mardi 30 mars 2010

Conversation avec une poubelle


Il y avait du vent qui soufflait par rafales; les tôles vibraient, le container chuintait et soupirait. Les deux petits l'apostrophaient, lui disaient tire la langue, sors tes pattes si t'es vivant, t'as mangé des chevals et des maisons et ça fait ploc dans ton ventre, sans détacher leur regard des gros yeux noirs tout vides du monstre de plastique innocent.

33 commentaires:

  1. Encore un billet sur la délinquance... :)

    RépondreSupprimer
  2. Y a pas d'âge pour grossir les statistiques.

    RépondreSupprimer
  3. Excellent ! Je sens que l'Irremplaçable va être jalouse...

    RépondreSupprimer
  4. Superbe photo !

    (délinquance asiatique en plus)

    RépondreSupprimer
  5. Merci Audine !
    Didier, vous dites n'importe quoi. J'ai failli oser un "arrêtez vos délires", mais je n'ai pas voulu vous faire pleurer...

    RépondreSupprimer
  6. Audine,

    Comment ça asiatique ? Comment tu le sais ? On est pas tellement sûr, ça sent carrément la stigmatisation... Pour un peu, on croirait que t'es au bord de nous faire un exposé sur l'hygiène dans les restos vietnamiens...

    C'est u-ne hon-te !

    RépondreSupprimer
  7. Associer l'image d'enfants issus de l'immigration au détritus, comme si la poubelle était un interlocuteur fatal, c'est un peu limite.

    Les images ont un sens.
    Les images sont importantes.

    RépondreSupprimer
  8. S'agit-il d'une métaphore sur les problèmes dus à l'obésité aux States ?

    RépondreSupprimer
  9. Joli billet, mais n'oublions quand m�me pas qu'on dit chevaux quand il y a plusieurs chevals.

    RépondreSupprimer
  10. Et la poubelle ne peut pas se défendre, elle n'a pas de bras. Ou va le monde, ma pauv' Lucette !?

    RépondreSupprimer
  11. Yanka: point point, c'est un instantané 100% breton.
    Homer: rien ne dit que la poubelle n'a pas mangé les enfants, j'ai cliqué et passé mon chemin.
    Chieuvrou: un Chieuvrou, des .... X ou S ?
    Camille: merci.

    RépondreSupprimer
  12. Très mignon. On voit bien qu'ils jubilent avec une toute petite pointe de peur. Il est vrai que ces yeux noirs et creux, on peut se demander....

    Des flots d'enfance me reviennent. On attaquait pas les poubelles (elles avaient pas cette gueule là), mais on disait d'interminables "adieuadieuadieu" aux trains qui passaient derrière la maison, et on hurlait vers le ciel "avion, viens me chercher!".

    Les passagers du train répondaient parfois (quelle euphorie) mais jamais aucun avion n'est descendu.

    RépondreSupprimer
  13. L'attitude des personnages est bien saisie mais dommage pour la plus petite poubelle derrière eux. C'est pris avec quel appareil?

    RépondreSupprimer
  14. Patrick: lx3, un compact. C'est la hasard qui a bien fait les choses, je ne pouvais pas pas aller enlever la poubelle derrière et je ne fais pas de retouches. (je ne sais pas et je n'en ai pas envie)

    RépondreSupprimer
  15. Merci pour l'inspiration...
    http://cultivetonjardin.eu.org/post/2010/03/31/Un-train-qui-passe

    Et pour les retouches, tu as bien raison. Les enfants crèvent l'écran, c'est magique de les avoir saisis comme ça.

    J'aime bien "ça fait ploc dans ton ventre", ça aussi c'est magique.

    RépondreSupprimer
  16. CTJ: Patrick n'a pas tort, mais bon... Je vais lire votre billet.

    RépondreSupprimer
  17. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  18. J'aime beaucoup cette photo et surtout le NetB lui va bien. Ça existe des délinquants asiatiques ? On en entend jamais parler...

    RépondreSupprimer
  19. Le Didier au-dessus c'est Catherine sur son ordi.
    Catherine Goux

    RépondreSupprimer
  20. Catherine,

    Je me disais aussi ! Le commentaire n'était pas désagréable.

    Cela dit, Catherine, demandez-vous avec quels pognons les asiatiques achètent tous les bars tabacs de banlieue... Et pourquoi peut-ils se permettre de tenir des boutiques qui ne tournent visiblement pas (à la hauteur nécessaire pour rentabiliser les fonds de commerce aux prix où ils sont) ?

    Mais nous divergeons et je tiens des propos à la limite du racisme. Je vais me faire égorger par mes collègues gauchistes.

    RépondreSupprimer
  21. Merci Catherine. Nicolas, causez-moi encore de racisme et je vous mets une photo de pâquerettes. (Je sais, c'est Dorham qui a commencé. Je vais le bannir de ce blog, lui)

    RépondreSupprimer
  22. charmant partenaire....
    pas sûr qu'il soit dans mes cordes...
    préférence pour les petits hommes verts....
    pour vous faire sourire Suzanne

    RépondreSupprimer
  23. Gaël, Jeffanne et Blog trotter, merci ! (Blog trotter a de jolies photos sur son blog)

    RépondreSupprimer
  24. Cette photographie, toute d'horizontales et de verticales, est une pure merveille, vraiment.

    RépondreSupprimer
  25. Merci Christophe B., et bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  26. Impressionnant, le regard noir du Poubellosaure.

    RépondreSupprimer

Modération parfois, hélas, mais toujours provisoire, ouf.