mardi 21 avril 2009

Au printemps, l'animal perd ses poils


Trouvé, par les hasards du surf, une BD actroce et rigolote . C'est La Lanterne brisée.

15 commentaires:

  1. Ça offre une image dégradante de l'homme, ce n'est plus supportable ! J'alerte le collectif des Hommes engagés pour qu'ils demandent l'interdiction de ce torchon aux relents nauséabonds, rappelant une époque que l'on croyait révolue.

    RépondreSupprimer
  2. J'adhère. Je recycle immédiatement un de mes vieux blogs.

    RépondreSupprimer
  3. Didier : la censure ne résout pas les choses, et vous avez beau jeu d'agiter les fantasmes du passé. On ne nait pas homme, on le devient. Et ce que l'homme devient, souffrez qu'on le montre dans sa réalité essentielle.

    Par ailleurs, ce collectif de testiculo-suffrageons (interdit au femmes, je suppose) ne vous mènera nulle part, mais peu nous chaut.

    RépondreSupprimer
  4. Nom d'une trompette de Jéricho... que vois-je ???
    Un mec "à poil" et qui perd ses poils... L'est même pas gêné de laisser tomber son armure celui-là...

    RépondreSupprimer
  5. Jeffanne : avez-vous lu la planche entière ? De quoi précipiter un car de supporters en short dans le premier institut de beauté pour zhommes...

    RépondreSupprimer
  6. Le plus amusant, c'est que, lorsque j'ai fait cette allusion aux "hommes engagés", j'ignorais totalement l'existence du blog de Nicolas !

    RépondreSupprimer
  7. Didier,

    Il faut dire que je l'ai "créé" à l'occasion (c'est un blog qui change de nom tout le temps, ça a été "filsduvieux" puis un truc libéral).

    RépondreSupprimer
  8. Nicolas : "un blog qui change de nom tout le temps..." Triste inconsistance.

    RépondreSupprimer
  9. Pas du tout ! Il y a une époque où je m'étais trouvé avec tant de blogs que j'arrivais plus à suivre... Celui-ci est multi-occasionnel. Mais il enfin trouvé son destin...

    RépondreSupprimer
  10. mouahahaha, merci Suzanne, il est bien sympa ce blog !

    RépondreSupprimer
  11. Si, si, Suzanne j'ai regardé toute la planche... Suis une p'tite curieuse et, que voulez-vous, les voyages sur les blogs forment la jeunesse...
    m'en vais quand même pas rester hors-jeu et insuffisamment documentée - plus particulièrement dans ce domaine très épineux -
    Pour le passage chez l'esthéticienne, je ne sais trop, s'ils transforment en véritables Adonis, on ne saura plus ou poser les yeux, en haut, en bas, allez savoir et... quel dilemne.

    RépondreSupprimer
  12. Jeffane : conclusion : vive l'amour (avec ou sans poils !)

    RépondreSupprimer

Modération parfois, hélas, mais toujours provisoire, ouf.