mardi 12 avril 2011

Continuons le combat

L'affreux Nicolas  dit "Cassez-vous" aux femmes en burqa.
Oui, mais si elles viennent d'une famille  normande ou bourguignonne  depuis trois siècles ? On les bannit ?
J'aimerais bien savoir combien de Français convertis à l'Islam  radical ont changé de pays, pour élever leurs enfants et vivre leur foi dans un pays où c'est plus facile pour eux. 
Je ne crois pas que dix centimètres de tissu  en moins et un visage reconnaissable changent grand-chose.  C'est déjà bien qu'on interdise  la burqa sur la voie publique, c'est un minimum, pas de quoi en faire un fromage. Mais tous ces intégristes, hommes et femmes, en habit religieux....  Pas besoin, comme le demandait je ne sais plus quel politicien délégué à l'intégration déçu du sarkozysme, de mettre une étoile verte sur les musulmans pour les stigmatiser. Le voile qu'ils mettent eux-mêmes sur leur femme remplit très bien cette fonction.
S'ils pouvaient se casser aussi, les responsables religieux pignon sur rue  que John Paul Leperse interviouvait  à Roubaix , qui disaient que si la France devenait en majorité peuplée de musulmans, bien sûr qu'on laisserait tomber la démocratie pour la Charia....
S'ils pouvaient se casser, tous ces intégristes, ou ne plus chagriner le paysage...

Et s'ils pouvaient emmener loin loin loin  les cyclistes aux ignobles tenues de nylon bariolé, à l'entrejambe et aux fesses moulés que c'en est comique, gantés et  lunettés de noir, casqués comme des coléoptères, avec de la pub fluo plaquée sur le torse et le dos, qui manifestent chaque dimanche en groupe élastique  bouchant  nos routes de campagnes sur des kilomètres, eh bien tant mieux.

40 commentaires:

  1. Faudrait virer tout le monde (sauf le patron de la Comète).

    RépondreSupprimer
  2. (j'ai failli écraser trois cyclistes au petit matin dans la brume, c'est pour ça).

    RépondreSupprimer
  3. Lu ! ce billet mériterait d'être exhumé, un jour ou vous n'aurez rien à mettre sous le clavier.

    RépondreSupprimer
  4. Se (merle)moquer de l'entrejambe des cyclistes qui ont souvent bien du souci de ce côté là, moi je dis que ce n'est guère charitable.

    RépondreSupprimer
  5. «J’ignorais totalement que je pourrais devenir impuissant en pratiquant le cyclisme. Si je l’avais su, j’aurais pédalé plus calmement. Je pense qu’un message de mise en garde doit être diffusé parmi les pratiquants.»

    Mordelol et merci, Malavita...
    Impuissance pour les hommes, mais pour les femmes... La bicyclette, c'est bon pour les Paulette (ne regardez pas ça au boulot, ou coupez le son..)

    RépondreSupprimer
  6. Ah, Paulette...

    Faut dire qu'elle y mettait du cœur
    C'était la fille du facteur
    A bicyclette
    Et depuis qu'elle avait huit ans
    Elle avait fait en les suivant
    Tous les chemins environnants
    A bicyclette

    RépondreSupprimer
  7. Paulette

    (Malavita, je ne sais pas pouquoi votre commentaire précédent n'est pas passé)

    j'y pensais, évidemment, à cette Paulette fille du facteur du temps où les facteurs étaient à bicyclette. C'est d'ailleurs pour lutter contre les effets de la bicyclette que les facteurs, quand ils en descendaient pour distribuer le courrier, en profitaient pour entretenir leurs z'organes génitaux avec des femmes pleines de compassion médicale.

    RépondreSupprimer
  8. (on dirait que Blogger m'en veut)

    Vous connaissez la version détournée de Jacques Le Glou ?

    http://www.zikamp3.com/music/08-pour-en-finir-avec-le-travail-la-mitraillette_538b57.html

    RépondreSupprimer
  9. La Mitraillette
    Jacques Le Glou / Pierre Barouh-Francis Lai
    Musique : "La bicyclette" - 1969
    ..
    Déjà la mère à la maison
    Nous criait vivez vos passions,
    Par la fenêtre

    Et j'appelais tous les copains,
    Les petites filles des voisins
    Pour aller tenir dans nos mains,
    La mitraillette

    C'était celle d'un très vieux cousin
    Qu'avait rougi du stalinien,
    Dans l'Espagne en fête

    Faut dire qu'les syndicats bordel,
    Nous pourchassaient dans les ruelles,
    Rien qu'à nos têtes

    On était déjà les rebelles
    Qui remplissions toutes les poubelles
    Des idées anciennes et nouvelles,
    Sans mitraillettes

    Curés, salauds, patrons pêle-mêle
    Vous n'aurez pas longtemps vie belle,
    Viendra la fête

    Y aura le jeu du plus cruel
    On empaillera le flic modèle
    Pour que plus tard on se rappelle,
    Leur drôle de tête

    Faut dire qu'on y mettra du coeur
    Les pétroleuses étaient nos soeurs,
    Vienne la tempête

    Makhno Villa et Durruti
    Ont déjà su manier l'outil
    Qui fait revivre la poésie,
    La mitraillette

    On en r'filera même à Bonnot
    Pour qu'il revienne dans son auto,
    Trancher des têtes

    Et l'on verra cette société
    Spectaculaire assassinée
    Par les soviets du monde entier,
    A coups de mitraillettes

    RépondreSupprimer
  10. Malavita: je la connaissais, d'après l'album de Jacques Marchais cahnsons radicales de 1968, qu'on peut écouter librement là:

    http://www.deezer.com/fr/music/jacques-marchais/les-chansons-radicales-de-mai-68-75645#music/various/les-chansons-radicales-de-mai-68-75645

    RépondreSupprimer
  11. Je vais me remettre à la bicyclette, je pense…

    RépondreSupprimer
  12. Catherine :-) (je ne fais pas souvent de smileys mais là....)

    RépondreSupprimer
  13. Vous stigmatisez les cyclistes, c'est mal.

    RépondreSupprimer
  14. Heureusement que la Paulette s'est accrochée au poteau, parce qu'à toute allure c'est extrêmement dangereux. hu hu

    RépondreSupprimer
  15. Zoe: smiley aussi :-) (faut que je répare ma bicyclette, sa roue avant est voilée...)

    RépondreSupprimer
  16. Hé ho ! Stigmatisez pas les bicyclettes voilées, en plus des porteuses de burqa.

    RépondreSupprimer
  17. Nicolas: pourtant, la stigmatisation, c'est mon rayon !

    RépondreSupprimer
  18. Ce qui me tue, comme je le dis entre autres sur mon billet, c'est la stigmatisation des biens pensants. Certains en cherchant à défendre la burqa assimilent même tous les musulmans à la burqa.

    ps: quelle horreur les tenues de cyclistes.

    RépondreSupprimer
  19. Si je comprends bien, la cycliste s'envoie en l'air pendant que le vélocipédiste se châtre ou se fiche des furoncles au cul ! Dur. Au fait, est-ce qu'il y a des cyclistes en burqa ou bien la bicyclette est interdite par les barbus ?

    RépondreSupprimer
  20. Romain Blachier: c'est comme si on tapait sur TOUS les Basques ou tous les Corses quand on tape sur l'ETA ou autres nationalistes qui butent les préfets.
    On perd de vue les idées politiques que défendent les intégristes, en faisant passer les porteuses de burqa pour de pauvres filles paumées ou des mystiques modernes.

    Coucou le Coucou ! En y réfléchissant, je n'ai jamais vu d'image de vélocipédiste en burqa. Ce qui prouve bien que la burqa est mauvaise, exogène, et francophobe . Qu'on ne vienne pas me parler des voiles qui se prennent dans les rayons, nous avons eu pendant des décennies des hirondelles, des corbeaux à soutane et des bonnes sœurs à vélo.

    RépondreSupprimer
  21. Catherine: merci, mais bon, c'est au Canada. (les Canadiens sont-ils des gens comme nous ?)

    RépondreSupprimer
  22. Moi, avant de dire des conneries, je me renseigne.... En tous cas, j'essaie. Ainsi, entendu à France Info une étude de sociologues qui démontre que les femmes portant une burqa étaient pour la majorité très isolées, et sans liens avec quelque secte d'intégriste que ce soit. Encore un on-dit, quoi... Et contre la rumeur, aucun instrument n'est valable,e t je sais que ce que je viens d'écrire ne sert à rien...

    je tiens toutefois à préciser pour ne pas apparaître comme le collabo que certains de vos congénères à l'extrême droite prennent plaisir à me présenter que je n'excuse en rien le port de la burqa qui est effectivement pour moi la négation de la féminité, et de la femme derrière elle.

    RépondreSupprimer
  23. GDC: 1) je n'ai pas besoin de me renseigner pour parler de ce que je vois dans la rue.
    2)les femmes ne sont pas derrière la burqa, mais dedans.
    3) Je suis certaine que vous défendez les cyclistes en maillot fluo publicitaire. Si ça se trouve, vous en êtes.

    RépondreSupprimer
  24. Putain ! Arrêtez de stigmatisez les cyclistes. GdC va monter une association de défense des cyclistes.

    RépondreSupprimer
  25. Nicolas: je ne stigmatise pas tous les cyclistes, seulement ceux qui ont un maillot intégral. (intégralement couvert de pub)
    Je suis moi-même cycliste à l'occasion, et je le serais davantage s'il n'y avait trop de côtes dans mon joli département, bien nommé, de Côtes-de-Vilaine.

    RépondreSupprimer
  26. (j'avoue que je ne connais pas toutes les stations de la ligne Porte de l'Atlantique /Porte du Muguet.

    RépondreSupprimer
  27. Non non, c'est l'arret d'Ephèse.

    RépondreSupprimer
  28. "GdC va monter une association de défense des cyclistes." (Nicolas)
    "La pédale de combat" ne serait PAS un bon nom.

    RépondreSupprimer
  29. Nicolas: continuez comme ça, et je traite votre oncle.

    RépondreSupprimer
  30. Non, celui qui part en vacances avec Monsieur Hulot !

    RépondreSupprimer
  31. Il a cassé sa pipe en mangeant du mégret de canard.

    RépondreSupprimer
  32. salutations.
    a propos de bicyclette...:Faouzi Elmir "my weblog",en tapant chez l'amigoogle ça devrait allé,il developpe ce que je pense etre un excellent article sur le tour de France cyclisme:"dégénérés de tous pays levez vous" le titre de l'article..ééh oui le sens critique,aigu,se retrouve chez plu d'un contemporain..
    bien a vous l'eliiiiite!

    RépondreSupprimer

Modération parfois, hélas, mais toujours provisoire, ouf.