ayons prétendu en avoir une exceptionnelle (du moins dans nos commentaires au billet de la Suzon).

    Suzanne, sur la photo on voit mal votre zob. En plus ce matin, j'avais décidé de bosser et maintenant, va falloir que je trouve un billet à faire en réponse, c'est malin !

    RépondreSupprimer
  7. Franssoit, les filles n'ont pas ce que vous dites, mais un p'tit truc charmant.
    Et faites donc un billet, faites, faites, fêtes, ça nous distraira des sombres burcatastrophes.

    RépondreSupprimer
  8. Et non épilée, siouplaît ! Une vraie femme, quoi...

    RépondreSupprimer
  9. A ces années folles ont succédé ces années des folles. Beurk !

    RépondreSupprimer
  10. Vous êtes belle Suzanne...

    (Dominique, je dis ça parce que je me suis pas lavé depuis 6 mois... tu vois bien que c'est une menace)

    RépondreSupprimer
  11. Dorham, pour mon premier petit boulot de lycéenne, j'ai travaillé dans un hospice. Il y avait une vieille dame quasi centenaire qui était une ancienne modèle. Elle posait pour les cartes de collection et les revues coquines. Elle avait gardé beaucoup de clichés et les montrait volontiers, après avoir repeigné ses rares cheveux blancs et accroché sa broche en or en forme de papillon.
    Ses enfants étaient morts avant elles. Quand elle est morte à son tour, le personnel de l'hôpital a collé partout dans le couloir ses cartes, ses photos, ses lettres d'amour avec des fleurs séchées. On poussait les vieux en fauteuil entre deux haies de seins blancs; de cuisses un peu dodues, et de jolies toisons rousses.

    RépondreSupprimer
  12. On attend le côté pile (pas épilé).

    RépondreSupprimer

Modération parfois, hélas, mais toujours provisoire, ouf.