lundi 4 mai 2009

Un homo comme ils disent


Savez-vous depuis quelle année l'homosexualité n'est plus un délit en France ?

1982. Merci Robert Badinter *

Quelle année l'OMS a-t-elle retiré l'homosexualité de la liste des maladies mentales ? En 1990.

Quels sont les pays dans lesquels l'homosexualité est illégale ? Il y en a 88, à majorité musulmane. De ces 88 pays, 7 au moins (l'Iran, l'Arabie saoudite, le Yémen, les Émirats arabes unis, le Soudan, le Nigeria et la Mauritanie) leur appliquent la peine capitale.

L'homosexualité est interdite par la plupart des religions, mais c'est au nom du Saint Coran, message de paix et d'amour, qu'on décapite, qu'on lapide, qu'on emprisonne et qu'on fouette dans le monde.

Pour CC. et son article sur l'homophobie, et pour Crêpe Georgette, idem.

*Rectificatif : voir le commentaire de Malavita.

63 commentaires:

  1. Oublier de mettre un titre à un billet est passible de quoi ?

    RépondreSupprimer
  2. Moins qu'une galipette lesbienne, j'espère ! (non, pas le fouet, pas le fouet )

    Oubli réparé, merci Nicolas !!!

    Et je relève les IP de ceux qui font de l'humour GRAS pour les dénoncer à la police iranienne, qu'on se le dise.

    RépondreSupprimer
  3. C'est toujours bon à rappeler.

    RépondreSupprimer
  4. Désolé, je vais faire une plaisanterie grasse. Dans la page Wikiopedia mise en lien, il y a un tableau avec des extraits de texte par pays.

    Très intéressant.

    Et on y retrouve de jolies perles, comme "Chapitre premier : Définition de la sodomie Article 108 : La sodomie désigne les rapports sexuels avec une personne de sexe masculin."

    Mesdames, vous êtes toutes (sauf les lesbiennes) sodomites.

    RépondreSupprimer
  5. Suzanne : je suis sérieux ! :)

    RépondreSupprimer
  6. Oui, Balmeyer, j'ai relu; j'avais d'abord compris que c'était bon à rappeler que je dénonçais n'importe qui à la police iranienne... Par ailleurs, j'imagine tous et toutes les homos du monde demandant l'asile sexuel à la France, pour la plus grande joie de nos homos locaux...

    RépondreSupprimer
  7. Mais enfin, Suzanne, comment pouvez-vous être à ce point raciste et islamophobe ? Pourquoi toujours juger les coutumes des autres en fonction de votre propre culture (de sale colonialiste, en plus) ?

    Non, franchement, je trouve à ce billet des relents nauséabonds qui rappellent fâcheusement une sinistre époque que l'on croyait révolue...

    (Ah ! ce que ça fait du bien !)

    RépondreSupprimer
  8. Oui, il est bon de le rappeler...mais les extrêmistes catho n'ont pas fait mieux...et ne font pas mieux...Vous connaissez le blog d'Yves Daoudal ? heureusement qu'il n'a aucun pouvoir, il ferait châtier (ou châtrer) les homos, lui aussi (ou ses commentateurs le feraient, au moins...)

    :(

    CC

    RépondreSupprimer
  9. Le personnage du "super-gauchiste" (j'ai une idée de billet en ce sens) qui, au nom du respect des coutumes, tolérerait l'excision, l'oppression des femmes et l'exécution des homosexuels, est quand même joyeusement fantasmé par les "rénovateurs des occidents" de totu poil, Didier Goux, vous le savez bien.

    C'est sur qu'il est vachement pratique, à exhiber, un peu comme un Mickey à Renaud-Camus-Land et c'est sûr qu'il est possible d'en trouver quelques uns, comme il est possible de trouver des écologistes-pro-euthanasie ou des bonnes-sœurs-pédophiles.

    Et regardez le "type qui veut rendre le métissage obligatoire", et regardez le "type qui veut qu'on soit tous frères mais y'a des noirs racistes quand même"... C'est du pipeau, allez.

    RépondreSupprimer
  10. Pour le délit d'homosexualité avant 82 vous êtes sûre ?
    C'était pas plutôt une différence qui portait sur l'âge de la majorité sexuelle (18 ans si hétéro, 21 si homo) ?

    RépondreSupprimer
  11. Bal,

    Les supergauchistes (tiens ! j'ai découvert un blog "frère" qui soutenait Dieudonné) me "gâvent sérieux". Ils nous obligent à donner raison à des affreux réactionnaires ! Et leur donne des moyens faciles pour se foutre de la gueule de la gauche en générale.

    Suzanne, Didier,

    Mais non, pas vous.

    RépondreSupprimer
  12. les "super-gauchistes" sont l'équivalent des "super-fachos", ce sont un peu des points Godwin, on les rencontre à tire-larigot ! :)

    C'est amusant comme on peut les mettre en miroir.

    RépondreSupprimer
  13. Eh ! oh ! Balmeyer : c'était juste un petit clin d'oeil à Suzanne, ne vous emballez pas comme ça !

    Et puis, chose délicieuse, entre mon commentaire et le vôtre arrive celui de CC, avec cet argument-réflexe et mille fois ressassé : « ah oui, mais les cathos n'ont pas fait mieux, gnin gnin gnin... » Donc, bien entendu, puisque les catholiques ont bien dû brûler une poignée d'homosexuels il y a trois ou quatre siècles, cela relativise ce qui se passe en ce moment sur la planète verte...

    RépondreSupprimer
  14. Ca relativise pas. Ca veut dire que ces méchanges mulsulmans pourraient prendre exemple sur nous, sur notre évolution.

    RépondreSupprimer
  15. Ah mais Didier, je le savais parfaitement, je ne m'emballe pas du tout... enfin si, je m'emballe pour cette idée de "super-gauchiste" qui me semble assez crédible.

    Je sais parfaitement que vous êtes quelqu'un de modéré (enfin hum) donc, ne me faites pas le coup du malentendu paranoïaque, par mimétisme avec l'autrice de ce blog. (smiley !! smiley !!!)

    RépondreSupprimer
  16. didier : "Donc, bien entendu, puisque les catholiques ont bien dû brûler une poignée d'homosexuels il y a trois ou quatre siècles, cela relativise ce qui se passe en ce moment sur la planète verte.."
    On relève en fait que le Mexique pays catholique, connait depuis dix ans un féminicide massif. Idem au Guatemala.
    Dans la majeure partie des pays d'amérique latine, l'eglise fait pression, excommunie les femmes qui avortent, les homosexuels etc.

    En jamaique, il y a une chasse aux homosexuels. Certains ont été abattus en pleine rue devant un commissariat de police.

    Ceci pour dire que ce sont les religions dans leur ensemble qui sont homophobes. je ne tiens pas à mesurer qui a la plus grosse.

    sinon deux connaissances féministes sont à l'heure actuelle en prison en Iran

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/04/29/01011-20090429FILWWW00075-iran-une-militante-feministe-condamnee.php

    soutenez et relayez.

    RépondreSupprimer
  17. Didier : vous n'avez pas su lire entre les lignes mon message d'encouragement à l'Islam: regardez comme c'est récent chez nous, mais on y est arrivé, alors que la Bible n'est pas top top non plus. (Quand on pense que quand Dieu a envoyé les anges à Sodome, les hommes de la ville ont sauté dessus comme si c'était des canards, faute de mieux, de beaux garçons ailés)...

    Malavita: Badinter a fait abroger l'article 332-1 du code pénal, mais c'est compliqué, en fait, il y a eu des aller-et-retour de la loi. L'homosexualité, qui n'était pas condamnée quand elle avait lieu entre adultes consentants,depuis la révolution française, avait été re-pénalisée depuis 1942 (cette triste période qu'on souhaiterait à jamais révolue mais dont s'échappent, encore, quelques relents nauséabonds, etc, etc). Enfin, si je me trompe, dites-le moi.

    Valérie : oui, mais je vous répondrais bêtement que les Mexicains ne nous envoient que leur grippe, pas leurs catholiques homophobes.

    RépondreSupprimer
  18. Moui...Didier, votre copain (je sais, vous ne le connaissez même pas...) de droite Yves Dadoual (et ses commentateurs) ils ont trois ou quatre siècles...des vieux croutons...mais ils sont sur internet...C'est fou, ces vieux, de nos jours !

    Et puis je ne suis pas malheureuse de ne pas être polonaise, aussi...

    RépondreSupprimer
  19. La catégorie "homosexualité" a une existence relativement récente dans la société française (elle daterait du régime de Vichy). Est-ce que le christianisme et l'islam n'ont pas tendance à partager les mêmes préjugés dans ce domaine ?

    RépondreSupprimer
  20. Suzanne : ça mériterait des nuances et des précisions ; dire que l'homosexualité constituait un délit avant 1982 est faux, la loi ne visant que les relations avec les mineurs.
    Même sous Vichy, la loi de 42 ne visait pas l'homosexualité per se :
    "On lit souvent que le régime de Vichy a pénalisé l’homosexualité. Ce n’est pas tout à fait exact. Connue comme la « loi Darlan », la loi n° 744 du 6 août 1942 interdisait les « actes contre-nature avec un mineur de son sexe âgé de moins de 21 ans ». Il s'agit ainsi davantage d'une définition discriminatoire -puisque, c'est un fait, il n’en allait pas de même pour les relations hétérosexuelles- de la protection des mineurs que d'une prohibition de l'homosexualité à proprement parler."
    (Observatoire du communautarisme)
    Ainsi Abel Bonnard pouvait être ministre de l'éducation sans être vraiment straightEn revanche, dans les territoires annexés par le Reich où le paragraphe 175 s'appliquait, ce fut une autre histoire.

    RépondreSupprimer
  21. Ah, d'accord et merci Malavita.

    Bon, Balmeyer, je souhaiterais que vous ayiez raison. Que le super islamo-gauchiste soit une fiction, une exagération un peu rigolote. Je le rencontre pourtant souvent sur le Net. Moins, il faut bien le dire, que l'honnête homme de gauche à qui ça crève le coeur de critiquer les arabes. Cet honnête homme a quarante ans et sa mère, vingt ans plus tôt, gifflait les hommes qui la sifflaient dans la rue, ou se fichait d'eux avec ses copines, leur faisait honte. Quand un jeune arabe du foyer Sonacotra, en faisait autant, elle lui offrait un doux sourire militant et lui expliquait s'il insistait beaucoup qu'il ne fallait surtout voir aucun racisme ou rejet de sa peau bronzée, surtout pas de sa culture, mais que, mais que...

    Franchement, CC et Mtislav, si vous ne voyez pas de différence entre la façon dont les chrétiens européens ou les européens empreints de christianisme et les pays musulmans (ceux du magrhreb, l'Algérie par exemple) traitent, supportent, vivent avec leurs homosexuels, si vous mettez les deux religions (l'une exangue, presque éteinte, inoffensive chez nous) et l'autre conquérante, agressive et en voie de radicalisation, c'est qu'on ne vit pas dans le même pays, ou qu'on n'a pas le même souci de l'autre. Le fameux Autre.

    RépondreSupprimer
  22. (si vous mettez en balance, pardon)

    RépondreSupprimer
  23. Trop de chose à vous répondre, Suzanne.

    Je relève ceci (un peu comme une boutade car cela ne relève pas tout à fait mon opinion actuelle) : vous parlez d'une religion "exsangue, inoffensive chez nous", c'est peut-être un bon indice. Ce n'est peut-être pas une différence de religions, mais de poids de ces religions. Peut-on comparer notre christianisme light, ratatiné, Monseigneur-Gallotisé, aux franges radicales de l'Islam, les plus spectaculaires, les plus visibles ?

    La question (ouverte) est de savoir si le christianisme est devenu si "engageant" ou super sympa par le truchement du progrès, ou parce que son influence s'est considérablement réduite.

    Je dis qu'elle est ouverte, la question, car mon radicalisme "anticlérical" s'est beaucoup érodé ces dernières années, quand même : les religions sont aussi source de notre culture, de notre identité, c'est indéniable. La preuve : l'exaltation anti-papiste que l'on a constaté à la venue de Benoit XVI. Ce n'en est qu'une expression, en creux. Le christianisme serait mort, on aurait assisté à un non-événement.

    RépondreSupprimer
  24. Toujours amusant quand des xénophobes essaient de rallier à leur délire des discriminéEs qu'ils/elles méprisent autant...

    Petite lecture : http://tapages67.org/_pages/com/cp_oppression_20051115.html (non, ce n'est pas hors-sujet)

    RépondreSupprimer
  25. Ah oui : "Les pédés au bûcher !" c'était en France il y a dix ans, lors de manifs anti-PaCS dont étaient entre autres Sarkozy et Boutin. Sans même parler de Christian Vanneste, bien sûr.

    Le 17 mai, le rapport annuel de SOS Homophobie va sortir, je recommande de le lire.

    RépondreSupprimer
  26. Gouine Mum : Si tu as compris dans mon billet dans un sens homophobe ou xenophobe, c'est que je me suis mal exprimée. je voulais juste dire que l'acceptation des homosexuels chez nous était récente, fragile, partielle, et critiquée par l'Islam (et donc bonne partie de ses pratiquants). Si chacun doit laver devant sa porte, on peut dire que dans bien des familles cathos, on a répudié ses homos. C'est de moins en moins le cas, la société évolue heureusement, mais ce n'est pas universel.

    RépondreSupprimer
  27. Je ne vais pas trop épiloguer, je n'ai pas la plume aussi alerte que beaucoup d'entre vous mais ...
    Il ne faut pas oublier que la Religion Catholique n'évolue que très lentement, le plus souvent à contre-coeur et elle ne cède qu'au compte-gouttes, centimètres par centimètres, le pas sur l'évolution...
    Une des raisons parmi tant d'autres, dans son jugement contre les homos, résulte de sa façon de penser ou de voir les choses.
    Les rapports sexuels, à une époque pas si lointaine que cela, n'étaient (comment dire) autorisés par cette religion que pour procréer...Le plaisir, la jouissance, ce n'était que péché qu'il fallait confesser et la pénitence qui s'en suivait - (pas facile à dire cela) - variait suivant la fortune : soit tu achetais des indulgences si tu en avais les moyens, soit tu payais le prix fort de ta personne dans le cas inverse - je ne vais pas développer trop difficile à comprendre pour ceux qui n'ont pas vécu cela -...(à plusieurs reprises les libraires que je fréquentent m'avaient conseillé d'écire un livre à ce sujet et quelques autres... j'ai refusé... il faut vivre avec son temps et ne pas trop fouiller le passé... (les jugements de cette époque, la façon de voir aussi, ne sont pas les nôtres actuellement. Alors, impossible de se faire comprendre... il faut des preuves, mais surtout des exemples pour étayer ses propos et je ne suis pas une fouille-m....) plus encore cela me gênerait d'étaler des exemples, chacun sa vie, chacun ses erreurs, chacun ses croyances mais surtout chacun ses traumatismes.
    Pour le reste, je n'ai pas étudié le Coran, (j'aimerais mais pas le temps) donc impossible pour moi d'émettre le moindre mot à ce sujet...

    RépondreSupprimer
  28. S'il est quelques fautes d'orthographe ou d'accord, veuillez m'excuser... Je n'ai pas forcément le temps de me relire...
    Bonne soirée à tous...

    RépondreSupprimer
  29. Jeffanne : vous avez raison. Quand on regarde les archives de débats télévisés des années 60-70, il y a toujours un prêtre. Faut-il dire aux enfants comment on fait les bébés ? Un prêtre répond. Notre couple est au bord de la séparation, peut on pardonner l'adultère, comment guérir mon enfant de l'homosexualité ? Un prêtre, toujours là, répond...

    RépondreSupprimer
  30. Suzanne... j'ai longuement hésité avant de mettre ce com - qui aurait pu se prolonger à l'infini -
    il y a tellement d'analyses qui pourraient être faites sur le sujet.
    Merci de m'avoir répondu sans tenir du compte que je ne suis pas blogueuse.

    Monsieur Balmeyer : oui les religions sont aussi, et surtout, source de culture, de notre identité etc.
    Mais quand la religion pousse ses interdits à l'extrême, elle génère
    - des traumatismes pour celui qui croit ou qui essaie de croire. Il fût une époque quand même où on ne choisissait pas, à la naissance, d'être baptisé ou pas...
    - une envie de reculer encore plus, chez l'athée, de s'opposer, de se moquer, de blesser celui qui croit, de le mettre devant des soi-disant évidences (l'athée intolérant sait fort bien faire cela)auxquelles le croyant par habitude, n'a même pas pris le temps de penser.
    Comme ce serait bien si l'on pouvait vivre chacun avec ses goûts dans tous les domaines... mais, je le sais, ce n'est qu'utopie...
    Bon, je n'ai pas envie d'en dire plus... Il y a un stop là...

    RépondreSupprimer
  31. Lire : sans tenir compte du fait que (merci)

    pour une fois j'ai relu...

    RépondreSupprimer
  32. La discussion se continue , à la suite d'un article humoristique (?) de Mistlav

    RépondreSupprimer
  33. Les religions et l'Islam en particulier considèrent l'hétérosexualité comme la norme .L'homosexualité comme la névrose ne permettent pas d'atteindre l'épanouissement , l'individu est comme amputé .Le seul recours du point de vue religieux est de ne pas céder à ses penchants sexuels physiques , l'amour platonique , les amitiés fortes sont permises , à condition de ne pas vivre avec une personne du même sexe comme un couple , ce qui serait contre nature.La nature étant un masculin pour un féminin ,.

    Le fait que l'homosexualité soit innée ou acquise n'a que peu d'importance , c'est un faux problème.Innée ou acquise elle n'est pas normale ni naturelle, étant donné que dans la nature tout est polarisé masculin et féminin , et même les couples homosexuels miment cette polarisation.

    Si en Islam (comme dans les autres religions) l'homosexualité est une "abomination" c'est qu'elle empêche la réalisation spirituelle , car le psychisme de la personne est malade .Les homosexuels ne sont pas fautifs d'être comme ils sont , mais ils ne peuvent atteindre l'état de perfection requis pour entrer au paradis si ils suivent leur inclination qui est contre nature , contre l'harmonie divine.Ce n'est pas l'amour qui est interdit , c'est vivre comme un couple et laisser libre court à ses inclinations.

    La répression de l'homosexualité ne date pas d'aujourd 'hui , elle date de l'époque de Louth (لــــــوط , Lot ) les homosexuels sont punis par DIEU.
    Donc, les lesbiennes, les forniateurs(trices),etc... effectuent des contraventions penalisées par le Droit penal Islamique tiré du Cor'ân.

    Je ne crois pas que l'Ijile(Evangile) ou l' Ettaourate (Thora) ainsi que le Zabour, l'approuvent.

    On ne peut pas être musulman et homosexuel, au moins pas si musulman a un sens. Il faut se faire soigner, Allah aide celui qui se repent.

    Wa salam

    Farida

    RépondreSupprimer
  34. Farida
    Eh bien, Dieu vous entende (mais pas les homosexuels).

    RépondreSupprimer
  35. Quand je vois l'interprétation que Farida fait des Evangiles, je lui fais toute confiance pour ce qui concerne le Coran.

    RépondreSupprimer
  36. Mtislav : je ne crois pas que Farida interprète. Sur votre forum, vous avez donné des liens (les forums bladi), c'est la réaction commune.

    L'homosexualité est très fermement condamnée dans le Coran. Elle l'est également dans la Bible. Et les fondamentalistes chrétiens et musulmans sont d'accord là-dessus.
    Après, tous les croyants ne sont pas fondamentalistes, mais pour ce qui est du texte originel, on ne peut pas parler d'interprétation, il est explicite.

    RépondreSupprimer
  37. Les exégètes des textes sacrés fréquentent peu les forums en question.

    Avez-vous songé à ce que vous aurait répondu un Français pris au hasard sur la question de l'homosexualité il y a 30 ans ? En auriez-vous conclu que la République était une institution irrémédiablement homophobe ? Que c'était écrit dans la Constitution ? A votre avis, qu'est-ce qui a changé entre temps ?

    RépondreSupprimer
  38. Mitslav : Il y a cinquante ou quarante ans, plutôt que trente,il m'aurait répondu, sans doute, ce que répondent les internautes sur Bladi.net (ces forums que vous citez comme exemple de tolérance) à la question "peut on être gay et musulman". Tapez dans Google "islam et homosexualité", et vous verrez que dans le meilleur des cas, on propose aux homosexuels de les aider à GUERIR.
    Ce qui a changé entre temps, c'est que la religion chrétienne, catholique, a perdu son pouvoir. Il y a quarante ans, une femme divorcée était montrée du doigt, une fille-mère fichue à la porte, les homosexuels on en parlait à peine tellement c'était dégoûtant. Maintenant, les homosexuels ne sont plus condamnés à la clandestinité, les plus jeunes tiennent le bon bout (pourvu que Nicolas ne lise pas ça), mais la vie pour eux n'est pas aussi facile, ne va pas de soi comme pour les hétérosexuels.
    Est-ce une évolution de la société souhaitée par les pays dont l'Islam est religion d'Etat? A votre avis ?

    RépondreSupprimer
  39. Vous voyez quand vous faites un effort...

    Ces forums, "exemple de tolérance" !!! "La tolérance, il y a des maisons pour ça".

    Comme une question qui fait l'objet d'une discussion ! Je ne crache pas même sur des petits signes d'ouverture d'esprit.

    Votre dernière question est pathétique. Bien sûr qu'il y a des gens qui militent pour que les choses changent, ce qui nous ramène à un problème politique et non religieux.

    RépondreSupprimer
  40. Mitslav : ma question est pathétique ? Merci bien !

    Farida ne sait pas de quoi elle parle ? Aucun musulman des forums que vous citez pourtant pour l'ouverture d'esprit, ou je ne sais plus le terme exact, d'une intervenante qui pourrait être citée en exemple à un catholique romain, ce dont je ne disconviens pas à priori ne sait de quoi il parle ? Les musulmans comme Farida ne savent pas lire le Coran ?


    Mais, bon sang, il n'y a même pas à interpréter : les trois religions du Livre condamnent l'homosexualité, et d'autres choses aussi, la prostitution, la masturbation, le vol, le mensonge. Lisez, vous n'avez qu'à lire ! le coran et la Bible sont en édition de poche... Discutez avec les musulmans, un peu. Demandez-leur ce qu'ils pensent de l'homosexualité. Je m'en fiche, moi, je suis athée, de culture chrétienne (je n'y peux rien), et j'aime les églises romanes, les cathédrales, et aussi la poésie préislamique, les Mille et Une Nuits, beaucoup d'écrivains arabes, je n'ai pas à me défendre d'être "comme je suis" (je vous cite) et les gens peuvent bien avoir la foi qu'ils veulent, adorer Dieu Allah ou le Serpent à Plumes, je m'en contrefous tant qu'on ne me réserve pas des jours spéciaux pour aller à la piscine avec mes filles ou mes soeurs, tant qu'on n'emmerde pas mon amie lesbienne, court vêtue, ou catholique.

    Autant vous le dire tout net : je n'aime pas votre mépris, votre dédain, cette façon que vous avez de mésinterpréter, d'extrapoler ce que je dis, de fouiller dans des conversations anciennes, d'impliquer d'autres personnes dans la discussion pour mieux taper sur l'autre (Monsieur Poireau ne vous suffit donc pas ? arrêter d'invoquer CC, qui est bien assez grande pour discuter toute seule et en son nom), de chercher la petite bête pour revenir toujours à la même chose: dire quoi que ce soit de négatif sur l'Islam (sauf s'il s'agit des très lointains intégristes, ceux-là on peut sans vergogne), c'est basculer aussitôt dans le camp les vilains islamophobes, se retrouver avec les gluants répugnants fachoracistes stigmatiseurs de pauvres et d'immigrés, dans le camp des impurs qu'il faut mieux et toujours sans relâche dénoncer, stigmatiser, isoler.

    RépondreSupprimer
  41. Pour ce qui est de l'exégèse des textes sacrés, autant citer Youssef Al-Qaradhawi : "Est ce qu'on tue l'actif et le passif, par quels moyens les tuer, est-ce avec un sabre ou le feu ou en les jetant du haut d'un mur, cette sévérité qui semblerait inhumaine n'est qu'un moyen de débarrasser la société islamique de ces êtres nocifs qui conduisent à la perte de l'humanité".
    No comment.

    RépondreSupprimer
  42. Merci Monsieur ou madame Malavita.

    je suis de l'avis de Suzanne. Lisez les textes sacrés et vous saurez de quoi vous parlez, Monsieur Mitlav. ne faut pas croire que tous les musulmans sont incultes et ignorants au point d'ignorer ce qui constitue l'essence de leur foi.

    L'Islam est une religion, une morale et un choix politique. Tout n'est pas parfait dans les pays arabes, mais c'est le cas dans les votres, peut-être ? Nous avons honte pour nos enfants quand nous voyons des femmes à moitié nues dans la rue. Le Coran et La Bible se rejoignent beaucoup sur la condition des femmes et les péchés principaux, nos religions sont soeurs, maiss L'Islam affirme sa morale et ses principes. Les chréties ont baissé les bras. Pourtant regardez come vos religieuses sont habillées avec pudeur. Nous voulons juste vivre notre foi et s'il faut mourir pour cela nous mourrons.

    j'ai écrit la même chose chez Mistlav.

    RépondreSupprimer
  43. Malavita : ah, Youssef Al-Qaradhawi
    ce saint homme...Il n'a pas du bien lire le Coran, lui non plus. c'est dommage, pour un président de l'Union Internationale des Savants Musulmans (oulémas), ainsi que du Conseil Européen pour la Recherche et la Fatwa.

    RépondreSupprimer
  44. Anonyme : avez-vous un prénom ? (c'est Farida?) Il y a des des hommes, des femmes, qui se battent dans les pays musulmans pour essayer d'avoir une autre vie, vous savez bien.On se demande bien pourquoi, les féministes et démocrates de là-bas sont sans doute de dangereux réactionnaires entretenus par l'extrème droite française la plus nauséabonde.

    Ma sympathie va plutôt à eux qu'aux partisans de la Charia.

    RépondreSupprimer
  45. Je ne prétends pas être en désaccord avec tout ce que vous écrivez Suzanne, j'aime bien même quand vous convoquez des personnalités qui font autorité dans le domaine du savoir.

    Je reconnais très bien hélas cette personnalité déviante, ces pulsions perverses et cette volonté de contaminer que vous décrivez.

    Vous rendez vous cependant compte que nous pourrions nous croiser à la piscine ?

    En passant, je rappelle mon premier commentaire ("Est-ce que le christianisme et l'islam n'ont pas tendance à partager les mêmes préjugés dans le domaine de la stigmatisation de l'homosexualité ?"). Pour quelqu'un qui avance voilé et s'interdit de dire du "mal de l'Islam"...

    (le site des gays arabes, J. Berque , encore des rigolos qui ne savent pas lire le Coran !)

    Cette fois-ci, promis, je ne vous embête plus.

    RépondreSupprimer
  46. L'Islam est une religion qu'il va falloir aider à grandir et s'apaiser comme l'a fait le catholicisme. C'est une jeune religion qui n'a pas encore terminé son évolution…

    [En tout cas, s'il fallait comme solution de les laisser entre eux, ce ne serait pas vraiment une bonne idée…].

    :-))

    RépondreSupprimer
  47. Maître Poireau: votre dernière sentence n'est-elle pas un peu paternaliste, voir carrément empreinte de nostalgie colonialiste ? Si vous alliez discuter de cela sur les forums musulmans, je pense que vous vous feriez vertement reprendre. Essayez, vous verrez.

    Mitslav: oh, tiens, nous étions d'accord dès le départ, tout va pour le mieux alors.

    Bien bien...

    Bien qu'islamophobe modérée, j'ai encore plus la trouille des procureurs de la saine orthodoxie morale, des guetteurs dénonciateurs qui cherchent à te descendre dès que le moindre soupir de résistance parvient à leurs oreilles toujours grandes ouvertes, en haut de leurs miradors.

    Citez l'article de Wikipedia qui dit la réalité : dans les pays musulmans, on condamne (parfois jusqu'à la mort) l'homosexualité, et vous vous retrouvez avec un procès en déchéance humaine sur le dos.

    ça promet, pour la résistance à venir...

    RépondreSupprimer
  48. Suzanne : je ne crois pas qu'elle soit paternaliste. Quand je parle d'aider à la faire évoluer, je parle de manière sociétale et en tant qu'athée.
    Il m'arrive de discuter avec des musulmans mais, ma foi (!!), ils acceptent le dialogue de manière plutôt sensée et sans agressivité.
    Sur les forums, j'imagine que comme sur énormément de ces lieux, règnent quelques excités de tout poil. Très peu pour moi…
    :-)))

    [à peine un mètre quatre-vingt, c'est assez peu !].

    RépondreSupprimer
  49. Monsieur Poireau : sociétale, berk ce mot.

    Je ne sais pas comment fermer les commentaires d'une seule discussion, mais nous pourrions la considérer close ?

    RépondreSupprimer
  50. Suzanne : à votre aise ! C'est votre blog, vous décidez comme une grande ! :-))

    RépondreSupprimer
  51. Il me semble effectivement que vous êtes un peu sarcastiques au sujet de Suzanne, à ce compte là, vous devriez louer des bombardiers pour éradiquer Didier Goux, qui lui affiche un islamophobie immodéré ! (On peut d’ailleurs réfléchir aimablement et tous ensemble à la certaine tranquillité, même au respect, dont jouissent, dans les blogs, ceux qui « assument » leurs opinions tranchées, comparés au traitement plus âpre réservé à ceux qui, comme Suzanne, ont un discours moins orthodoxe, plus tarabiscoté... Personnellement, j’apprécie assez la méthode de Suzanne qui avance hors format, à l’instar d’un Didier Goux, réactionnaire athée ou d’un Dorham, Catholique progressiste. En tant que « gochiste » assumé, j’y vois une diversité qui m’enrichit. Serein, je ne vois pas l’intérêt d’un discours ou d'un silence prophylactique pour désinfecter mon esprit des risques de contamination... )

    Pour conclure, en essayant d’être plus concis, je lâche deux-trois trucs : je dirais que le problème est celui du poids d’une religion, pas de l’Islam en particulier. Toute religion peut avoir une interprétation extrémiste qui sera la plus part du temps intolérante.

    En outre, si un musulman en France se trouve confronté à deux problèmes : la rigidité d’une tradition, et la stigmatisation de sa religion, c’est le deuxième problème qui sera le plus marquant. Entre un discours « vis pieusement » et un autre : « votre religion est un problème », il n’y a pas photo, et on vous répondra à juste raison : ce n’est pas si simple.

    Bref...

    RépondreSupprimer
  52. Balmeyer: merci pour votre intervention, c'est gentil. (pas dans un sens péjoratif, le "gentil", hein)."Tarabiscoté et hors format", c'est bien pour ça que je récolte des sarcasmes. Vous pourriez ajouter palinodique et incohérent aussi, ça ne me dérangerait pas, c'est ce que je pense quand je relis mes participations à ce type de débat.

    Votre remarque sur la tranquillité dont jouissent les blogs qui prennent position sans nuance est intéressante.
    Peut-être qu'on préfère mettre beaucoup plus d'énergie à se déchirer sur des points de détail, des petites divergences, entre personnes qui pensent grosso modo la même chose sur beaucoup de sujets qu'à se dresser ensemble contre ce qui est vraiment inacceptable.

    RépondreSupprimer
  53. Balmeyer, j'ai sans doute été un peu trop sarcastique. Je m'en veux un peu Suzanne d'avoir qualifié l'une de vos questions de "pathétique". Je voulais dire que vous connaissiez la réponse à votre question mais j'ai perdu patience.

    Je n'ai pas d'opinion sur Suzanne si ce n'est deux ou trois choses que j'ai apprises au cours de cette discussion. Par exemple, Suzanne ne renonce pas à échanger, chose positive.

    RépondreSupprimer
  54. Balmeyer : on recausera du péril islamiste si les sarrasins ne nous ont pas tous égorgés d'ici là.

    Mtislav : j'ai surtout l'impression que l'enjeu de la discussion était autre, et que, vous avez rajouté avec cette offensive une troisième couche au débat qui vous préoccupait précédemment. Je ne vous ai jamais invectivé, et je trouve vos attaques assez démesurées et pharisiennes.

    Par ailleurs, l'humour d'initiés au 15ème degré, la mise en boite (dont parle très bien Balmeyer sur son blog, dans un joli post sur les forums), ce n'est pas mon truc. De temps en temps ça va, mais quand c'est un mode d'expression, ça rend très sélective la participation aux conversations. Ce n'est pas un reproche en tant que tel, juste une déclaration d'incompatibilité d'humour. Exemple: le blog des mâles fêteurs. Changement d'ambiance radical entre la grosse rigolade qui est ouverte à tout le monde, et votre dernier post, qui est l'exemple même de ce qui me met, moi, mal à l'aise: je ne comprends pas ce qui est drôle. Je me demande à qui s'adresse le doigt d'honneur, je cherche des allusions, j'essaie de décrypter le message, je ne vois pas et je me sens bête, très pathétique bouseuse obtuse. j'ai l'impression que si j'ose une seule phrase, ce sera forcément une connerie qui alimentera des private joke entre gens de bonne famille. D'où ma mauvaise humeur quand Balmeyer avait tardé à me répondre à propos du book hémisphère, et ma décision de vous laisser le terrain libre.

    RépondreSupprimer
  55. Vous abusez pour la private joke du bout qu'est mi sphère !

    Primo : le temps est compté. C'est énervant quand on vous dit : "tu réponds pas ???!!??" alors que vous pissez ou que vous mangez ou que vous travaillez.

    Secundo : pour le coup, je vous ai répondu immédiatement, et même Didier m'a coiffé au poteau !

    Tertio : ce n'était pas vraiment une private joke, parce que le jeu de mot est assez facile quand même, plutôt une blague fossile, une vieux rayonnement cosmique d'humour...

    Quatertiotodo : mtislav n'est pas dans la private joke, ou alors seulement dans la auto-joke. Personne ne comprend vraiment ses plaisanteries, et c'est ce qui en fait tout son charme, ce côté hermétique, hors du sens. Moi personnellement, j'aime bien, je l'ai déjà dit, c'est comme lire un blog d'une autre planète, ou avoir passé 30 ans dans la banquise, hibernatus.

    En bref, et sauf erreur, il me semble que mtislav a un côté "bande à part", opaque, le fait que vous le fantasmiez au contraire comme au centre d'un vaste réseau de clin d'oeil et d'initiés est vraiment amusant... c'est intéressant niveau "expérience web" !

    RépondreSupprimer
  56. Balmeyer : vous êtes probablement dans le vrai et moi dans l'hyper susceptibilité qu'exacerbe si bien ce mode de communication. On n'est pas obligé de s'entendre ou de s'expliquer sur tout.

    RépondreSupprimer
  57. Oui, mais c'est pas grave, il m'arrive de faire pareil, alors. D'où ma théorie qu'il faut, pour les blogs, pour espérer la moindre discussion constructive, un "pré-requis" de bienveillance ou de confiance. Sinon, on se traite de "trouducs" et ça s'arrête là.

    RépondreSupprimer
  58. "On n'est pas obligé de s'entendre ou de s'expliquer sur tout." J'ajoute : la volonté, l'instinct de s'expliquer, y sont pour beaucoup dans les échanges interminables dans les blogs. Il y a une recherche d'un "paradis des sans malentendus" qui fait que ça ne s'arrête jamais, même si ça ne sert à rien.

    Et puis c'est agréable de papoter, aussi.

    RépondreSupprimer
  59. Balmeyer : oui. Les gens qui parlent tous seuls dans le bus n'ont pas connu le bloggage assez tôt.

    RépondreSupprimer

Modération parfois, hélas, mais toujours provisoire, ouf.