mardi 14 septembre 2010

Irène Delse, Céleste, et les autres 11 septembre




Il n'aura échappé à personne qu'un pasteur américain a promis de brûler des corans le 11 septembre pour protester contre la construction d'une mosquée sur les lieux du plus bel attentat islamiste. La presse et la télé s'enflamment, la blogosphère s'émeut et relaie, relaie à n'en plus finir sur l' air de "ce connard de pasteur est vraiment un connard, mais au joyeux royaume d'islamie, on lapide, on pend et on égorge, même si on ne brûle pas les Bibles". Toute la blogosphère ? Non, il ya chez nous un petit village d'irréductibles par qui l'islamophobie ne passera pas.

Le collectif Ruminances titre: Du terrorisme islamiste au terrorisme intellectuel
Le 11 septembre eut pour effet de déclencher les guerres américaines en Afghanistan et en Irak,[...] est devenu dans la presse et la classe politique un tabou majeur. (Les choses ne se sont pas passées comme vous le croyez, la preuve c'est qu'on essaie de faire taire ceux qui contestent ce que vous avez pu voir à la télévision, c'est comme pour la guerre en Algérie, comme pour l'assassinat de JFK, etc)
Nombreux commentaires des Ruminants qui rebondissent sur la théorie du complot et se racontent leur guerre d'Algérie en tant que héros de la résistance anticolonialiste ou pacifique, je ne sais plus, je n'ai pas tout lu. Je n'ai pas tout lu, mais je me doute qu'ils auront fini par rendre l'infect nabot, sa grande asperge botoxée, son ministre rouquin nazi et tous les blogs réactionnaires de la soi-disant tragédie du soi-disant 11 septembre dans les soi-disant Etats soi-disant unis responsables et coupables de l'écran de fumée qu'on continue à alimenter pour nous distraire de l'affaire Bettanwoerth et du vrai problème des retraites des chômeurs.

Philippe Méoule -Quand la connerie rattrape l'intolérance (ou réciproquement). -nous prédit d'autres 11 septembre provoqués par la bêtise des islamophobes: Avec des initiatives comme celles-là, (il parle du pasteur qui voulait brûler les corans) on ne devra pas s'étonner que les barbus reprennent de la vigueur et fassent péter nos avions et nos métros... Merci Pasteur Jones, plus con que toi, on meurt ! De ta part, on aurait préféré un prêche sur la paix, la tolérance et la réconciliation concernant la Bible, la Torah et le Coran... Tant qu'il y aura des mecs comme toi...!. (ah, oui, prêchez la paix et la tolérance à Al Qaida, ça va marcher, pour sûr, et c'est de la faute des pasteurs qui brûlent les corans si l'islam dérape un peu, bien entendu)
Trois commentateurs sont venus rendre visite à Philippe Méoule et un commentaire est excellent:
Le ven 10 sep 10, par Sylvia Mackert
Voici ce que dit la Bible et un pasteur aurait dû le savoir :
Matthieu 5:44 Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent.

Chez Céleste, - D'un 11 septembre à l'autre - nous avons la description de l'horreur en quelques lignes, puis:" La peur venait de faire une entrée fracassante dans le paysage médiatique. Depuis cette date fatidique, les mesures de sécurité se sont amplifiées de manière hallucinante et on nous manipule sans cesse afin de nous rendre craintifs et dociles comme des agneaux, prêts à l’abattoir." Enfin "à qui profite le crime" ?

Oui, tiens, réfléchissons un peu à qui profite le crime?
Certainement pas aux musulmans qui sont aujourd’hui victimes d’une infecte vague islamophobe. [...]les sous-sols de certains pays recèlent d’énormes quantités de ressources énergétiques indispensables à la survie de l’économie néolibérale. Alors la peur comme arme de soumission et quelques hochets pour distraire l’attention. Ceci pourrait bien expliquer cela!

Suivent les rappels d'autres évènements et pour conclure: 2001-2009 neuf années durant lesquelles le capitalisme effréné a montré son vrai visage. (Son visage était faux avant?)
Deux commentateurs autres que Céleste à ce jour sur ce blog, espèrent la renaissance d'un monde nouveau.

Irène Delse - Ces autres «11 septembre» qui ont marqué l’histoire - évoque les 11 septembre sur un ton guilleret, circulez il n'y a rien à voir.
"il y a le 11 septembre 1962, quand les Beatles, qui n’étaient pas encore les Fab Four, ont finalisé leur premier single!"
Merci, on a failli passer à coté. Banalisons, bon sang, ce n'est qu'un petit attentat parmi tant d'autre, un évènement comme on en voit dans le journal comme on en lit le soir chez soi. Dans la même veine, les familles des militants communistes tués à Charonne en février 62 ne doivent pas oublier qu'il y a d'autres février 1962, celui de Johnny qui sortait "Retiens la nuit"

Célébrons aussi , insiste Irène "Celui de 1973, au Chili début d’une sinistre dictature — qui eut l’intéressante distinction d’être courtisée aussi bien par Margaret Thatcher que par Mère Térésa: ah, les «étranges compagnons de lit» qu’engendre la politique…" (ne nous trompons pas d'ennemi et traquons partout la bête chrétienne ou plutôt toutes les religions se valent, n'en stigmatisons aucune sous aucun prétexte que ce soit, et n'écrivons pas une phrase sur les dangers de l'islam sans contrebalançage immédiat, mais quand même traquons surtout les chrétiens de chez nous, ce sont les pires)
Deux commentaires sous ce billet, dont un de l'auteurE. Irène Delse, se plaint souvent de n'avoir pas de troll bien frétillant à se mettre sous la dent. Faites un effort, vous qui passez par là.

***
.

117 commentaires:

  1. Ah, je vois qu'on est allé traîner dans mon asile !

    À propos de la Delse, elle se prétend écrivain mais ça ne l'empêche pas d'écrire sans s'autodétruire de honte que les Beatles ont "finalisé un single"...

    RépondreSupprimer
  2. Vous êtes bien courageuse d'aller traîner dans l'asile de Didier (rires)
    Pour ma part j'évite, ça me donne des palpitations.

    RépondreSupprimer
  3. Vlad:
    L'asile est un petit nid douillet d'oisillons victimes du réactionnariat, qui pépient révolutionnairement sous la couette. Ils sont assez contents, d'ailleurs, de l'inhabituelle fréquentation qui s'ensuit de leur blog, et Nicolas ne peut plus râler que Didier écume sa bloguerolle, puisque les meilleurs fopastigmatiser sont maintenant dans la sienne. (Où l'on voit la dangerosité de l'abominable Didier Goux, qui n'hésite pas, à son habitude, à recourir à des procédés immondes, et la nauséabonde bienveillance complice de nazies de salon telles votre servante)

    RépondreSupprimer
  4. Nicolas: pas dans le billet ! (ce sera pour la prochaine fois !)

    RépondreSupprimer
  5. Suzanne,

    Non, dans le commentaire, uniquement.

    Je ne commente pas le billet : vous stigmatisez mes potes.

    RépondreSupprimer
  6. Nicolas: et vous ne voudriez pas surenchérir dans l'exacerbation de la stigmatisation, n'est-ce pas ?

    RépondreSupprimer
  7. Je vous f'rais r'marquer que je ne stigmatise pas tellement, les extraits et les billets parlent d'eux-mêmes.

    RépondreSupprimer
  8. Pffff,
    Mais c'est trop de boulot ma chère Suzanne, faudrait tout reprendre à zéro...la nuance, l'honnêteté intellectuelle, l'amour de l'autre.

    J'avais surtout lu le billet de Céleste et j'avais trouvé troublant aussi ce parallèle entre la mort et le désagrément d'avoir à supporter trois militaires armés de Famas non chargé dans le métro.

    En effet, il y a là une effarante banalisation. Un peu comme quand Le Pen dit que "les chambres à gaz sont un détail de l'Histoire" (Godwin +++).

    A ce titre, troublant écho, je billet de ce matin de CSP, c'est du lourd, merci à Didier, j'ai lu ça grace à vous, et j'ai bien ri... je cite :

    "Partant, quand on est de gauche : on défend et soutient l'opprimé c'est notre boulot. Le boulot de la droite étant de soutenir indéfectiblement l'oppresseur y compris quand celui-ci lui écrase la gueule mais décidément ces gens sont des crétins."

    C'est évident en lisant ce que vous venez de rapporter.

    RépondreSupprimer
  9. L'hypocrisie doucereuse qui consiste à dire "oh, mais je ne fais que poser des questions, du genre à qui profite le crime et je constate qu'on ne peut pas débattre, qu'il y a un tabou" est à dégueuler.

    Le net déborde des élucubrations de ces têtes de nœuds complotistes qui gaspillent de la bande passante pour flooder : ça fait plus de 8 ans que leurs pauvres pseudo-arguments sont tous réfutés mais ils continuent encore et encore, animés par une foi à soulever les buildings, parce que ce sont des putains de fanatiques, des débiles enferrés dans une croyance et imperméables à toute rationalité.

    (Faudrait quand même préciser qu'Irène Delse n'a rien à voir avec ces tarés à la sauce Reopen)

    RépondreSupprimer
  10. Malavita: dont acte, pour Irène Delse qui épingle toutes les superstitions et ne verse pas dans la théorie du complot. Céleste non plus, d'ailleurs, même si mon découpage le laisse suggérer, elle dit juste que oui, bon, l'attentat c'est affreux mais qu'il a été prétexte à ce que notre civilisation mourante et pourrie est capable de faire de pire pour écraser les pauvres gens. (en déculpabilisant tout à fait l'islam)

    RépondreSupprimer
  11. Et, Dorham, il n'y a pas que du faux dans le billet de CSP : le ras le bol de l'arrogance islamique se mélange et se superpose avec le racisme antiarabe, ce qui est injuste pour les arabes qui auraient plutôt envie qu'on ne les assimile pas à des débiles emburkannés et qui ne lapideraient pas un moineau.

    RépondreSupprimer
  12. Tiens ! Je vais être sérieux...

    On peut reprocher beaucoup de choses à mes potes de gauche mais il ne faut pas plonger dans l'extrême de l'autre bord.

    Nier que Bush a bien été aidé par les attentats équivaut à baisser son pantalon...

    RépondreSupprimer
  13. Nicolas: oui, mais ce ne sont pas les arguments invoqués du tout du tout.

    RépondreSupprimer
  14. Suzanne,

    Si par Malavita ! qui a bien pris soin de mettre le "tous" en gras...

    RépondreSupprimer
  15. Suzanne,

    Vous avez mal lu Céleste :

    "Les criminels instigateurs de la spectaculaire destruction des Twin Towers, eux, courent toujours, ou ont pavillon sur rue. Va savoir, on sait si peu de choses.

    C'est la même vérole complotiste, en mode faux-derche, que les trépanés ruminants.

    RépondreSupprimer
  16. Nicolas,

    Non.

    tous les pseudo-arguments se réfère aux délires pseudo-scientifiques du type nano-thermite, relevés sismiques etc mis en avant par Reopen 911 et les guignolitos du même acabit.

    RépondreSupprimer
  17. Malavita: ah, moi j'y voyais plutôt ce qu'on dit des dictateurs africains qui ont trempé dans tout ce qu'il y a de pire et viennent se planquer en France avec la protection de l'Etat. (voilà que je défends Céleste...)Ce qui nous fait pirouetter de la même façon, notre civilisation pourrie et fin de race protège les criminels pour mieux écraser le peuple, vivement qu'on en change (de civilisation).

    RépondreSupprimer
  18. Malavita,

    Votre com de 14:29 : ce n'est pas ce que sous-entendait votre commentaire précédent.

    Votre com de 14:25 : je pense que vous vous trompez sur les propos de Céleste, notamment "on sait si peu de chose". On ne peut pas vraiment dire qu'on en sache beaucoup sur les progrès dans les recherches de Ben Laden.

    Ne voyez pas le mal partout, chez Céleste, elle n'est pas conspirationniste !

    RépondreSupprimer
  19. Bon, voici la solution de l'énigme :

    "Ben Laden et les islamistes (et l'Armée rouge) - ah ! la guerre du pavot ! - avec la clé anglaise, plus justement anglo-américaine (donc très anti-européenne), dans le palais présidentiel de Salvador Allende et aussi dans les montagnes de feue la paisible Aghanistan."

    (Si vous voulez que je déchiffre d'autres trucs, vous savez maintenant où "frapper".)

    RépondreSupprimer
  20. Nicolas, peut-être pas conspirationniste dans le sens où elle ne dit pas que les américains ont fabriqué de toute pièces un attentat dont ils espéraient tirer parti par la suite, mais elle est sacrément sectaire. Par exemple, je repense à son ancien billet "quand j'entends islamophobie, j'entends les bruits de botte et l'horreur de la guerre", et zy va à grands coups d'images nazies pour ceux qui n'ont pas envie d'avoir cent Lies hejab dans leur voisinage et des petites filles voilées dans le square de leur ville. Et ça atteint un point pas possible quand elle met (comme Irène Delse) le 11 septembre au rang d'évènement plus tragique dans son instrumentalisation que dans sa simple réalité.

    RépondreSupprimer
  21. Christophe, merci beaucoup ! (je me disais bien que le discours de Castro sur l'extermination des rrrrrroms en France avait une petite touche d'Al Qaida, normal, de Cuba au Chili... N'importe quoi, je sais, mais vous ne valez pas mieux !)

    RépondreSupprimer
  22. Nicolas,

    On risque de mal se comprendre si j'interprète mal le sous-texte implicite de vos commentaires relatifs à mes sous-entendus cryptiques...

    ces têtes de nœuds complotistes qui gaspillent de la bande passante pour flooder : ça vise avant tout les reopenistes et par extension tous les neuneus utilisant la méthode hypercritique pour remettre en question le déroulé des événements du 11/9/2001.

    RépondreSupprimer
  23. Je tiens à défendre un peu le billet de CSP. En dehors de ses gamineries habituelles (les crétins de la droite, etc.), il a la lucidité de pointer ce qui ne va pas dans son propre camp et de parler de ceux qu'il appelle les "musulmanistes" (pas mal trouvé, du reste). Ce qui, lorsqu'on voit le niveau pitécanthropien de ses commentateurs habituels, représente bien une forme de courage.

    RépondreSupprimer
  24. C'est le bordel dans les commentaires. On ne sait plus qui est dans le camp de qui, c'est affreux. (encore la faute à Dorham.)

    RépondreSupprimer
  25. Didier,

    Bravo.

    Malavita,

    Je suis désolé si je ne comprends pas ce genre de phrase : "tous les pseudo-arguments se réfère aux délires pseudo-scientifiques du type nano-thermite, relevés sismiques etc mis en avant par Reopen 911 et les guignolitos du même acabit"

    Je suis parallèlement en train de rédiger un rapport technique pour que mon chef puis le présenter à la direction à propos de nos logiciels. J'ai mieux à faire que de rentrer dans votre langage...

    RépondreSupprimer
  26. Suzanne,

    Vous croyez que c'est une conspiration italienne ? Dorham foutrait la merde entre les réactionnaires français pour nous piquer notre chef d'oeuvre national, la Joconde, par exemple ?

    RépondreSupprimer
  27. Purain d'Adèle ! J'avais manqué les commentaires chez Ruminances, à propos du 11 septembre : c'est du plus-que-lourd ! Je recommande parfaitement l'Hara-Kiri : lui, il est carrément à enfermer.

    RépondreSupprimer
  28. Ah ben voilà, vous avez l'esprit de contradiction tout ça parce que vous êtes jaloux parce que moi, je suis jeune et pas frustré, ni même pétainiste !!!

    RépondreSupprimer
  29. Ben,
    t'as vu les gonzesses aussi ? la vache...le cul passe nettement avant les idées politiques...

    RépondreSupprimer
  30. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  31. Oui,
    ben, l'un ne va pas sans l'autre, si tu connais une femme qui n'est pas vénale, fais-moi signe...

    RépondreSupprimer
  32. Ma mère évidemment. Et la tienne. Et celle de Suzanne. Et celle de Didier (oui, il a une mère aussi, la pauvre).

    RépondreSupprimer
  33. Chers Dorham et Nicolas, ce ne sont pas les gonzesses et le pognon qui passent avant les idées politiques, et même religieuses, c'est le remplissage du frigo, donc, par effet d'entonnoir, de l'estomac et du gosier.

    RépondreSupprimer
  34. Et la vessie pour ce qui me concerne.

    Suzanne,

    On papote juste, hein !

    RépondreSupprimer
  35. Christophe,

    vous êtes trop romantique pour moi.

    RépondreSupprimer
  36. J'aime bien quand on papote, mais ça manque de filles.

    RépondreSupprimer
  37. J'ai pas tout lu en détail (article, liens et commentaires), je rentre de vacances, mais déjà là-bas (à l'extrême occident, à la latitude exacte de la statue de la Liberté, Aveiro, 40°N, New York, NY, 40°N, juste de l'autre côté de l'océan) je m'étais interrogée sur ce paradoxe :

    comment peut-on craindre qu'un homme en brûlant 100 livres (le Coran en l'occurrence) puisse bouleverser l'équilibre du monde ? et comment n'est-on pas plus choqué par les "centaines" (j'exagère un peu) de drapeaux américains brûlés, sans aucun préavis pour protester à cela ? Y aurait-il deux poids deux mesures ?

    Voilà, chère Suzanne, un commentaire de fille ;-))) enfin, d'une qui aime à taquiner le hors sujet.

    RépondreSupprimer
  38. Mais, Luciamel, c'est précisément cet usage par trop systématique du hors-sujet qui nuit à la bonne intelligibilitéde ce billet !

    Revenons-en plutôt au thème initial de ce dernier : ainsi donc, il semblerait que Terry Jones se soit de nouveau illustré par ses frasques...

    RépondreSupprimer
  39. "l'exacerbation de la stigmatisation"

    Joli !

    Me souviens avoir lu un jour sur un blog sérieux (antifacho, antinabot tout ça tout ça) : "l'exaserbation". Un coup des serbes !

    RépondreSupprimer
  40. Bonjour, je suis Christophe Certain, auteur de l'article sur le 11 septembre que vous citez.
    "Je n'ai pas tout lu" dites-vous, effectivement. Peut-être en plus n'avez-vous pas tout compris.

    RépondreSupprimer
  41. Christophe Certain:
    J'ai lu tout le billet, évidemment, mais pas tous les commentaires. Je n'ai pas tout compris? Si, j'ai compris ce que vous écrivez. Ou alors, votre billet est une tentative d'ironie au 17ème degré, et tous les commentateurs de Ruminance jouent le jeu ? Le 11 septembre, tabou majeur, aucun avion ne s'est écrasé sur le Pentagone, etc, etc.... mais oui mais oui.

    Dans son premier commentaire, Lediazec donne le ton. Il fait allusion au malaise provoqué par Matthieu K qur un plateau de télé, quand il défendait la thèse de "on nous cache tout". Malaise typique qu'on éprouve quannd quelqu'un qu'on apprécie dit des conneries énormes et délirantes. J'aime beaucoup dans ce commentaire "Un regard libre sur une affaire dont les points d’opacité relevés n’éclairent personne. " à mon avis, vous avez comme qui dirait une légère overdose de points d'opacité dans le biniou.

    RépondreSupprimer
  42. Suzanne a tout compris, hélas (ça change...).

    En Histoire, nier l'évidence, cela s'appelle du "négationnisme".

    Les théories du complot relatives au 11 septembre sont pour la plupart très soutenues par des groupuscules issus de l'extrême-droite américaine, rêvant de "dévoiler" "l'imposture sioniste" et "le lobby juif" ; cela devrait vous interloquer quelque peu...mais non...

    Kassovitz est un gentil garçon mais il est devenu fou lorsqu'il a compris qu'il ne serait jamais le caillera qu'il rêvait d'être. C'est dur de se faire passer pour un opprimé quand on est fils de...

    ---

    Didier a raison, il faut lire le commentaire de Hara Kiri, ce type semble remarquable. Il est persuadé en ayant vu un mauvais film de Olivier Stone de tout savoir sur l'état dans l'état qui détruit la démocratie américaine.

    Or, en l'espèce, la littérature du complot est plus que foisonnante, elle déborde de la cuvette des chiottes, il faut savoir l'appréhender comme on appréhende la lecture des tabloïds. Avec détachement.

    Parfois, un ouvrage sort du lot (par son style), mais la majeure partie de ces pseudos ouvrages faussement documentés sont l'oeuvre d'escrocs tous plus fascinants les uns que les autres. C'est aussi un sujet d'étude magnifique mais à manipuler avec des pincettes.

    Qu'il y ait eu une forme d'opportunisme des dirigeants américains après ces attentats, cela n'est pas à mettre en doute mais cela ne participe guère d'un complot, seulement d'une conception très particulière (euphémisme) mais très répandue de la politique.

    Cela fait des années que l'on fantasme sur l'état-hydre américain, gonflant grossièrement le pouvoir de certaines officines. Or, toutes les théories du complot font apparaitre de telles ficelles que l'on se demande même comment ce pays continue d'être la première puissance mondiale. C'est les pieds nickelés au Pentagone.

    Or, a contrario, l'on s'aperçoit que tous les vrais coups fourrés des services extérieurs américains ont mis plus de vingt ans en moyenne pour être mis à jour, comme c'est le cas pour toutes les opérations secrètes menées par les services français.

    On a donc affaire messieurs, à des professionnels de l'influence.

    Bref, tout cela n'est que du délire bon pour tirer du comic book à la douzaine.

    RépondreSupprimer
  43. Vlad a dit:
    "Vous êtes bien courageuse d'aller traîner dans l'asile de Didier (rires)
    Pour ma part j'évite, ça me donne des palpitations."
    Moi pareil. J'ai essayé, mais quand on vous supprime un commentaire sur deux, vous renoncez. Je voulais juste répondre à ce joli argument:« Une « époque qui ne voit rien venir », mais comment veux-tu donc qu’une époque voit ? ». Imparable non?
    J'ai essayé pourtant, mais on m'a coupée ^^
    Donc qu'ils aillent se faire...voir dans leurs asiles respectifs.

    RépondreSupprimer
  44. Si je pouvais Carine, je vous censurerais toute la journée et toute la nuit... Sans arrêt ! Vous avez ce coté masochiste qui réveille mon sadisme...

    RépondreSupprimer
  45. Dorham et Carine : oh, oui, frappe-moi à grands coups de censure partout partout...

    Bon, Dorham, je vous plussoie (tant pis pour vos penchants sadiques)et j'ai lu les commentaires, dont celui de Hara-kiri. Ce n'est pas la peine d'essayer de convaincre les tenants du complot, c'est comme si chaque argument appelant à la raison était une pelletée de combustible qu'on jette dans leur chaudière. Plus on répond, plus ils en tirent avantage. C'est qu'ils avaient raison de prétendre au complot, puisque tant de personnes, les politiques, la presse, les media, la juiverie internationale, s'acharnent sur eux. S'ils étaient tous débiles mentaux, ce serait simple, mais il y a dans ces histoires de 11 septembre d'anciens chercheurs au CNRS, des pilotes d'avion, des gens dont on pourrait se dire en effet qu'ils ont une argumentation plausible. Sauf que non, en l'occurence. Parmi les hurluberlus qui prétendent que la Terre est creuse et habitée par un peuple qui nous gouverne, mais chut, faut pas le dire, on trouvera un vrai médecin, un vrai diplomé de philosophie. Il doit y avoir dans le cerveau une zone "refus du rationnel" qui obnubile le reste.

    L'argument "vous n'avez pas bien lu toutes les démonstrations et tous les témoignages sinon vous auriez forcément compris et vous seriez d'accord avec nous, bof bof.
    Etonnant que tout le monde chante là-dessus ("on nous cache la vérité sur le 11 septembre")en harmonie sur Ruminances. Quand ils se retrouvent pour faire la fête, ils doivent mettre dans leur couscous une herbe qui ne pousse que sur les bords de l'Erdre.

    RépondreSupprimer
  46. Oulà! J'ai rien compris... ;-( Meme pas qui sont les crétins ??? NON je n'irai pas lire le reste ailleurs... ;-)

    d'accord avec Malavita...

    À part ça bruler un livre, c'est pas très chic comme geste...

    RépondreSupprimer
  47. Dans son billet, Le Minotaure (scuzé, ça me pique les yeux) ose évoquer Thierry Meyssan dont le livre complètement bidonné a éclaté dans les mains de tous ceux qui l'ont manipulé - dont ce gros bouffon d'Ardisson.

    Ce type en plus d'être un bidonneur de première se paie le luxe de frayer avec des antisémites notoires qui n'ont de cesse de lui ouvrir les portes de leurs petites tribunes minables. Intuile de dire que c'est portes ouvertes au Proche et Moyen Orient.

    Ce qui très souvent caractérise des groupements appelant à faire la lumière sur d'odieux complots, c'est qu'ils allient très souvent des courants très divers mais partageant souvent une tendance très marqué pour l'antisémitisme le plus vénéneux.

    Mais chez Ruminances, la liberté de savoir passe par là, la passion de la vérité (la vérité, un des termes favoris de l'extrême droite française, notez bien...). Ce n'est pas du terrorisme intellectuel que de dire cela, c'est énoncer de simples faits.

    Voyez, j'aurais plutôt tendance à dire qu'il arrive qu'Israël pousse de temps à autre le bouchon un peu trop loin, mais toute indignation mise à part, ça me ferait mal au cul d'être d'un cortège en compagnie de révisionnistes, de militants antisémites.

    RépondreSupprimer
  48. Je propose la lecture de ce fabuleux billet qui en dit long

    Ce qu'on se marre quand même... On est pas sorti de l'auberge, moi, j'vous dis...

    RépondreSupprimer
  49. Ca n'a rien à voir, mais la semaine dernière (ou celle d'avant) je m'étais sérieusement accroché avec le taulier de ce blog...

    RépondreSupprimer
  50. A part critiquer en rond, vous avez fait quoi de votre vie ?

    RépondreSupprimer
  51. Je pense que si le réjouissant crétin mis en lien par Dorham persiste, il va bientôt intégrer mon asile. Avec cellule capitonnée, pour le moins.

    RépondreSupprimer
  52. La pecnaude,

    Critiquer en rond : ça veut dire quoi ? C'est possible ? Vous tentez de faire référence aux fameux péripatéticiens de l'antiquité ?

    Et quel est le rapport avec ce que quiconque fait de sa vie ?

    Vous avez mal digéré ce midi ? Vous avez digéré en rond peut-être ?

    RépondreSupprimer
  53. Ah, je sais ce que moi j'ai fait de ma vie. J'ai participé à l'oeuvre sioniste pour sûr et j'ai validé de ma passivité l'infame lobby juif qui infeste nos esprits.

    Au fait, la pecnaude, c'est pas si loin le 19 juin, on va commémorer un autre complot : parce que Coluche, ils l'ont tué ! Et Balavoine aussi... Et Lady Di, pareil !

    RépondreSupprimer
  54. Je compte changer mon profil ces jours prochains : langue de pute. Et peut-être faire un blog de langue de pute...

    RépondreSupprimer
  55. Eh ! Oh ! j'ai commémoré quoi, moi ? vous êtes tous là à vous regarder le nombril en critiquant les questions que peuvent se poser d'autres gens, vous n'y apportez aucune réponse, vous gobez tout, et vous vous permettez d'attribuer des mots à qui n'en a pas dit ...
    Bon, j'ai lu l'article cité, moi aussi j'ai pensé à des alertes bidon, parce que à la place de Sarko dans sa situation, avec les scandales et enquêtes d'un côté et sa réforme avec les manifs qui vont suivre, flanquer la trouille au péquins ne peux pas nuire, c'est tout.
    Monsieur Goux, je ne vous cherche pas de crosses, ne m'en offrez pas non plus s'il vous plait.

    RépondreSupprimer
  56. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  57. La pecnaude,

    "Vous gobez tout" : vous me faites hurler de rire.

    Les gens se posent des questions, dites-vous, c'est sérieux dites-vous, on ne devrait pas se moquer, dites vous ?

    Soit. Je vous défie (vous et vos amis) de maîtriser autant que moi l'Histoire des Etats-Unis des années 20 jusqu'à aujourd'hui. Il se trouve que je suis un spécialiste de la question. Vous tombez donc assez mal en l'espèce. Je connais assez bien également les théories du complot (et leurs accointances sordides) et les ouvrages rédigés à ce propos, qui m'ont bien amusés lorsque j'étais adolescent.

    Résumons alors. Un péquenaud de je ne sais quel état de péquenaud qui ne connait rien à rien prétend de sa piaule merdeuse sur internet que les deux tours s'effondrent à s'y méprendre comme des tours HLM et vous dites (le "vous" n'est pas à prendre personnellement) : "ah ouais, dingue, c'est vrai, troublant, c'est tout pareil". Sauf qu'en l'occurrence, vous n'y connaissez rien du tout, tout comme moi, en destruction de tours HLM. Le type qui se révèle être l'auteur de ces assertions n'y connait rien lui non plus, évidemment...

    C'est comme si un ado de 16 ans nul en maths tentait de vous expliquer le mécanisme des sociétés écrans.

    Vous gobez, moi, je suis dubitatif.

    Une nuée d'experts dont plus de la moitié ne sont pas américains et n'ont aucun intérêt dans cette affaire ont depuis très bien expliqué en quoi cette assertion centrale était absurde et fausse. De quoi il retournait en réalité. Les "théoriciens" de l'Iowa et du Kentucky font la sourde oreille. Et cette assertion continue vaille que vaille son petit bonhomme de chemin.

    Du reste, sur le terrain, ils sont relayés par des journaux d'EXTREME DROITE !

    Voilà ce sur quoi repose en partie ce faux complot miteux. Et tout est du même tonneau. Pas d'image de l'avion qui s'écrase sur le Pentagone ? Donc pas d'avion, pas de victimes, du flan.

    Mais on retrouve des milliers de morceaux de carlingue sur les lieux, des témoins à foison, des veufs, des orphelins qui demandent qu'on arrête d'insulter la mémoire de gens de leur famille qui sont morts dans cet autre attentat ? Rien à foutre. La même théorie, malgré le flop Meyssan continue son bonhomme de chemin.

    Pas étonnant donc que l'on ne vous prenne pas au sérieux, ni vous, ni Certain, ni Meyssan, ni ce site de penne-culs du Kentucky, ni ce gentil idiot de Hara Kiri qui dit sur l'affaire JFK ce que tout le monde dit quand il n'y connait rien et qu'il a simplement lu deux livres (et un film malhonnête) mal fichus sur le sujet.

    Par contre, quand on vous dit que des soldats israëliens tuent en pleine rue des palestiniens sans autre forme de procès, vous ne remettez rien du tout en question. Jamais, en l'espèce. L'israëlien armée d'AK 47 est nécessairement un tueur d'arabes en puissance...

    Et vous me dites que "nous" gobons tout, que "vous" vous interrogez et que rien, absolument rien, dans ces théories ne relèvent d'une forme larvée d'antisémitisme ? Vous vous foutez de la gueule du monde, voilà tout.

    En effet, comme le dit très justement Suzanne, on ne peut avoir de débat avec des théoriciens du complot parce que ce qui les caractérise principalement, c'est la paranoïa, donc la folie. Et comme l'écrit très justement Kundera (dans le recueil "Risibles Amours" si ma mémoire est bonne) à discuter avec un fou, on perd la raison.

    J'en finis donc...
    (même si comme on le voit, ça a légèrement tendance à m'énerver)

    RépondreSupprimer
  58. Dorham :
    1) je ne suis pas paranoïaque pour un rond.
    2) je dis que vous avez englobé tout et parties de cet article sans distinction.
    3) je me fous de l'histoire des E.U, je n'en parle jamais.
    4) j'ai vaguement eu à apprendre les forces de contrainte des bétons armés, là s'arrête ma science (si c'en est une).
    5) je ne gobe pas, je vous laisse dubitatif.
    6) je ne parle pas d'avions qui se désinguent au Pentagone ou ailleurs.
    7)Ce que dit Hara Kiri est de son ressort et JFK est mort
    8) le conflit-israélo-palestinien, si j'en ai un avis, je ne l'ai donné à quiconque, ceci pour des raisons qui me sont personnelles.
    9) Suzanne dit parfois de bonnes choses et parfois des conneries, personne n'est parfait, même pas moi.
    10) prenez du Prozac ou autre chose et ne vous énervez pas, çà ne fera rien changer aux choses.
    11) pour ce que j'ai écrit sur l'Algérie, j'étais sur place APRES mars 1962 ...

    J'assume ce que j'écris, quand je me plante je sais reconnaître mes erreurs, mais je ne brode pas sur ce que pensent ou pourraient penser ou écrire les autres !

    RépondreSupprimer
  59. "11) pour ce que j'ai écrit sur l'Algérie, j'étais sur place APRES mars 1962 .."

    Et en plus, elle arrive en retard.

    RépondreSupprimer
  60. La pecnaude,

    1) je ne suis pas paranoïaque pour un rond.

    et plus avant :

    "moi aussi j'ai pensé à des alertes bidon, parce que à la place de Sarko dans sa situation, avec les scandales et enquêtes d'un côté et sa réforme avec les manifs qui vont suivre, flanquer la trouille au péquins ne peux pas nuire, c'est tout."

    C'est effarant le nombre de conneries que vous débitez. Vous êtes proprement à mourir de rire.

    Je vous suggère un petit 12 :

    12/C'est pas moi, j'ai rien fait. C'est les autres en fait... On fait rien que discuter dans le fond.

    RépondreSupprimer
  61. Nicolas vous êtes couillon ou quoi ? j'étais sur place après le cessez-le-feu- veut dire que j'y étais depuis fort longtemps !
    Dorham : Il y a tant de monde qui glosent sur les théories de complots ... que je les laisse divaguer à leur aise. Théorie n'est pas preuve.
    Je ne suis pas antisémite du tout. Cessez donc d'affubler les autres de ceci ou de cela sans savoir.
    Qui est paranoïaque ou schizophrène ? ou peut-être un peu des deux, non ?

    RépondreSupprimer
  62. La Pecnaude a dit:
    "Nicolas vous êtes couillon ou quoi ? j'étais sur place après le cessez-le-feu- veut dire que j'y étais depuis fort longtemps !"
    Ah bin c'est pour ça qu'ils nous ont virés, cherchez plus ^^
    (petite remarque masochiste, juste en passant...)

    RépondreSupprimer
  63. Appliquez ce que vous venez d'écrire à ceux qui prétendent que les chambres à gaz n'ont jamais existé :

    "Il y a tant de monde qui glosent sur les théories de complots ... que je les laisse divaguer à leur aise. Théorie n'est pas preuve.
    Je ne suis pas antisémite du tout. Cessez donc d'affubler les autres de ceci ou de cela sans savoir. "

    Il m'arrive très peu souvent, d'écrire dans le cadre d'un échange, ce que je vais écrire maintenant, parce que je débats relativement sereinement la plupart du temps - je suis un type assez bienveillant en général, voyez - mais je me demande si vous n'êtes pas à moitié idiote (à moitié seulement car je vous accorde le bénéfice du doute).

    Les mots, comme les théories ont un sens. Les uns comme les autres ne sont pas du vent, ils ont un fondement, une réalité, ils expriment quelque chose. Ce n'est pas que du "bavardage"... Les mots et les théories vous engagent, vous "fixent" politiquement et idéologiquement.

    J'ai précisé dans mon commentaire que le "vous" employé était collectif, vous faites semblant de l'ignorer. Nulle part je n'ai dit que vous étiez antisémite, ni n'ai d'ailleurs dit d'untel qu'il était notoirement antisémite. Ce que j'ai dit, c'est que les théories défendues sur votre site relevaient d'une forme larvée d'antisémitisme, qu'elles étaient d'ailleurs étrangement et ouvertement partagées par les plus activistes des antisémites. C'est un fait troublant, vous pouvez le nier, mais cela n'en est pas moins exact. Pour ma part, étant de gauche, cela me dérangerait de partager certaines thèses avec ces gens là, mais libre à vous...

    (du reste, un antisémite peut sincèrement s'ignorer, c'est le cas, je le crois de la plupart des antisionistes par exemple)

    Bref. Ces thèses sont véhiculées sur un blog dont vous êtes membre, avec le concours d'autres membres du même blog. Voilà tout.

    "Qui est paranoïaque ou schizophrène ? ou peut-être un peu des deux, non ?"

    Cette dernière phrase est atterrante. Elle met en lumière votre incapacité à débattre, vous renversez platement ce que je mets en lumière dans votre discours même, tout du moins, ses flagrantes contradictions. Dont acte. Restons-en là, la pure joute verbale ne m'intéresse pas ou alors faut-il qu'elle soit d'un autre niveau.

    RépondreSupprimer
  64. Bon, je suis désolée d'arriver si tard.
    Pecnaude, en voilà une question. Je me moque d'un article, vous n'êtes pas contente et vous me dites que je ne sers à rien sur terre, c'est ça ?

    Je n'ai pas envie de discuter de ces théories à la con, je suis d'accord avec Malavita, Dorham, et d'autres... Dorham a très bien expliqué les choses, à son habitude. Lisez donc ce qu'il écrit et dites nous en quoi vous n'êtes pas d'accord avec lui. Et arrêtez de traiter les autres d'obsédé sexuel, de paranoïaque ou de schizophrène. Cépacool.

    Je suis quand même étonnée de voir que tous les membres de Ruminance sont d'accord avec le fond du billet.

    Lucia Mel et Carine: hello les filles! Lucia, d'accord avec votre commentaire.
    Carine et Nicolas: vous êtes vaches avec les anciens combattants.

    RépondreSupprimer
  65. @Chieuvrou : ben, je repasserai en l'an quarante.


    "S'en moquer comme de l'an quarante"



    Signification


    Accorder très peu d’importance à quelque chose.



    Origine


    L’origine de cette expression reste encore trouble. Une des explications concerne l’an Mil. La peur de la fin du monde prévue cette année là aurait duré pendant 40 ans. Voyant qu’aucune catastrophe n’arrivait, nos ancêtres auraient utilisé cette date pour se moquer de quelque chose qui n’arriverait pas, ou qui n’aurait pas d’importance. Parallèlement, si le mystère qui plane sur l’origine exacte n’a jamais été élucidé, on retrouve à plusieurs reprises le chiffre 40 dans la Bible (les 40 ans de Jésus, les 40 jours de carême avant Pâques, la pluie de 40 jours à l’origine du déluge etc.) Au Québec, on avait annoncé la fin du monde pour l’an 1740. Comme rien n’arriva, on s’en serait moqué par la suite. Les mêmes prédictions auraient été faites pour l’an 1840 où aucune catastrophe n’arriva non plus. D’autres ont prétendu qu’il s’agissait d’une déformation d’"Alcoran" (XIVe siècle), désignant le Coran. De plus, il existe une expression assez proche : "Ne pas s’y entendre plus qu’à l’Alcoran". Enfin, on a aussi pensé qu’elle avait pu être utilisée par les royalistes qui se moquaient de l’an 40 de la République puisque le régime haï n’aurait pu atteindre cette date…."


    source : L'internaute encyclopédie

    (je vous laisse, il y a un Agatha Christie à la télé).

    RépondreSupprimer
  66. Dorham : vous vous donnez facilement raison, surtout, je vous cite : ni vous, ni Certain, ni ...
    ce qui est totalement collectif.
    En ce qui concerne les théories fumeuses comme celles des chambres à gaz, elles ont été prouvées donc leur théorie ne mérite même pas d'être citée.
    Maintenant, permettez que je sois plus claire concernant cette affaire d'iraéliens abattant des palestiniens ... j'ai vècu une époque où les juifs tuaient des arabes, les arabes tuaient des juifs et des catholiques tuaient aussi des arabes et des juifs, comme çà dans la rue, on ne savait jamais vraiment qui tuait qui, on ramassait, on soignait si on pouvait, on trouvait cela aussi dégueulasse d'un côté comme des autres, après on n'a plus beaucoup envie de polémiquer sur le sujet.
    Quand à Carine, si elle veut faire de l'esprit avec çà c'est triste.
    Quand je ne suis pas d'accord avec un commentaire de quelqu'un, je le lui dis, je n'en glose pas.

    RépondreSupprimer
  67. "En ce qui concerne les théories fumeuses comme celles des chambres à gaz, elles ont été prouvées donc leur théorie ne mérite même pas d'être citée."

    La Pecnaude: vous voulez dire que l'existence des chambres à gaz a été prouvée, et non pas que c'était une théorie fumeuse, n'est-ce pas ?

    Vous l'avez lu, le texte de Christophe Certain ? Vous avez cliqué sur le lien ? Vous comprenez ce qu'il dit sur l'attentat du 11 septembre ? Et vous êtes d'accord ?

    RépondreSupprimer
  68. "l'existence des chambres à gaz a été prouvée,". J'écris des trucs affreux. Comme s'il y avait besoin de le prouver.

    RépondreSupprimer
  69. Suzanne, les attentats du Onze Septembre sont en vérité un film odieusement truqué, tourné dans un studio, donc, sous les ordres de Neil Armstrong et Elvis Presley, Elvis dont je signale, du reste, qu'il est en pleine forme, contrairement à une rumeur tenace, puisque tout récemment Claude François (exilé aux USA pour raisons fiscales) l'a pris en stop sur la Route 66, alors qu'il cherchait un raccourci que jamais il ne trouva.

    Par ailleurs, et votre Christophe Certain doit certainement le savoir, même si ceci n'a rien à voir avec cela, Jeanne d'Arc vient de rempiler chez Michou où, dit-on, chaque soir, elle (il) nous offre un nu intégral ordonné (et financé) par la grande loge judéomaçonnique (et cosmoplanétaire).

    RépondreSupprimer
  70. La pecnaude,

    Vous m'agacez, sincèrement. Vous lisez à l'envers, c'est pénible, je vous assure.

    Vous ne voulez pas débattre, vous cherchez à avoir le dernier mot histoire sans doute d'oeuvrer pour la défense cuirassée de vos potes (invisibles du reste).

    J'ai dit en effet que le "vous" était collectif, je me cite donc :

    "Un péquenaud de je ne sais quel état de péquenaud qui ne connait rien à rien prétend de sa piaule merdeuse sur internet que les deux tours s'effondrent à s'y méprendre comme des tours HLM et vous dites (le "vous" n'est pas à prendre personnellement)" etc.

    Collectif, cela veut dire que je vous inclue tous à des degrés divers, que je me garde cependant de disséquer par manque de temps - et d'envie aussi...

    Puis, je dis que nous ne pouvons pas vous prendre, vous (tous) au sérieux, pour des raisons précisées juste au-dessus. Je me re-cite :

    "Pas étonnant donc que l'on ne vous prenne pas au sérieux, ni vous, ni Certain, ni Meyssan, ni ce site de penne-culs du Kentucky, ni ce gentil idiot de Hara Kiri qui dit sur l'affaire JFK ce que tout le monde dit quand il n'y connait rien et qu'il a simplement lu deux livres (et un film malhonnête) mal fichus sur le sujet." etc.

    Cela me semble clair, ne cherchez pas de faille dans mon expression, j'essaie de faire sorte qu'elle soit précise, et il me semble qu'elle l'est - sans faire dans la fausse prétention de bazar.

    ---

    En revanche, VOUS (un vous qui ne s'adresse qu'à vous), parce que nous exprimons un désaccord, n'hésitez à mettre en cause le fait que nous ayons quelque chose à faire de nos vies comme si nous étions une bande de débiles frustrés en manque de baise.

    Je vous rassure, pour ma part, j'ai à faire, j'ai 35 ans, je suis plutôt bien mis (bien que petit), j'ai un boulot intéressant, bien payé, je plais aux femmes mais j'aime celle qui partage ma vie, une grande portugaise de caractère. Je baise donc bien et fréquemment et j'ai trois merveilleux enfants.

    (trêve de plaisanterie)

    Comme je vous le répète ici, avec toute la patience qui me caractérise, je ne comprends pas pourquoi vous n'éprouvez aucune difficulté à partager des théories vaseuses, avec des gens douteux (c'est un euphémisme) alors que plusieurs études ont démontré leur absence de fondement. Les preuves elles aussi sont là, et elles sont aussi solides que celles qui nous conduisent à ne pas douter de l'existence des chambres à gaz.

    Plus que les images, plus que les mètres de pellicule, il y a la force et l'authenticité des témoignages pour appréhender la Shoah. Il en va de même pour le 11 septembre. Douter de la mort réelle de gens face à une veuve, un veuf, un orphelin, un frère qui a perdu sa soeur, personne n'y songe, sauf en ce qui concerne les américains, qui, comme chacun sait sont des bêtes sauvages détruisant la planète et appauvrissant ce qu'il en reste.

    Donc, je résume, et vous pose cette simple question : ça ne vous dérange pas de vous interroger sur un fantasme, plaisamment relayé par l'extrême droite américaine et les milieux antisémites ?

    Vous pourriez répondre, à cela, PRECISEMENT, ça changerait. Car votre réponse, pour le coup, davantage que vos effets de manche un peu puérils, m'intéresserait vraiment.

    Une autre question, vous dites vous interroger sur la question du 11 septembre, mais c'est nébuleux. Sur quoi au juste, ayez le courage de le dire, vous interrogez-vous ?

    RépondreSupprimer
  71. Prenez en considération que je prends la peine de vous exposer tout cela en y mettant les formes et notamment en prenant le temps de développer ce que j'ai à dire.

    Ce faisant, je vous respecte (en tant qu'interlocuteur tout du moins). Faites-en autant.

    RépondreSupprimer
  72. Suzanne : non, je n'avais pas cliqué sur le lien, ce qui d'ailleurs ne change rien à ma position. Qu'une enquête ait été déclenchée à telle ou telle date et dans telles conditions, Busch savait très bien ce qui s'était passé mais n'avait pas envie de le révèler. En gros, sur les arguments de ce site, parce que je suis allée vite, ils s'étonnent du temps qu'à mis la troisième tour pour s'effondrer, quand il y a un tremblement de terre, tout ne tombe pas tout de suite, question d'onde de choc et de résistance des matériaux, donc plausible. La résistance de Bush à l'ouverture de cette enquête était plutôt d'ordre politique et "prévisionnelle" parce que son administration avait complètement foiré et qu'il comptait bien faire avaler n'mporte quoi aux américains. Technique qu'il a maintes fois éprouvée. Je pense que Christophe s'est plutôt rebellé contre l'utilisation plus qu'abusive qu'en ont fait les médias, en fait c'est surtout eux que l'article me semblait viser car leur utilisation a pu laisser Bush enchaîner sur l'Irak et ensuite sur l'Afghanistan à des fins mercantiles, ce qui a fait suivre la présidence française (hors l'avis du peuple en son Assemblée)dans un conflit stérile et onéreux.
    Que les familles des victimes demandent des explications, elle le peuvent compte tenu du manque d'organisation des secours qui ont coûté tant de vies humaines, encore aurait-il fallu qu'une telle catastrophe aie pu être envisagée et explorée auparavant.
    Pour ma part je crois aux détournements d'avions, y compris de celui qui s'est pulvérisé sur le Pentagone, il y a des preuves, que ce soient des intégristes là aussi, bien sûr, qu'ils aient été signalés par les services français, pour une fois ils auraient fait leur boulot, mais monter un complot avec de tels risques, il n'y a qu'un seul hurluberlu qui rèverait de le faire : le nôtre !
    J'espère avoir été assez claire Suzanne ? (en plus çà vous donne un coup de pouce pour votre Wikio)
    Maintenant, çà ne me gène pas de lire Didier Goux, même si parfois je ne suis pas d'accord avec lui, ce sont ses opinions et je les respecte, il écrit bien et est certainemet bien plus cultivé que moi, je n'y perd donc pas. En plus il aime ses chiens !
    Dites à Carine que lorsque j'étais en territoire d'opérations, j'avais 22 ans et que les français étaient là depuis 137 ans ... ou elle ne connait pas l'histoire ou elle est c... Merci.

    RépondreSupprimer
  73. Dorham : je crois que nos commentaires se croisent. Où avez-vous lu que je m'interrogeais sur le 11 septembre ?
    Puis vos dérapages sur votre état de santé glorieux ... comme de l'an quarante, ainsi que le dirait votre distingué linguiste.

    RépondreSupprimer
  74. Christophe B: oui, tout ça est de la faute à Sarkozy. On se demande comment il fera quand il ne sera plus là pour trouver un responsable. (il a du armer le bras de Caïn)

    RépondreSupprimer
  75. "Où avez-vous lu que je m'interrogeais sur le 11 septembre ?"

    La Pecnaude: Cette interrogation, c'est le sujet du billet de Christophe Certain.

    Sur le site dont il recommande la lecture, on prétend que les choses ne se sont pas du tout passé comme on le croit, qu'il y a un complot pour ne pas qu'on sache la vérité, etc, etc. Vos camarades ont l'air de trouver qu'il a raison, que les gens de ce site ont raison, et que les média cautionnent le mensonge. Comme ce sont les mêmes personnes, avec les mêmes techniques, qui disent aussi qu'on a beaucoup exagéré pour les chambres à gaz, ou qui pensent que le tsunami a été provoqué par les américains (ou par les juifs ou par les arabes, je ne sais plus), voila pourquoi Dorham vous explique qu'il ne faut pas tout croire sans réfléchir un peu.
    Si vous n'êtes pas d'accord avec Christophe le minautore et les théories négationnistes et ces histoires de faux troisième avion, dites le lui alors!

    RépondreSupprimer
  76. La Pecnaude,

    Je confirme, vous avez mal lu le texte de votre co-tenancier de blog. A moins que vous ne fassiez preuve de mauvaise foi. D’une part, Mr Certain commence par évoquer une forme de « terrorisme intellectuel » dès lors que l’on cherche à demander plus d’explications sur ce qu’il s’est passé le 11 septembre. Cela ne fait aucunement référence dans un premier temps à ce que Bush a fait par calcul de cette tragédie.

    Ce faisant, il renvoie sur un site qui en effet véhicule des thèses proprement négationnistes. Ces jeunes dingos vont jusqu’à prétendre qu’aucun avion ne s’est écrasé sur le Pentagone, que les tours se sont étrangement écroulées, comme le font des barres HLM lorsqu’on les plastique. Un reportage très bien fichu, diffusé en son temps sur Canal Plus, traite de ses thèses et de la façon dont elles ont été popularisées. Leur réfutation découle de raisonnements simples voire sibyllins. Cerise sur le gâteau, ce même reportage met en lumière les étranges accointances qui relient les tenants de la théorie du complot et l’extrême droite antisémite américaine.

    Mr Certain, en plus de donner un lien qui renvoie sur ce site, prend également la peine de citer Thierry Meyssan, qui est un imposteur notoire, doublé d’un antisémite reconnu. Les thèses qu’il défend sont exactement les mêmes que ceux citées plus haut. Il est le même le premier, dans un ouvrage intitulé « L’effroyable imposture » à développer l’idée qu’aucun avion ne s’est écrasé sur le Pentagone.

    Mr Certain donc se demande ingénument pourquoi ce sujet est tabou, on ne peut être plus clair. J’ajoute que cette interrogation est partagée par d’autres, puisque l’on parle ensuite de Mathieu Kassovitz qui défend encore les mêmes thèses sur les plateaux de télé. On s’étonne même du malaise que ses interventions provoquent.

    Dans un deuxième temps, et seulement dans un deuxième temps, Mr Certain fait finalement référence aux guerres qui ont suivies le 11 septembre. Vous serez d’accord pour dire que ce ne sont pas ces prises de position qui font l’objet d’un tabou. Elles sont même particulièrement répandues. Bush a fait deux guerres pour des questions financières, les armes, le pétrole, mettant en lumière les liens obscurs qu’entretient la famille Bush avec l’Arabie Saoudite et les grands pétroliers texans. Souvenez-vous : la population française s’est vite prononcée contre la guerre en Irak, « guerre illégitime » non avalisée par le Conseil de Sécurité de l’ONU, et pendant huit ans, la presse a fait de Bush une sorte de croquemitaine malfaisant uniquement mû par l’appât du gain ou – au choix – par des réflexes d’illuminé protestant lié à son statut d’alcoolique repenti.

    RépondreSupprimer
  77. (suite)

    Voyez-vous, j’ai une lecture quelque peu différente, y compris sur cette question. Je n’aime pas Bush, je n’aime pas son père non plus et je suis également persuadé qu’ils ne furent tous deux que des pantins au service de lobbys industriels puissants. Cette influence ne date pas d’hier du reste. Eisenhower dans une intervention télévisée marquant la fin de son mandat rendait les clés de la Maison Blanche à son successeur en mettant en garde le pays contre l’influence du « complexe militaro-industriel ». Cette parole était visionnaire, comme l’était celle de Roosevelt : « la seule chose dont nous devons avoir peur est la peur elle-même ».

    Pour autant, je n’ai pas pu m’empêcher, (alors que Monseigneur Villepin et le Président Chirac, flairant le bon coup politique, refusaient tout engagement en Irak, et qu’en France (et en Europe), on manifestait tant et plus contre cette même intervention), de penser que faire obstacle à l’engagement en Irak, manifester pour ce faire, constituait implicitement, disons plus sobrement, indirectement, un soutien à l’état vicié de ce cher Saddam Hussein. Comme dirait l’autre, soutenir ce taré m’aurait fait mal au cul.

    Vous l’avez compris, ce qui me dérange le plus dans cette histoire, ce sont les compagnons de lit avec lesquels une certaine gauche acceptent de cohabiter. Cette question est pourtant centrale.

    Je ne peux m’empêcher par ailleurs de relever à quel point vous pratiquez le double langage. Vous écrivez : « Pour ma part je crois aux détournements d'avions, y compris de celui qui s'est pulvérisé sur le Pentagone, il y a des preuves ». Pourquoi avoir choisi ce verbe : « je crois » ? Il ne s’agit pas de croire, mais de savoir. S’il y a des preuves, il faudrait plutôt écrire : « des avions ont été détournés par des terroristes dont un s’est écrasé sur le Pentagone », fin de l’histoire et il n’est pas besoin de faire mention à ce fameux terrorisme intellectuel qui sclérose la vérité que l’on doit à tout un chacun. Il n’y a pas à tergiverser comme vous le faites en la matière.

    S’il y a un terrorisme intellectuel sur cette question de l’avion qui s’écrase sur le Pentagone, c’est parce que face à ses allégations, il y a la souffrance de plusieurs dizaines de famille qui savent bien, elles, qu’elles y ont perdu des maris, des femmes, des enfants, des frères et des sœurs. Mais cela pèse peu dans la balance, à coté d’images chocs, de raccourcis fulgurants, de syllogismes absurdes ; le tout étant je le répète, c’est essentiel, appuyé par l’extrême-droite la plus violente et la plus obscurantiste. A coté, le F.N. c’est du pipi de chat si vous voulez mon avis.


    J’en finis, rassurez-vous tous sur une note plus détendue : je comprends que vous vous fichiez comme de l’an 40 de ma forme physique. J’avais pourtant pris la précaution de faire suivre une parenthèse (trêve de plaisanterie). Cette parenthèse était là pour signaler que je tournais en dérision le fait que vous n’hésitiez pas à porter des jugements sur la vie d’autrui, sans rien en savoir, ce qui est une forme flagrante d’inélégance. La nature outrancière de mon propos me semblait également marquer une forme d’autodérision. Je m’attendais du reste à ce que Suzanne me tance pour excès de latinité aiguë. Vous avez un humour, je le vois, assez limité, j’éviterais de le pratiquer avec vous à l’avenir.

    RépondreSupprimer
  78. Dorham: merci pour ces longs commentaires. Non, je ne vous tance pas, vous m'avez fait rire. Nous saurons donc qu'à part tourner en rond sur les blogs, vous contribuez à repeupler la planète en petits papistes italolusitaniens. (hop, un commentaire, un enfant!)J'ai failli répondre à la Pecnaude des choses pas polies, mais je note qu'elle assume toute seule, et sur un malentendu encore, les opinions de ses compères de Ruminance.

    RépondreSupprimer
  79. BAOUM!
    "Dites à Carine que lorsque j'étais en territoire d'opérations, j'avais 22 ans et que les français étaient là depuis 137 ans ... ou elle ne connait pas l'histoire ou elle est c... Merci."
    Je disais bien que c'était pur masochisme de ma part ^^
    Tain, certaines se prennent un peu trop au sérieux, je trouve.
    Faut redescendre de temps à autre, la Pecnaude! Le sort du monde ne repose pas que sur vos épaules.
    Et puis, osez! Les points de suspension font des taches.
    En outre, votre réponse est sans rapport avec ma remarque qui semble vous avoir piquée.
    Vous pensiez vraiment être la cause de la Guerre d'Algérie?

    RépondreSupprimer
  80. Meyssan chez Ardisson (mars 2002)

    "Et certainement, le gouvernement américain aurait des révélations à faire aux familles de ces victimes..."

    Y' a vraiment des coups de santiag dans la gueule qui se perdent.

    RépondreSupprimer
  81. Malavita: il ne devait pas se présenter sur les listes de Dieudonné, Meyssan
    ? Ce pauvre homme est en effet victime d'un complot interplanétaire: il s'est fait virer d'un peu partout. (comme tous ceux qui disent des vérités qui dérangent le pouvoir en place, bla bla bla...)

    Carine: jalouse ! Vous n'avez fait aucune guerre, alors, hein...( si ça se trouve, j'ai des commentateurs qui ont connu Bismarck...)

    RépondreSupprimer
  82. Dorham : quand j'écris, je crois, c'est simplement parce que que n'engage que moi, c'est mon avis. Il n'y a pas à revenir sur les faits, ces avions se sont bien écrasés, ils étaient bien pilotés par des êtres humains. Toutes les époques ont généré des êtres "différents", des Dieudonné et consorts qui n'ont que l'importance qu'on leur donne, je les ignore. Je sais qu'essayer de les combattre, et là Suzanne va être contente, est aussi vain que d'essayer de faire comprendre à une musulmane adulte que porter le hiquab ou la burqua est une abomination pour elle-même.
    Bush s'est servi de cette catastrophe pour une politique politicienne de profit dont il n'était pas victime mais partie prenante et, compte tenu que pour des millions d'américains le monde s'est constitué en 6 jours, tout lui était possible.
    Pour ce qu'il en est des personnes qui écrivent à Ruminances, je fais comme avec Goux, chacun à le droit d'exprimer ses avis, on peut en discuter si on en a envie ou si cela correspond au champ d'action que l'on s'est fixé. Pour le reste, je ne m'arrête pas à cela, on peut fort bien s'entendre, s'apprècier, sans pour autant se bouffer le nez pour une une telle croyance ou une autre. Nous n'avons surtout qu'une grande idée commune : la liberté de l'un s'arrête là ou commence celle de l'autre. Nous avons aussi une qualité que je ne retrouve pas parmi vous, nous ne passons pas notre temps à critiquer les autres bloggeurs, les trois-quarts de vos commentaires sont de cet accabit, c'est facile et çà ne vous coûte pas cher.
    Si vous avez cru que n'avais pas d'humour, c'est possible, je suis cynique, et en plus tout ce que vous voulez, dans le fond je m'en fous, mais j'ai voulu savoir jusqu'où l'ignominie pouvait aller sur un de vos blogs. Je suis restée correcte et j'ai eu droit à un florilège d'insanités, alors souffrez que je préfère ne pas m'engager lorsque, même pour vous détendre, vous plaisantiez avec des sujets scabreux.
    Tenez votre amie Carine, elle se dit faire de l'humour, elle n'est que triste.
    Voilà, je ne pourrai plus vous répondre, devant m'en aller suivre une thérapie un peu contraignante, et en plus n'ayant plus envie de m'éparpiller malgré le plaisir que j'aie eu à vous lire.

    RépondreSupprimer
  83. Suzanne,

    Thierry Meyssan dit avoir été contraint de quitter la zone OTAN pour des raisons de sécurité et vit au Liban, ce qui compliquerait sa participation aux élections européennes.

    Et à propos de Dieudonné, il vient de rentrer d'Iran :

    Se présentant comme un "citoyen français abusé par une propagande" et non comme un "porte-parole de la justice iranienne", Dieudonné, a déclaré qu'il y avait "des preuves irréfutables, des preuves matérielles, qui accusent Sakineh, au-delà de ses aveux", sans pour autant les expliciter.

    (clic-clic)

    RépondreSupprimer
  84. alors, je ne sais plus à qui je parle... mais bon, c'est pas grave, je suis lusitanienne, alors je peuple ce blog d'enfants de commentaires (à défaut d'avoir repeuplé la Terre d'enfants tout court) qui sont un peu métis culturellement parlant (comme ceux de Dorham (pas étonnant qu'il écrive des trucs super longs, moi aussi j'ai cette qualité ;-))) car, jamais vraiment pris au sérieux ma pratique de blogueuse (c'est-à-dire que j'essaie de ne pas trop me prendre pour une sommité, ou une journaliste, ou une écrivain (j'aime pas écrivaine), ou une politique, alors... du coup, souvent, c'est un peu "flou-artistique".

    Parfois, quand je lis les commentaires qui se répondent... se croisent, s'emmêlent, je me demande si j'ai bien tout compris... s'il fallait vraiment tout lire, et, finalement, s'il ne vaut pas mieux être hors sujet.

    RépondreSupprimer
  85. Lucia: oh, si, vous pouvez! le hors sujet est un sujet en or.

    Malavita: allons bon. De pire en pire. J'avoue que j'ai ri un peu nerveusement en lisant le billet. Et demain, qui dira que les homosexuels en attente de lapidation ont passé un pacte avec le diable ? NON, ne me donnez pas le lien, si vous l'avez !

    LaPecnaude: "j'ai voulu savoir jusqu'où l'ignominie pouvait aller sur un de vos blogs." "j'ai eu droit à un florilège d'insanités", Sur un des blogs à qui ? à Dorham ? il a fermé le sien. Et pas d'ignominie ici, en tout cas. On a compris que vous aviez lu un peu vite, ok. Pas grave. Essayez de prouver à Dorham qu'il a tort à propos de votre sens de l'humour, et déposez les armes.

    RépondreSupprimer
  86. Comme Luciamel, j'ai pris cette discussion en cours de route, et j'aime mieux dire que j'attends impatiemment ce ouiquende pour tout lire (et, éventuellement, pour connaître enfin le rôle exact de l'homme de Roswell, qu'on nous cache depuis trop longtemps, dans la destruction des tours jumelles).

    RépondreSupprimer
  87. Chieuvrou, mordelol ! Je vous ai peut-être déjà dit quelque part qu'on parle de rillettes dans le dernier Houellebecq, La carte et le territoire ?

    RépondreSupprimer
  88. L'HOMME de Roswell, mort de rire.

    La pecnaude, arrêtez donc vous là, en effet, chaque intervention vous décrédibilise. Vous racontez n'importe quoi.

    RépondreSupprimer
  89. "Vous racontez n'importe quoi."
    Très juste.
    Parce que moi, faire de l'humour...
    Je suis trop triste pour y penser.

    RépondreSupprimer
  90. Bon, mais alors, finalement : elles ont existé, les chambres à gaz, ou pas ?

    J'aimerais bien que M. Certain lève le doute, si je puis dire.

    RépondreSupprimer
  91. Didier: vous dites ça parce que vous voulez tétaniser tous ceux qui demandent un débat juste et objectif et vous êtes donc un terroriste intellectuel.

    RépondreSupprimer
  92. Nous aurons peut-être un reportage de guerre d'un des guerilleros de Ruminance : "j'étais dans les Twin Towers en mission secrète en 1970, et je peux témoigner qu'il y avait bien des chambres à gaz au 78 ème étage""

    RépondreSupprimer
  93. On dirait presque une citation de Tristan Bernard...


    ("eau, gaz et Juifs à tous les étages")

    RépondreSupprimer
  94. Ce qui est drôle, c'est que dans un commentaire de la pecnaude, elle écrit que l'on s'interroge sur le temps qu'a mis la "Troisième Tour" à s'ébranler.

    On nous cache tout on nous dit rien. Il y avait une troisième tour inexistante qui a mis un temps Certain à tomber. C'est pourquoi l'on parle de Triplets towers. Comment le sait-on puisqu'elle était inexistante et qu'on ne pouvait donc la distinguer à l'oeil nu ? La fumée, qui comme chacun sait n'a pas lieu d'être sans feu. Par contre, personne n'a vu d'avion rentrer dedans, comme c'est le cas de tout HLM qui s'écroule sous l'effet de pains de C4 !

    C'est quand même dommage qu'on se foute de ma forme physique, j'en étais au passage où j'allais dire que j'avais un très gros membre... Mais c'est scabreux (ou cabreux).

    RépondreSupprimer
  95. "Bush s'est servi de cette catastrophe pour une politique politicienne de profit dont il n'était pas victime mais partie prenante et, compte tenu que pour des millions d'américains le monde s'est constitué en 6 jours, tout lui était possible."

    Z'avez relu ça ? Si c'est pas par exemple du condensé de xénophobie... Dire que les américains sont des dégénérés, c'est permis. C'est même recommandé...

    Je m'imagine que si je disais que les africains n'étaient "encore entrés dans l'Histoire", je me récolterais du bois vert et même du mur...

    RépondreSupprimer
  96. Dorham, m'enfin, arrêtez de vous vanter! dans dix commentaires, vous allez nous dire que c'est vous, avec votre grosse petite chose, qui avez fait tomber les tours... d'un coup, d'un seul.

    Je sais qui vous êtes: My brother Sylvete

    He thought he'd take a trip to Italy

    He thought that he'd go by sea,

    He dived off the harbor at New York

    And he swam like a man from cork

    He saw the Lusitania in distress (What did he do?)

    Put the big ship Lusitania on his chest (Big chest!)

    He drank all the water in the sea

    And he walked all the way to Italy...

    Malavita: z'êtes atroce.

    RépondreSupprimer
  97. Dorham,

    Par 3ème tour ("ils s'étonnent du temps qu'à mis la troisième tour pour s'effondrer") la pecnaude entend sans doute le WTC7.

    D'où l'expression trois p'tites tours et puis s'en vont

    RépondreSupprimer
  98. Ah d'accord,
    si on s'intéresse aux remplaçants aussi, j'peux pas suivre...
    En Floride, le même jour, la baraque de James Van Höengenhorn n'est tombée que 17 heures après l'effondrement des tours... C'est louche !

    ---

    Suzanne,

    Hold on, i'm comin'

    RépondreSupprimer
  99. @ Suzanne: Dominique n'est plus là pour vous engueuler, et c'est bien dommage. Parce que lorsque vous écrivez que je me plains de ne pas avoir de troll à croquer, vous vous foutez de ma gueule, passez moi l'expression. Vous êtes décidément la championne pour déformer(et généralement en mal) tout ce que vous lisez. Volontairement ou non? On hésite.

    Oh, une dernière chose: essayez de vous affranchir de la tutelle de Goux. Être groupie d'un monsieur qui se prétend arbitre des élégances et n'arrive pas à entraver le mélange des nivaux de langue, c'est un peu comique. (Au fond, il devrait essayer la lecture de Céline, pour s'apprivoiser à ce genre de technique. En plus, c'est de sa famille idéologique, il ne devrait pas se trouver dépaysé.)

    Ou bien alors - suggestion audacieuse, mais qui sait, ça pourrait bien marcher! - ne lisez donc pas mon blogue. Cela vous éviterait des remontées de bile.

    RépondreSupprimer
  100. "lorsque vous écrivez que je me plains de ne pas avoir de troll à croquer, vous vous foutez de ma gueule, passez moi l'expression. Vous êtes décidément la championne pour déformer(et généralement en mal) tout ce que vous lisez."
    Irène, quand on lit votre blog, on voit la fenêtre twitter à droite, et votre compte est public. Je n'ai pas le courage de plonger dedans, mais ceux qui twittent avec vous apprécieront si je déforme.
    Je suis sous la tutelle de Didier Goux ? Houlala ! Et qui l'est encore ? Didier Goux serait patron de blogs comme on est patron de presse ? Il ne vous apparait pas qu'on puisse discuter librement, bloguer en liberté sans recourir à ces maudits anathèmes "si tu vas chez lui, tu n'entres plus chez moi" ? Si vous étiez un peu moins terrifiante et égotiste avec vos contradicteurs, vous auriez plus de commentateurs. Je continuerai à lire vos billets souvent intéressants, car je lis ce que je veux chez qui je veux, et je commente aussi qui je veux, tant qu'on ne censure pas, bien entendu.
    Et, aussi.... votre allusion à Dominique ne me plait pas. Je suis chagrine de ce qui lui est arrivé, nous avons énormément discuté, c'était un de mes commentateurs-piliers, et j'avais de la peine de le voir de plus en plus bizarre et fêlé. Il était abrupt dans les blogs et très aimable dans ses correspondances. Je pense que nous devrions parler de lui avec gentillesse et sans l'impliquer dans des blogoconflits présents.

    RépondreSupprimer
  101. La vache ! Ça y est, j'ai tout lu !

    Je suis, je dois dire, assez admiratif dans cette affaire devant la combativité de Dorham et la ténacité dont il fait preuve, tant pour contrer les arguments de blogueurs qu'il faut bien qualifier de complotistes que pour inciter ses contradicteurs plus sensés à se prononcer sur les écrits des premiers.

    Cela étant, on n'est pas pour autant obligé de croire à la version officielle du drame du 11 Septembre car il est un fait que d'autres pistes, sans doute trop embarrassantes, ont été dès le départ sommairement écartées...

    Tenez, rien qu'à en parler, j'en dénombre déjà dix.

    RépondreSupprimer
  102. Chieuvrou: vous prenez des risques en divulgant des dossiers qui auraient du rester secrets, et vous m'en faites prendre également. Mais c'est à cela aussi que servent les blogs, s'ériger en contre pouvoir.

    RépondreSupprimer
  103. "Être groupie d'un monsieur qui se prétend arbitre des élégances et n'arrive pas à entraver le mélange des nivaux de langue, c'est un peu comique. (Au fond, il devrait essayer la lecture de Céline, pour s'apprivoiser à ce genre de technique. En plus, c'est de sa famille idéologique, il ne devrait pas se trouver dépaysé.)"

    Mort de rire, j'dois dire... Et l'atterissage est prévu pour quelle heure ? Comme on s'la pète dites-donc !

    RépondreSupprimer
  104. Chieuvrou,

    Ce n'est pas King Kong, il avait piscine le 11 septembre. Mais Gorgo, c'est vrai que c'est troublant, on l'a vu dans trainer dans le Queens cet après-midi là...

    RépondreSupprimer
  105. Je me souviens que le 11 septembre arrivetoujours après le 10 du même mois. Une sorte de malédiction…
    :-)

    RépondreSupprimer
  106. (monsieur Poireau n'a pas passé l'été. C'est dur, la canicule, pour les légumes...)

    RépondreSupprimer
  107. Parlons-en, du 11 septembre : les familles des victimes sont les premières à dénoncer ces accusations. On a dit que c’était des musulmans qui étaient à l’origine de ces attentats, mais personne n’y croit. Absolument personne. Il y a des scientifiques qui se sont penchés sur la question, il y a eu des preuves qui ont été mises à jour. Mais force est de constater que les journalistes s’obstinent à faire de la propagande et à diffuser des mensonges sur un support qui est la télévision et que l’on paie. Ça nous coûte très cher pour qu’on soit discriminés et insultés. Le 11 septembre c’est pas les musulmans.
    La paranoïa, c’est un système qui a été mis en place par les gouvernements pour instaurer une psychologie soupçonneuse. Quand on voit un voisin qui porte la barbe ou le niqab ou le voile on voit en lui un terroriste potentiel. Cette situation elle a été imposée par les gouvernement, qui profitent de ça.
    Dans deux ans ça va être les élections présidentielles. Je suis sûr, on est sûrs et certains, et je suis pas tout seul, on est des milliers de musulmans à penser ça, et des millions à travers le monde, on est sûrs et certains qu’il va y avoir, et ça commence déjà, des éventuels attentats qui pourraient survenir. On n’est pas dupes .

    RépondreSupprimer
  108. Vous avez raison, Cortex, les responsables des attentats du 11 Septembre n'étaient pas musulmans et encore moins islamistes. Je confirme : personne, ici comme ailleurs, ne croit à de telles calembredaines, à cette piste farfelue d'Al-Qaida dont Matthieu Kassovitz ou Jean-Marie Bigard, deux pointures dont l'autorité n'est plus à démontrer, ont d'ailleurs souligné toute l'inanité. Du reste, comment Al-Qaida, organisation dont le dirigeant a d'aussi doux yeux de biche, pourrait-elle être le moins du monde meurtrière ?

    Non, tout le monde sait d'où sont venus les coups, même si personne n'ose prononcer le nom de l'organisation coupable d'un tel forfait, qui étend pourtant chaque jours davantage ses redoutables tentacules. Or, j'ose l'écrire, cette hydre, qui est depuis longtemps parvenue à infiltrer la secte satanique des francs-macs ainsi qu'un nombre impressionnant de multinationales apatrides et de gouvernements de nations parmi les plus puissantes, n'est autre, bien entendu, que la société secrète des Illuminati, qui entend par tout moyen nous imposer définitivement son Nouvel Ordre Mondial – au programme duquel, rappelons-le, figurent la société sans Dieu et le sionisme (car gardons toujours à l'esprit que les Juifs athées sont les pires).

    La preuve la plus irréfutable de la réalité de ce complot multiséculaire qui fait froid dans le dos – brrrrrr ! – nous est fournie par les messages secrets que fait passer depuis des années l'Hydre dans nombre de productions pelliculaires de l'industrie mondialisée hollywoodienne, aux fins, c'est une évidence, de communiquer à l'échelle planétaire avec ses membres pour mettre au point ses inqualifiables exactions. Je conseille ainsi à ceux qui auraient des doutes de se reporter à une vidéo trouvée sur le ouèbe (ici), où l'on apprend notamment, sur fond de pénible musiquette – je ne saurais trop conseiller quant à moi de couper le son –, que les terroristes avaient reçu quatre ans auparavant l'indication du lieu et de la date de leur forfait dans un épisode des Simpson. Le fait est que même un esprit incrédule peut constater que Bart Simpson était de mèche.

    Vous avez raison, Cortex le bien nommé, on n'est pas dupes.

    RépondreSupprimer
  109. Quand même, c'est étonnant, depuis le 11 septembre, on a plus peur des burqas que des avions.
    :-)

    RépondreSupprimer
  110. Comme c'est curieux!

    J'ai l'impression d'avoir déjà lu en partie le commentaire de 19:09 signé Cortex,

    sur conspiracy watch

    pas plus tard qu' il n'y a pas longtemps.

    (un guignol décérébré qui signe Cortex, c'en est presque émouvant)

    RépondreSupprimer
  111. Malavita: cet extrait est sur le site de Marianne2 aussi.

    Chieuvrou: Bart Simpson ? Le Bart Simpson des Simpson de la télé ? Vous voulez dire que les Simpson sont JUIFS ?

    RépondreSupprimer
  112. Ah, je n'irai pas jusque-là, d'autant qu'ils n'ont pas le nez busqué ni les doigts crochus, mais je n'en continue pas moins de penser que le FBI ferait bien d'interroger Bart Simpson et sa petite sœur.

    RépondreSupprimer

Modération parfois, hélas, mais toujours provisoire, ouf.