lundi 18 mai 2009

Didier et l'orgasme à quatre temps









Quand l'Irremplaçable va faire ses courses, son chenapan de mari ne pense qu'à rendre heureuse sa jolie petite tondeuse. On en a lapidé pour moins que ça.

10 commentaires:

  1. Pourtant, il n'a pas de moustache.

    RépondreSupprimer
  2. Des petites bêtises pour Monsieur Goux...

    Sa déclaration à la gentille petite tondeuse...

    Tondeuse, je t'adore,
    les jours de pluie encore plus fort...

    Tondeuse, je t'aime,
    avec toi la vie n'est plus la même
    un vrai poème...

    Tondeuse, tu m'éblouis,
    te voir là, au bout de mes bras, me réjouit...

    Tondeuse, tu m'émerveilles,
    quand, par hasard, tu tonds aussi l'oseille...

    Tondeuse, tu m'attendris,
    C'est tout beau maintenant, ma Catherine est ravie...

    Tondeuse, dans mes bras, viens plus près de moi,
    Plein de bisous pour toi, mille et un spasmes pour moi...


    Monsieur Didier,
    Après pareille corvée...
    Si Catherine est ravie,
    Vous n'êtes pas loin du Paradis

    RépondreSupprimer
  3. C'est malin, Suzanne : vous voyez dans quel état vous nous mettez Jeffanne ? Je ne sais même pas si on va réussir à la ravoir...

    RépondreSupprimer
  4. @ Olivier P.
    Il n'est pas que joueur,
    c'est aussi un joyeux farceur...
    quelquefois un peu, oh.. si peu hableur...
    Mais il vous tient par le bout du coeur,
    pour vous faire éclater de rire et de bonheur...

    RépondreSupprimer
  5. c'est effectivement, euh, très spectaculaire...

    ça va, Jeffane ?

    RépondreSupprimer
  6. @ Nicolas
    Vrai, de vrai, t'es sûr... il n'a pas de moustache
    pour y passer la tondeuse sans relâche...
    Même pas la touffe à Chabal !!!...
    sans parler de forêt équatoriale...
    C'est un homme de coeur il me semble,
    qui sait rire je crois, même que la terre en tremble...

    RépondreSupprimer
  7. de Jeffanne à Suzanne...

    Je cherche toujours mes lunettes ... ha, ha, ha..
    en attendant j'ai chaussé les autres....
    mes lunette noires,
    mes lunettes de star...
    dont la monture a été choisie
    par un public jeune et averti...
    et ce, n'en doutez pas... à l'unanimité,
    une farce (vraiment sympa) de mon opticien préféré...
    lequel et lesquels m'ont déclaré d'une seule et même voix :
    "Madame est bonne pour Cannes"
    et quand j'ai répondu en riant :
    - Ai-je mes chances ?
    Tous ont déclamé en criant :
    Madame oserait-elle en douter ...

    Merci de m'avoir donner l'occasion de me détendre Suzanne, merci à tous les autres aussi, que j'apprécie plus qu'ils ne peuvent le supposer...

    RépondreSupprimer
  8. Pour tout dire, j'ai trop aimé la photo, et comme d'hab, le rire a pris le dessus...
    A l'inverse de Monsieur Goux, quand j'ai fini de tondre la pelouse, je n'ai qu'une envie c'est m'asseoir dessus la tondeuse et lui dire à l'oreille "Ouf et ouste au placard" .... et revient pas de sitôt...
    Monsieur Goux inspectant des dessous ??? quand même, cela fait un peu libertin non....
    Et votre titre Suzanne invitait à la méprise quoique fort coquin....
    Me devais donc, en l'occurence, d'y aller de mon petit couplet...

    @ Catherine, toutes mes excuses...si... si quoi au fait...
    bonne journée

    RépondreSupprimer

Modération parfois, hélas, mais toujours provisoire, ouf.