mardi 27 novembre 2012

Trois poésies révélatrices




 Les agissements de l'auteur des « Trois poésies révélatrices » vont-ils cesser ?


La gendarmerie de Lorient, saisie de plusieurs plaintes contre un individu se disant poète-éditeur qui pénétrait dans les maisons pour vendre ses œuvres, le recherchait hier dans le .quartier de Kérentrech où il avait été signalé.
De fait, le gendarme chargé de l'enquête ne tarda pas à l'appréhender. C'est un certain Paul Quidu, 32 ans, qui serait ancien quartier-maitre fourrier de la marine. Il semble d'ailleurs quelque peu détraqué. Ce n'est pas la première fois que la police à eu son attention attirée sur ses agissements.
Voici comment le poète opérait. Il repérait sur les boîtes aux lettres, dans les couloirs, les noms des occupants de l'immeuble et se présentait à leur appartement leur remettant un petit opuscule soigneusement enveloppé d'un papier.
— C'est 22 sous, leur disait-il.
Certains croyant avoir affaire à un porteur de dépêches 'ou à quelque agent du fisc payaient sans discuter mais constataient bientôt qu'on les avait dupés.
Le petit bouquin portait en manchette, et en grosses lettres, sur la couverture, ce titre : Les trois poésies révélatrices, par le poète Paul Quidu ...
Ah! le beau charabia, inspiré sans doute par quelque muse certainement échappée du Parnasse, ayant élu domicile à Lesvellec.
Ailleurs, le poète présentait pour dix centimes une préface d'un nouvel ouvrage qui devait bientôt sortir des presses et commençant par ces mots : « Vous ne connaissez pas l'illustre auteur Paul Quidu, bien connu du monde entier ». Le reste est à l' avenant.
Mais, cet après-midi, le poète n'en menait pas large car, placé entre un gendarme et un agent, il avait à ses trousses quelques-unes des personnes auxquelles il avait écoulé  Les trois poésies révélatrices . Tout cela ne serait pas bien méchant si l'étrange camelot n'avait employé parfois la menace vis-à-vis des récalcitrants, et, particulièrement, vis-à-vis des femmes trouvées seules au logis.
 M Colonnat, commissaire de police, avait déjà eu l'occasion d'admonester sévèrement Paul Quidu, qui serait domicilié à Hennebont, 6, rue du Four; mais le poète, nullement troublé, termina l'entretien en réclamant au magistrat une somme de 20 francs
— C'est pour me dédommager du temps que vous m'avez fait perdre, expliqua-t-il.

Paul Quidu aurait été interné pendant son service militaire dans un asile d' aliénés C'est vraisemblablement le sort qui le guette à nouveau car de poursuite en escroquerie, il n'y faut guère songer.
Mais voici nos bons citoyens fixés sur l illustre poète Paul Quidu et sur son petit livre « aux poésies révélatrices» qui révèlent surtout l’œuvre d'un toqué dont il est nécessaire de voir cesser les agissements.

L'Ouest-Eclair,  le 18 octobre 1924.


L'original est

8 commentaires:

  1. Le lien ne fonctionne pas chez moi (on me dit que l'accès n'est pas autorisé).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, je ne sais pas comment faire, je viens de le vérifier, il fonctionne pour moi. C'est juste la page originale du Ouest-éclair de ce jour-là.

      Supprimer
    2. C'est probablement le réseau de ma boite qui bloque...

      Supprimer
  2. J'aurais bien aimé les lire ces trois poésies révélatrices, d'autant plus que je me passionne ces temps-ci pour les délires relatifs aux trois révélations faites à Soeur Lucia Dos Santos... Je sais bien qu'une révélation et quelque chose de révélateur, ce n'est pas tout à fait de même nature... J'imagine mal un type dire à St Jean : "hum hum, très révélateur ce que vous avez écrit là"...

    Bon.

    Enfin.

    Voilà.

    Quoi.

    Je vous rassure, je ne suis pas encore devenu sédévacantiste, loin s'en faut... Je ne savais pas que ça existait avant ce week end. Ces mecs, ils ont carrément une liste de papes à eux. Et il y en a un qui s'appelle Michaël. Un peu prétentieux comme choix, non ? C'est moi qui suis fou ou le monde qui l'est ?

    Est-ce que je viens d'écrire un poésie révélatrice en prose, là ?

    C'est 22 sous... Comme 22, v'la les flics

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une autre église, qu'on ne connait pas, avec des papes dont un Michaël ? Diantre...

      Supprimer
    2. Et oui, fascinant, des types qui prétendent que les lefebvristes sont des tièdes...

      Michael Ier (David Allen Bawden) Américain. Né en 1959, proclamé pape depuis 1990, prétend que Paul VI était le diable lui-même.

      Y a mieux. Pierre II : (William Kamm, allemand né en 1950, vivant en Australie). La Vierge Marie lui aurait directement conseillé de sélectionner pour épouses 12 reines et 72 princesses, qui lui permettraient de redévelopper la race humaine après sa destruction par une boule de feu. Condamné à 10 ans de prison pour agression sexuelle.

      Supprimer
  3. ça alors !
    Je n'avais même pas vérifié, mais Ce livre existe …!
    Imprimé en 1930, et il fait... 16 pages !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ? Vous n'aviez pas lu Quidu , Quelle lacune !

      Supprimer

Modération parfois, hélas, mais toujours provisoire, ouf.