samedi 21 août 2010

Modérément pour la lapidation


La femme adultère qui devait être lapidée ne le sera plus. Il y en a d'autres qui attendent leur tour dans des prisons lointaines.

Ah, quelle tragique, antique, mauvaise interprétation de l'islam lit-on et entend-on ci et là.

Tout le monde chez nous condamne cet acte barbare. Et puis après on ajoute que les vrais musulmans sont les premières victimes des islamistes, et qu'il ne faut pas confondre. Pas d'amalgame, surtout.

Je ne confonds pas, je n'amalgame pas. Il y a des pays musulmans moins stricts que d'autres dans l'application de la charia. Au Maroc, par exemple, l'adultère n'est puni que d'un à deux ans de prison (code pénal marocain articles 491 et 492).
En France l'adultère n'est plus un délit seulement depuis 1975.

Il y a des imams, des responsables religieux musulmans qui réprouvent la lapidation. Pas beaucoup, mais il y en a.

Il y en a chez nous ?

Non. Pas un.

Aucun imam de grande mosquée n'a dit un mot sur ces lapidations. En tout cas, moi je n'en ai entendu aucun ni à la radio, ni à la télévision, ni lu aucun dans la presse. Cherchez, googolez, je me trompe peut-être.

Islam de France, islam modéré ?

Quand il y a une polémique au sujet du voile à l'école, des prières dans la rue, d'un fondamentaliste polygame, de la burqa, il y a toujours au moins un imam modéré qui vient donner son point de vue modéré, toujours modérément le même: ne montons pas en épingle un fait divers et ne légiférons pas, ne réprimons pas surtout, sinon il y a un risque important de stigmatisation de la communauté musulmane française. Les imams modérés causent bien dans le poste et dans la presse quand ils en ont envie.

Là, pour la lapidation, pfuit! Pas un ! Pas un seul !


Dites moi que je me trompe, envoyez-moi des liens.

...

77 commentaires:

  1. Je n'en ai pas trouvé... Désolé.

    RépondreSupprimer
  2. La dernière fois que j'ai assisté à un débat télévisé sur ce thème, Tariq Ramadan proposait un moratoire, pour pouvoir "réfléchir" ... ce que tout les participants jugeaient insuffisant !... la "réflexion" n'a guère avancé
    C'était il y a au moins 3 ans ...
    Depuis, rien ou à peu près.
    Je n'ai entendu aucun Imam s'élever contre cette barbarie, il y a, en effet, de quoi se poser des questions !

    RépondreSupprimer
  3. Soheib Bencheikh.
    son frère Ghaleb (bon ca n'est pas un imam mais un ulema)
    http://ch.altermedia.info/gnral/tariq-ramadan-est-il-dangereux-pour-la-democratie_1000.html

    Dalil Boubakeur.
    http://lalibertedelesprit.free.fr/spip.php?article38

    Malek Chebel :
    http://forums.france2.fr/france2/envoyespecial/malek-chebel-propositions-sujet_6120_1.htm

    je ne te cite pas que des imams, car en islam leur parole n'est pas plus valable que celle d'un ulema ou d'un mufti.
    Il n'y a pas d'autorité suprême disant "c'est comme ca". Il suffit au passage de voir les controverses sur les forums musulmans sur un point particulier ou les uns et les autres sortent des pages et des pages du coran, de la sunna, de ce qu'a dit machin ou truc.

    A mon sens tu poses une mauvaise question (même si j'y réponds).
    Pourquoi veux tu qu'un imam français rende des comptes sur ce qu'il se passe en Iran ou ailleurs ? (déjà entre l'islam sunnite et chiite..)

    C'est comme si un évêque français devait se prononcer contre toutes les saloperies dites ou faites ailleurs (amérique du sud tiens).
    Mais c'est aussi comme dans toutes les religions
    1. ils doivent en avoir marre de dénoncer les multiples saloperies commises par d'autres avec lesquels ils n'ont aucune affinité (c'est à peu près comme quand on me demande pour la 500 00eme fois de dire que Staline était un génocidaire, ca finit par fatiguer qu'on puisse 5 mn penser que je suis adoratrice du stalinisme)
    2. oui ils ferment aussi leur gueule. Pas forcément par lâcheté d'ailleurs mais encore une fois parce qu'il est aussi plus simple pour eux de montrer ce que l'islam a, selon eux, de bien, que de dénoncer les horreurs.
    encore une fois je peux reprendre l'exemple du communisme. Je peux passer des heures à expliquer toutes les dérives atroces du communisme.. sauf que je préfère montrer, en quoi selon moi, il est intéressant. si je n'en dénonce que les dérives, je doute de convaincre qui que ce soit.

    sur Ramadan. moratoire soit. sauf que c'est encore une fois du pipeau. Il sait fort bien que la oumma est complètement divisée et que jamais l'Iran n'accepterait de discuter, par exemple, avec l'Arabie saoudite sur ce sujet. la discussion est donc parfaitement impossible et un consensus encore plus.
    La lapidation est interdite au pakistan depuis 2006 (il y a tjs peine de prison si adultère) ; ca a été le fruit d'une discussion interne et pas entre pays musulmans, beaucoup trop divisés pour cela.

    RépondreSupprimer
  4. Intéressant tout ça ... Surtout la fielleuse analogie entre islam et communisme... Serait il possible de laisser le Petit Pere des Peuples en dehors du militantisme pro- islamiste? Et de ne pas excuser l'obscurantisme d'aujourd'hui par des décisions idéologiques d' hier ?
    Car il y a une marge entre le fanatisme religieux et le choix politique...

    RépondreSupprimer
  5. Valérie: le lien mène sur un texte de Boubakeur de 2005,
    Les deux autres ne sont pas imams, et pareil, texte de 2003... Où l'on dit qu'il est pitoyable de voiler les fillettes, entre autres.
    De l'eau a coulé sous les ponts, et la l'islam se durcit en France avec la bénédiction ou le silence de la classe politique.

    Pas d'autorité suprême disant "c'est comme ça", hum, mais ceux qui demandent de ne pas contrarier les extrémistes au nom de la communauté musulmane parlent au nom de quoi, de qui, alors ? Ils n'expriment que leur propre avis ? Ils n'en ont donc aucun sur la lapidation?
    Allons donc.

    La comparaison avec les évêques français ne tient pas, justement, car bon nombre d'entre eux s'exprime dans la presse à chaque gros fait divers qui met l'Eglise en cause. (l'avortement de la fillette violée en Amérique du Sud, justement, des flots d'encre ont coulé)

    Enfin bon, aucun imam en France n'a dit "on voudrait que cette pratique atroce disparaisse, prions pour ça".

    RépondreSupprimer
  6. Geargies , ; je sens que la discussion va être difficile mais bon. Peux tu me dire à quelle phrase tu supposes que je suis « militante pro islamiste » et ou j’excuse quoi que ce soit ?


    Suzanne : déjà, vraiment il n’y a pas de différence entre ce que dit un imam, un ulema etc. Khomeiny n’était pas imam mais c’est bien lui qui disait ce qui était licite ou pas.
    Maintenant tu voulais des sources, je t’en ai fournies. S’ils étaient contre en 2003, on voit ml pouruoi cela aurait changé maintenant.

    RépondreSupprimer
  7. Pas de lien à vous proposer mais un rappel, celui de la jeune femme lapidée, oui, lapidée, à Marseille, en France en 2004. Enfin, en France... dans les territoires perdus que sont les quartiers nord. http://www.desfemmes.fr/essais/femmes_lutte/haddaoui_ghofrane.htm

    RépondreSupprimer
  8. Il est vrai qu'il y a un souci parfois: par peur d'alimenter une "stigmatisation" certains ferment leur gueule,y compris dans l'inacceptable. Dommage Suzanne mais tu as en grande partie raison.

    RépondreSupprimer
  9. Anonyme: je me souviens de cette histoire affreuse, mais ce n'était pas une lapidation religieuse. Les criminels ont eu une lourde peine de prison.

    Valérie: "ils étaient contre en 2003, je ne vois pas pourquoi ils seraient pour maintenant".
    Je ne sais pas si les imams et autres sommités religieuses français sont pour ou contre la lapidation . Je sais (et c'est l'objet du billet) qu'ils ne la critiquent pas, ne se joignent pas aux mouvements de protestation, c'est tout. Leur attitude publique, c'est :on défend les plus extrémistes de nos frères en y mettant quelques bémols, mais on les défend, et on ne critique pas ce que font nos frères au nom des fondamentaux du Coran.
    Ils ne se sentent pas responsables des lapidations lointaines et n'ont pas à se justifier, ok, mais dans un bel ensemble ils ne veulent pas qu'on s'en prennent aux fondamentalistes en France et le disent haut et fort dès qu'ily a un fait divers.

    Geargies: l'analogie avec le communisme tient le coup, l'islam est un système politique. C'est bien le problème.

    RépondreSupprimer
  10. J'avais fait un billet sur le meme thème "a l'attention du CFCM" et avais eu beau chercher ce genre de condamnations , mais rien, rien de rien.
    C'est tout de même étonnant , non ? :) Pas un imam ou une quelconque autorité religieuse musulmane du " monde libre" pour condamner ces pratiques...
    Qui ne dit mot consentirait-il chez les musulmans de France?

    bonne journée

    RépondreSupprimer
  11. Les journaux Liberation, Elle, et d'autres vont publier quotidiennement des lettres envoyées à cette femme.
    Aujourd'hui c'était Isabelle Adjani.
    Il sera intéressant d'observer si des personnes se revendiquant musulmanes publient aussi des lettres.

    Il me semble que si une femme etait envoéee au bûcher dans un pays lointain au nom de soi-disant valeurs chrétiennes, une multitude de personnes représentant une autorite morale chrétienne interviendraient.

    Oui mais Jésus a dit 'que celui qui n'a jamais pêché lui jette la premiere pierre." Mahomet devant la même situation a ordonne de lapider la femme.

    Tiens au fait pour parler d'autres choses, on apprend
    que en équipe de France c'etait Hallal pour tout le monde.
    J'espere que l'islam restera marginal en France car il me fait peur.

    RépondreSupprimer
  12. "En clair, que ceux qui nient qu'un Dieu d'amour ait ordonné ou maintenu la lapidation de l'homme et de la femme adultères se souviennent que le virus du sida n'est pas issu du néant."

    Hani Ramadan, La charia incomprise, tribune parue dans Le Monde du 10/09/2002

    Le même Hani Ramadan anime un séminaire de sciences islamiques au centre de formation Shâtibî.

    RépondreSupprimer
  13. Ce n'est pas le silence des imams qui m'inquiètent. Il serait plutôt intéressant de rechercher s'il existe des associations musulmanes actives sur ce terrain là, en France ou ailleurs. Je vois passer des pétitions à signer sur internet, et je n' ai encore rien vu qui émanerait de musulmans dits modérés. Pour moi, c'est le seul indicateur valable.

    RépondreSupprimer
  14. Je corrige l'accord du verbe: le silence des imams qui m'inquiète.
    Lapsus.

    RépondreSupprimer
  15. Malavita: évidemment, le sida est un châtiment divin, vous ne le saviez pas ? Quand il y a eu le tsunami le 25 décembre aussi, c'était Allah, qui se fichait des chrétiens à sa façon malicieuse. Lesquels chrétiens s marrent bien aujourd'hui car pour se venger et montrer la puissance de Yavhé, ils ont fait des rogations pour qu'un déluge frappe un pays protégé d'Allah, et c'est tombé, paf, sur le Pakistan, bien fait !
    J'ai essayé de ressusciter les anciens dieux de ma région, ça ne marche pas du tout. Arbres sacrés du temps des Celtes,fontaines sacrées d'avant le christianisme, j'ai bu de leurs eaux pour ne pas vieillir, ne pas avoir mal au ventre, aux dents, rappeler un amour, protéger les animaux, que dalle ! à croire que les dieux s'usent et perdent leurs pouvoirs, même les petits dieux larres sans parler des fées et autres créatures merveilleuses. Quel malheur d'être athée !
    Tiens, lisez Le fils du dieu Orage, de Paasilinna il y est question d'un homme qui arrive à faire revenir un ancien dieu sur terre, c'est très drôle.

    Brindamour: Libération titrait: "La France fait le ramadan." Doucement, doucement, pas tout le monde encore.

    RépondreSupprimer
  16. Lucie : mais est-ce qu'il y a des musulmans modérés qui s'associent pour faire je ne sais quoi en tant que musulmans modérés ? Les musulmans modérés, ils peuvent militer en dans n'importe quoi.

    je sais (mais je n'ai pas noté ou perdu les liens) qu'il y a au moins deux associations de musulmans en Ile-de-France qui rendent de grands services aux femmes de polygames qui veulent sortir de ce système et aux jeunes filles enceintes fichues dehors par leur famille. J'ai vu il y a trois ou quatre ans un (un seul) reportage sur ces petites associations de quartier qui regroupaient cinq ou six personnes musulmanes ordinaires, pas des travailleurs sociaux, juste des habitants charitables. On ne les cite pas en exemple, parce que ce serait pointer des problèmes qui ne sortent qu'en cas de faits divers et stigmatiser, etc.

    Corto: oui, silence total.Même pas un p'tit truc de convenance. En ce temps de ramadan, ils sont trop occupés par la prière, peut-être.

    RépondreSupprimer
  17. Valérie,

    Chaque évêque, chaque prêtre prend quotidiennement position sur tout ce qui touche l'Eglise catholique. Dans la presse, à la radio, via des publications des Evêques de France qui publient très souvent des communiqués, des "Lettres"...etc... (nous avons un quotidien "La Croix", des magazines...etc).

    Nos intégristes ont été foutus dehors de l'Eglise, on a fait tout un foin des fondamentalistes et de l'Evêque Williamson, tous ces types ne sont toujours pas réintégrés à l'Eglise.

    A chaque fois que l'Eglise catholique connait un événement, cela constitue automatiquement un point de réflexion dans chaque sermon des dimanche qui suivent.

    Parlez de l'Islam si ça vous chante mais laissez les catholiques en dehors de cela, surtout si vous ne savez rien d'eux...

    Dois-je ajouter que dans la religion catholique, en particulier dans le Nouveau testament, aucune faute n'est sanctionnée de quelque jugement que ce soit, l'un des principes de cette religion est de ne pas juger son prochain. Autrement dit, chaque faute présupposée est une relation de l'individu avec Dieu, et uniquement cela.

    Il y a certes eu l'Inquisition (je sais, on nous rebat les oreilles avec ça, en exagérant du reste énormément ses méfaits) mais aujourd'hui, le catholicisme est réformé. Il faut que les gens intègrent enfin cette donnée.

    RépondreSupprimer
  18. Suzanne,

    En fait, vous répondez plutôt bien à votre question : il n'y a pas d'Islam modéré mais il y a des musulmans modérés.

    C'est le triste sort que se réserve une religion privée de héirarchie, dont les confessions sont du reste aussi diverses que mutliples (histoire de multiplier les synonymes).

    RépondreSupprimer
  19. Dorham: des musulmans modérés, oui, à n'en pas douter.

    Et même des arabes athées

    RépondreSupprimer
  20. ...qui ont le sens de la formule, ce qui ne gâche rien !

    Dorham
    a.k.a.
    Raquel Wesh

    RépondreSupprimer
  21. Je débarque en retard, retour d'Auvergne. Entièrement d'accord avec le distinguo dorhamien : des musulmans modérés, bien entendu. Un islam modéré : où ça ?

    J'ajoute qu'en 1914, l'immense majorité des Français et des Allemands étaient aussi des "modérés" qui ne tenaient nullement à aller crever dans les tranchés. Mais quand on a donné le coup de sifflet d'envoi, tout le monde y est pourtant allé.

    RépondreSupprimer
  22. Valérie dites moi,

    Quelles saloperies, je parle de lapidation d'excision, de pogrom, d'attentats suicide, de décapitation sont faites actuellement en amérique du sud au nom de l'Eglise en amérique du sud ?
    Je dis bien actuellement, pas quand on jettaient les eaux usées a mêmes la rue ou que la carte du monde n'était pas encore totalement dessinée avec précision.
    Je ne parle pas non plus des cas de touches pipi sur les gamins qui ne sont guère plus nombreux que dans les colos ou l'éducation mais où l'on cherche ou plutôt que l'on expose, beaucoup moins.
    Inexcusable et impardonnable mais certainement rien de commun avec une volonté une stratégie, une action permanente de ses membres a l'échelle mondiale.

    1400 ans d'existence et aucune structure de clergé unificatrice ? Dites moi toujours valérie, candeur ou complicité. Parce que ça ne vous frapperait pas l'esprit que ce compartimentage est justement destiné à brouiller les perspectives, à diluer les responsabilités. Parce que l'on ne peut pas imaginer qu'ils sont trop stupides ou trop haineux pour lâcher la moindre parcelle d'influence à son je-sais-pas-et-j'm'en tapes- voisin... Non quand même çà serait pas çà, non...

    Des imams fatigués de se défendre préfèrant souligner les bienfaits de l'islam...
    Oui bien sur. Un combat terrible mené contre des ignobles attaque de caricatures danoises blessantes dans les âmes et les chairs des croyants. Enfin les chairs, j'éxagère un peu parce que l'on est pas au stade de la ceinture d'explosifs marque déposée Allah ahkbar.
    Une lutte de tout les jours entre deux appels au djihad comme pour celui de creteil recement expulsé pour ses débordements de paix et d'amour dans ses serments.
    Des bienfaits visibles en égypte par exemple, regardez les archives d'avant nasser, avec les anglais et comparez avec la décheterie qu'elle est devenue dés qu'on sort des sites touristiques. Gardés, curieusement, sans doute pour éviter les effusions de tolèrance et d'ouverture.
    Regardez l'algèrie, regardez le soudan,regardez le bangladesh, le yemen, le tchad, le pakistan, l'iran, ouvrez grand vos yeux devant les avancés de l'islam sur le confort, l'hygiène, les soins, médicaux, les sciences, l'équipement civil,l'éducation, les droits sociaux, la technologie,les loisirs, regardez bien Valérie !

    Mais ne vous inquiétez pas valèrie, la discussion ne sera pas difficile, il n'y a pas a avoir et il n'y aura pas de discussion avec des saloperies comme vous qui quand on gratte un peu montrent leurs collaborations ou leurs complicités.
    A l'image d'une Dounia Bouzar, affiché comme moderne et moderée mais qui aux pieds du mur sur l'éventualité d'un conflit religieux et le choix d'un parti sort un belle parole de cafards, "je serais du coté des justes..."

    La discussion avec vous çà veut dire assis toi, écoute et ne regarde pas les égorgements a coté, c'est ce que je vais te dire l'important. Mais non tu seras pas le prochain, écoutes moi donc...
    Comme les communistes.

    Allez montrez vos lumières, certains osent même parler de science, à ceux qui se laissent enfumer, je pense qu'ici, à lire l'article, çà ne prends plus.

    A.g.

    RépondreSupprimer
  23. A la propriétaire,
    Erreur technique pas de volonté de flooder.
    Correction à votre convenance et je vous présente mes excuses, pour la gêne et la peine.
    A.g.

    RépondreSupprimer
  24. Ag: vous êtes excusé pour le flood involontaire, par contre... ne traitez pas Valérie de saloperie, s'il vous plait.
    Didier: la guerre, la guerre... moi je suis sûre que si on résistait calmement (en appliquant les lois actuelles, par exemple), ce serait suffisant.

    RépondreSupprimer
  25. Suzanne, désolé.

    Pour les redondances seulement.

    Pour le reste j'aurais aimé dire que je me suis emporté, mais non.
    Je les hais.
    Plus encore que les musulmans, les nazis, les communistes véritables qui eux avancent visage clairement affiché.
    Ces eclaireurs, tous ces sbires qui avancent sous couvert de la réflexion, de la tolérance, de la compréhension; tous les déguisements et toutes les diversions qui visent la soumission par l'anomie.
    Qui passent la main à leurs complices quand leurs sirenes n'agissent plus, qu'il faut se montrer un peu plus coercitif, a coup de procès ou de poings ou d'acier.

    Il n'y en a pas qu'au service des barbares des sables, il y en a aussi à la solde des empoisonneurs. Vous savez les salles de shooting bientôt aussi indispensable à nos ville que l'éclairage urbain ou le métro, aux obscurantistes qui vous expliquent que trier vos déchets c'est bien mais détruire des expérimentation scientifique c'est mieux.
    Ou que la location de véhicule et la dématérialisation de l'argent c'est tellement formidable, la propriété privée a quoi bon, aucun risque que l'on vous en prive d'un clic de souris.
    Que le guide du zizisexuel en bande dessinée c'est un bon tremplin pour une sexualité épanouie, pas du tout une création de client pour la pornographie.

    Je les hais et c'est la seule chose pour laquelle je les remercierai, de m'avoir fait connaitre cette émotion.

    A.g.

    RépondreSupprimer
  26. Merci pour votre réponse concrète, Suzanne.

    Et quand A.g soulève le couvercle de la marmite, ça fait du bien aussi.
    Quelle santé!

    RépondreSupprimer
  27. "Je les hais et c'est la seule chose pour laquelle je les remercierai, de m'avoir fait connaitre cette émotion."

    Ag: vous aviez tant besoin de connaître cette émotion-là ?

    RépondreSupprimer
  28. quelque chose m'atterre en fait.
    Deux posts m'ont traitée de "complice des islamistes" et de "saloperie".
    Admettons.
    Certains d'entre vous se sont déjà plaints d'être traités de racistes dés qu'ils ouvrent la bouche.
    Comment donc employer la même réthorique ?

    est ce que le fait de m'insulter est censé me convertir à ce que vous pensez ? ou me faire taire ? n'est ce pas une méthode légèrement problématique ?

    donc pour vous complaire.
    il est bien évident qu'en tant que militante d'extreme gauche, je trouve l'islam génial et j'applaudis à chaque lapidation. mieux j'encourage au nom du respect des cultures.

    aucun problème pour que vous me haissiez, a.g., arriver à me faire haïr en un post, j'ai fait fort ce coup ci :o).

    suzanne ; en fait on ne va pas arriver à parler ensemble donc, ni chez toi, ni chez moi :o).
    (je n'oublie pas ton com chez moi mais ma réponse va être longue ca prend du temps).

    RépondreSupprimer
  29. Valérie, mais si, on va pouvoir parler ensemble.
    On discute ensemble depuis longtemps, on peut passer par dessus, ou à côté de ce dit AG quand il te traite de saloperie.

    S'il le refait, j'enlève le commentaire, mais je n'ai pas l'impression qu'il te connaisse et s'adresse à toi spécialement.

    Je ne vois pas qui te reproche d'applaudir aux lapidations.
    Par contre, si tu es pour la liberté de porter le voile à l'école, de manger hallal, de voiler les fillettes, de garantir le droit à la polygamie religieuse, de demander la mise au ban, quand ce n'est pas la mise à mort, des homosexuels, des apostats, dans les mosquées FRANçAISES, on peut te dire, oui, que tu contribues à l'épanouissement de l'islam en France.

    Je rappelle que le sujet du billet était l "Que disent des lapidations, de ces dernières lapidations,les immams et autres responsables ou autres pontes de l'islam en France.

    Dans le style "fais moi mal, Allah, non, pas avec les pieds", on peut lire sur le site d'Amnesty international cette anecdote édifiante: un homme qui a provoqué la paralysie d'un autre par un mauvais coup dans une bagarre est condamné à avoir la moëlle épinière tranchée pour devenir paralysé lui-même. Oui, bon, c'est en Arabie saoudite.

    RépondreSupprimer
  30. "Par contre, si tu es pour la liberté de porter le voile à l'école, de manger hallal,"

    Rectification: d'exiger de manger hallal à la cantine de ton travail ou de celle de tes enfants. Chez toi , tu peux. (je suis cool, hein ?)

    RépondreSupprimer
  31. suzanne ; dans tous les cas a.g. pense ce qu'il/elle veut, ca n'est pas dramatique de me haïr. c'est juste une faute de goût ;).

    je réponds donc à dorham.
    Je dois te préciser que je suis féministe et d'extrême gauche ce qui fait de moi quelqu'un bourré de défauts. je déteste à parts égales toutes les religions.
    Je peux te parler d'un fait assez surprenant que j'ai découvert il y a peu. Au Liban - ca vient de la charia - si l'on épouse la femme qu'on a violé, on est tranquille (il y a eu un fait divers il y a peu). Il se passe la même chose au Mexique et c'est tout droit inspiré du catholicisme. Pour toutes les religions - discours féministe inside - ce qui est grave n'est pas tant le viol, mais l'impossibilité, s'il y a viol et grossesse de contrôler la lignée paternelle. voilà donc pourquoi dans deux pays si différents, on retrouve une loi aussi aberrante.

    d'autres exemples ? les menaces - parfois mises a exécution - d'excommunication quand des politiques se décident à autoriser l'IVG. l'excommunication peut sembler bien anodine dans notre pays laïc, en Amérique du sud c'est une mort sociale.
    Ne nions pas les dégâts du catholicisme en Amérique du sud.
    La Pologne a mis son veto face à une proposition de l'ONU tendant à promouvoir les méthodes de planification familiale (contraception, avortement).
    Cela peut sembler anodin face à des images de lapidation. Mais si une femme n'a pas accès à la contraception, elle subira des grossesses répétées (donc risque accru de mortalité), abandonnera rapidement l'école etc. Je pourrais dériver sur les conséquences gravissimes quand les femmes ne sont pas éduquées. Lorsque les catholiques persistent à se prononcer contre la contraception - je ne leur demande pas d'être pour, juste de se taire - les conséquences sont AUSSI graves que des actes commis au nom de l'islam.
    Je rappelle qu'il y a également eu des attentats commis au nom du christianisme commis aux USA ; cela ne signifie d'ailleurs pas que je juge les chrétiens comme collectivement responsable de cela (ou le message catholique). Les fondamentalistes chrétiens ont leur télé, ont des groupes armés, ont commis des attentats, des meurtres.
    Cela n’est pas parce que la France est déchristianisée, que c’est le cas de tous les pays.
    Tu me parles ensuite du NT. Ok. mais que je sache, la religion catholique n'est pas uniquement le NT ; c'est aussi, par exemple, les bulles papales.
    Oui l'islam doit faire son aggiornamento. est ce qu'il le peut, je n'en sais rien.
    Est ce que c'est mon problème (en ce qui concerne la France) ? non.
    Comme je le disais à suzanne sur mon blog, j'estime que nous n'avons pas à nous mêler de la religion. Par exemple, quoi qu'on pense sur le sujet, j'estime que les discussions de nos politiques sur la burqa ont pris mauvaise tournure. Il n'y a pas à savoir si la burqa est ou non musulmane ; il y a juste à se demander si c'est ou non compatible avec les lois françaises.
    Je n'ai donc, au fond, même si la question peut se poser, pas à me préoccuper que des imams, des prêtres, des rabbins se prononcent sur tel ou tel acte.

    RépondreSupprimer
  32. @Suzanne : c'est très bon la haine, çà identifie précisément et exactement l'inverse de ce que vous vous devez de donner aux votres.


    Pour l'autre :

    Parce que l'Ivg c'est un bienfait ?
    Maquillage par l'abus de vocabulaire pour justifier ce qui est in fine un meurtre, la seule différence est que vous n'avez pas encore donné un nom à votre victime.
    Sur les grossesses "non désirées", aujourd'hui, à notre époque, à l'air de l'électricité ou du frigidaire, vous croyez encore au grossesse "non désirée" qui ne serait pas le fait d'un manquement ou d'une faute ?
    Double discours, constant,-condamnation de ceux qui favorisent la vie dans leurs discours mais un attentat au nom des chrétiens (ou?, quand?) là, non, pas de stigmatisation.

    On s'annonce comme extrême gauche mais les méthodes, ici une insulte bien en dessous de ce que la suite peut laisser découvrir, sont problématiques quand elles leurs sont appliqués. Mais pas de problème quand d'autre extrême gauche comme des menigon, des rouillant, des brigades rouges et hélas tant d'autre depuis abattent des hommes au simple motif qu'ils ne leurs plaisent pas. On rejoint la finalité de l'IVG bizarrement, cohérence malheureuse.
    Mettre les poseurs de bombes au même niveau que ceux qui favorisent les naissances montre clairement le pourrissement idéologique, la volonté de nuire.

    Car vous comprenez, une excommunication , c'est une mort sociale, très important le social, au même plan qu'une décapitation pour apostat ou une pendaison pour homosexualité.
    Un discours pro-vie qui consiste en gros à laisser faire la nature et faire profiter a un futur individu, une future personne de toutes les choses heureuses possibles c'est équivalent a une lapidation.

    L'extrême gauche publique quoi, celle qui se montre, vertueuse, compréhensive, tolérante.
    Comme les musulmans modérés.
    Exactement ce que que j'écrivais. Exactement.

    A.g.

    RépondreSupprimer
  33. J'attends avec impatience le printemps 2013 pour lire l'entrée consacrée à A.g. dans le DSM-5 ; ça va surement être rock and roll !

    Juste une question : vous prenez des produits ou vous êtes comme ça au naturel ?

    RépondreSupprimer
  34. Oui malavita, on connait aussi le procédé.
    L'arnaque des pseudos-sciences.
    On se plaint ? Non non on souffre de quérulence.
    On côtoie des gens démolis après avoir ramasser des morceaux de corps station St-Michel : projection paranoïaque par excès d'empathie.
    Voyez facile, à ce rythme une nouvelle pathologie par jour.

    Toujours pareil avec les humanistes éclairés ceux qui ne s'alignent pas sont des malades.
    A interner.
    La version "médicale" du goulag.

    La disproportion dans les comparaisons, rien à dire, malvita ?
    Les grands écarts foireux de démonstration, pas d'inspiration, malvita ?
    L'extrême gauche, pas de stimuli,pas de zone de la mémoire activée, malvita ?
    Tous les faits négatifs sur les musulmans et leurs théocraties qu'il ne faut surtout pas amalgamer parce-que çà prendrait du temps vu le nombre, pas de début de vision d'ensemble qui commence à se dessiner ?
    Une petite piqure faussement savante mais pas vraiment de contradiction sur les faits avancés ou les arguments exposés.
    Psychologue peut-être ?

    A.g.

    RépondreSupprimer
  35. Valérie,

    C'est difficile de te répondre parce que tu abordes énormément de questions. Je vais en choisir une pour commencer, si tu le veux bien, celle qui concerne le Nouveau testament ou plus précisément les Evangiles.

    Certes, les catholiques ne s'appuient pas essentiellement sur les Evangiles. Ils prennent en considération l'Ancien Testament (un peu augmenté en volume par rapport à la Bible Juive), les Révélations de St Jean, les lettres, Epitres de St Paul notamment.

    Toutefois, tous ces textes obéissent à une hiérarchie très simple, observable dans la liturgie. Ce sont les Evangiles et seulement les Evangiles qui constituent la base essentielle du Credo, donc de la Foi catholique. Ils sont au-dessus de tout le reste.

    Nombre de textes, y compris issus des Evangiles sont considérés comme des allégories ; un exemple : la Tentation de Jésus dans le désert par le démon est officiellement considérée comme une allégorie de la tentation que tout homme subit dans son existence : la base symbolique du carême que nous observons pendant 40 jours.

    Je suis désolé de te dire que je comprends pas ce que tu dis sur la question du viol et ne vois pas en quoi ni comment cela peut être inspiré par la religion catholique, en tout cas par la Foi catholique. Tu confonds religion et tradition religieuse, ce qui n'est pas la même chose. Par exemple, l'Inquisition est issue d'une tradition catholique mais elle ne peut être - intrinséquement - rattaché à la Foi Catholique quin je le réaffirme, exclut le Jugement moral d'un homme par d'autres hommes.

    Pour ma part, je suis catholique mais je suis pas soumis à un lavage de cerveau. Je puis donc naturellement être en désaccord sur certains points avec les positions de mon Eglise. Par exemple, ne t'en déplaise, je suis DE GAUCHE (pas d'extrême gauche, je ne comprends pas comment l'on peut se définir comme une sorte d'être "pensant" agglutiné à un mur ; le terme extrême te prive d'emblée d'une forme de liberté) et tout à fait favorable à l'IVG, considérant cette Loi de SALUBRITE PUBLIQUE.

    Ayant été de nombreuses années adeptes de la contraception en latex (plus maintenant car je suis marié, père et très enclin à la fidélité), je comprends toutefois la position des papes qui ne refusent pas en tant que telle la contraception mais ce qu'elle induit. Tu n'as pas l'air trop bête donc je crois que tu es capable de saisir les nuances et les résidents du tiers-monde qui ne sont pas des bêtes sans âme sont également aptes à le comprendre.

    Si les papes parlent de spiritualité aux pauvres du monde, plutôt que de logistique (ce qui consitue le rôle d'autres) c'est parce qu'ils ont confiance en leurs capacités à comprendre autre chose que la survie. Si le Pape disait aux français "tentez de rédécouvrir votre sexualité sous l'angle de l'Union et de la spiritualité" et qu'il ne tenait pas le même discours aux africains sous prétexte qu'ils ne savent rien faire d'autre que se monter dessus et crever, ce serait la preuve d'un racisme authentique.

    RépondreSupprimer
  36. Je ne reviens pas enfin, sur cette histoire d'excommunication ou sur les histoires de péodphilie, on en a bien assez parlé et il ressort de ces histoires une malhonnêteté qui dépasse l'entendement. Le Pape n'a excommunié personne et le prêtre en question n'a pas obtenu gain de cause. Benoit XVI (qui n'est pourtant pas vraiment un pape de ma sensibilité) a pris position pour témoigner de sa tendresse à l'égard de cette petite fille et de son dégoût à l'égard du viol qu'elle a subi. Il est aussi le pape qui a précisément permis de lever le voile sur les pratiques pédophiles abominables de certains prêtres.

    Il est enfin celui qui a mené les investigations permettant de jeter les intégristes hors de l'Eglise et celui qui a tenté de renouer le dialogue avec eux à la condition qu'il revienne à plus de raison : comme ils n'ont pas l'air d'être bien disposés, ils restent là où ils sont à occuper illégalement leurs petites paroisses. On lui fait un très mauvais procès.

    ---

    Tu relies la Foi Catholique qui est essentiellement partage, spiritualité, pardon, Amour, qui n'a aucune trace de volonté belliqueuse à ces histoires de viol sordide.

    C'est étrange que tu ne la relies pas à tout ce qui constitue le fondement des idées de gauche : le partage, la protection des plus faibles, la liberté de comprendre et de choisir, la protection de l'enfance (et oui, cela vient des Evangiles), le refus de la richesse matérielle...etc...

    C'est ahurissant de mauvaise foi.

    RépondreSupprimer
  37. Désolé pour la longueur de mes réponse. Je me la ferme maintenant.

    RépondreSupprimer
  38. Ah juste un dernier point pour la route : "D'inpiration catholique" et "catholique", ce n'est pas la même chose. Je suis sûr que puisque tu te définis d'extrême gauche, tu conviendras que si Staline fut d'inspiration marxiste, il ne fut pas réellement marxiste.

    (je suis joueur)

    RépondreSupprimer
  39. Bonjour Dorham,

    Pouvez vous m'expliquer en quoi l'avortement est une mesure de salubrité publique ?
    Je comprends que l'on peut vouloir éviter les opérations à l'aiguille à tricoter chez la rebouteuse locale, dans l'absolu c'est mieux en effet, mais je ne vois pas en quoi faciliter médicalement le fait en lui même est positif.

    C'est pour moi le même raisonnement qui amène au salle de shooting ou l'euthanasie.
    Une tendance négative que l'on ne veut plus combattre, on la facilite par la légalisation et l'encadrement étatique.
    Comme écrit, j'accroche mal a l'idée de "grossesse non désirée" au XXI siècle, viol exclu bien sur.
    La société préfère donc tuer dans l'oeuf les futurs bébés plutôt que de mettre en place des structures d'acceuil pour ceux-ci.
    Et de geindre en jetant un oeuil sur la pyramide des ages.

    A.g.

    RépondreSupprimer
  40. Si tu lis l'AT, St Paul ou d'autres, et je me doute que tu les as lus, tu n'as pas l'air trop bête, on est très loin du message de Jésus. Si tu lis certains, canonisés par l'Eglise, on est toujours très loin du "message d'amour". Le deutéronome est, tout comme An' Nisa chez les musulmans extrêmement sexiste et violent.
    Tu souhaites, apparemment, ne te référer qu'aux textes (avec certains ca va être difficile). Je te rappelle que tout au long du Moyen age, on considérait justement que le vulgum pecus n'avait pas à lire les textes mais à se fier à ce que disaient les autorités ecclesiastiques. Et le discours de ces dites autorités est également à prendre en compte aujourd'hui. Le catholicisme n'est pas que la bible.
    et l'islam n'est pas que le coran, la sunna.

    Et justement je ne relie pas. Lorsque je dis qu'il y a des actes terroristes commis au nom du christianisme aux USA, je ne dis pas que c'est le message chrétien (encore que certains ont trop lu l'AT et pas assez le NT).
    je tente donc de démontrer que si je fais cela sur le christianisme, on peut le faire pour l'islam.
    et donc, puisque tu me dis que les gens ont un cerveau, pour accepter ou non les discours papaux, il serait donc totalement inutile que les imams se disent contre la lapidation puisque les gens peuvent faire le chemin seul (je suis joueuse aussi).

    "Je ne reviens pas enfin, sur cette histoire d'excommunication"
    peut être peux tu aller lire les pressions subies par des politiques en amerique du sud au sujet de l'ivg ; on parle ici de membres de gouvernements menacés parce qu'ils voulaient mettre en place l'ivg. je ne parlais pas de cette gamine violée.


    "C'est étrange que tu ne la relies pas à tout ce qui constitue le fondement des idées de gauche : le partage, la protection des plus faibles, la liberté de comprendre et de choisir, la protection de l'enfance (et oui, cela vient des Evangiles), le refus de la richesse matérielle...etc..."
    je te trouve x choses dans le Coran aussi sur le même sujet.
    Les 3 grandes religions ont fondé des projets politiques évidents.
    est ce que, pour autant, je vais oublier leur homophobie et leur sexisme ? non.

    ""D'inpiration catholique" et "catholique", ce n'est pas la même chose. Je suis sûr que puisque tu te définis d'extrême gauche, tu conviendras que si Staline fut d'inspiration marxiste, il ne fut pas réellement marxiste."
    comme je disais "cela ne signifie d'ailleurs pas que je juge les chrétiens comme collectivement responsable de cela (ou le message catholique)." soit tu m'as mal lue, soit je n'ai pas été assez claire.

    donc pour conclure
    les hutaree aux USA se disent chrétiens et sont un groupe terroriste ; je ne mets pas leurs actes et leur doctrine sur le dos des catholiques ou du message chrétien. (exemple plus probant thimoty mcveigh).
    je ne mets pas non plus les actes de ben laden ou je ne sais qui sur le dos des musulmans ou de l'islam.
    je n'ai demandé à aucun eveque de condamner les actes de McVeigh ou des meurtres dans des cliniques pro ivg aux USA (tous commis pardes fondamentalistes se disant chrétiens) ; je ne vois pas pourquoi j'irai demander à des imams d'aller se dire contre la lapidation.

    RépondreSupprimer
  41. (et donc je lâche ce post car les propos sur l'ivg vont finir par vraiment m'énerver).

    Mon mail est dispo chez moi si quelqu'un veut continuer la discussion par mail !

    RépondreSupprimer
  42. A.G.

    Vous êtes chiants tous à me poser plein de questions (smiley). Vous voulez que l'on me jette des pierres à la figure à moi aussi ?

    "Je comprends que l'on peut vouloir éviter les opérations à l'aiguille à tricoter chez la rebouteuse locale, dans l'absolu c'est mieux en effet..."

    Vous avez épondu vous-même à la question, en fait. Parfois, il faut savoir protéger les individus en dépit d'eux-mêmes, c'est d'ailleurs le principe fondateur de toute Loi. J'ai dit "salubrité", j'aurais dû être plus sage et parler de "santé publique". Veuillez m'excuser pour cette approximation.

    En revanche, je suis pour une évolution de la Loi ou en tout cas pour une évolution de la façon dont nous concevons sa nécessité. Je le sais, ce que je dis est terriblement tiède et prudent mais je ne vois pas comment faire autrement.

    Selon moi, cette Loi n'est pas justifiable par le droit absolu de la femme à disposer de son corps. C'est un argument absolument absurde. Cela ne nie pas seulement le principe de vie, mais cela nie également le principe même de conception d'un enfant, cela déresponsabilise l'individu de ses actes en la matière. Mais limiter l'accès à l'avortement, c'est complexe et en l'état, je n'ai pas de meilleures solutions.

    On ne fait pas de société avec des principes moraux, A.g., hélas, ceux-ci peuvent et doivent guider nos existences mais même les croyants que nous sommes (si j'ai bien compris) doivent pouvoir se résoudre au principe de réalité.

    RépondreSupprimer
  43. Valérie,

    Je t'ai déjà répondu sur l'Ancien Testament. Ma réponse était claire, je n'ai donc rien à ajouter.

    Juste ceci : que la Bible comporte des messages sexistes, c'est un fait, je ne le nie en aucune façon. J'ai évidemment lu la Bible et notamment le Deutéronome. "L'Exode" notamment qui en fait partie est un texte très dur, sanglant parfois. Ces textes sont anciens, il faut prendre en considération l'époque. Surtout, ils ont été écrits par des hommes et ils sont considérés comme tels.

    Ceci les rend absolument différents du Coran, considérés écrits sous la dictée de Dieu : donc impossible à remettre en cause, impossible à considérer comme datés ou sujets à caution. C'est aussi cette particularité qui rend difficile l'idée d'une Réforme.

    RépondreSupprimer
  44. "et donc je lâche ce post car les propos sur l'ivg vont finir par vraiment m'énerver"

    Il ne faut pas. Rien n'est jamais acquis, il faut toujours revenir sur ce que l'on considère essentiel. Le principal défaut que je pourrais faire à la gauche dans son ensemble, c'est de croire que certaines idées sont naturelles. Elles ne le sont pas, l'humanité se renouvelle sans cesse et n'a que très peu d'acquis. Elle doit justement combattre sa nature, sans cesse, il faut donc toujours repenser, réaffirmer, rediscuter, inlassablement.

    (merci, Valérie, d'avoir pris le temps de tailler le bout de gras en ma compagnie - avec courtoisie et sans me renter dans le lard, ça change et c'est bien agréable (même si on est pas d'accord))

    RépondreSupprimer
  45. "Parfois, il faut savoir protéger les individus en dépit d'eux-mêmes"

    Voilà exactement ce qui peux nous opposer intellectuellement. L'enfer, pavé de bonnes intentions.Protéger les individus d'eux mêmes c'est pratique quand on est du bon coté du baton ou du canon.
    Sur l'avortement des bébés, remplacer le pire par le moins pire, c'est pas le remplacer par le mieux.

    On ne cesse d'entendre que l'absence d'effets réels par tous les mécanismes d'amortissement sociaux dé-responsabilisent les gens, que les banques sauvées une énièmes fois de la faillite ne modifient pas leurs attitudes etc, etc...
    Si ce sont des individus,majeurs, responsables, que l'on les laisse choisir et surtout assumer la conséquences de leurs actes, ici une partie de jambes en l'air non protégée. Le futur gamin ou la futur petite n'a pas a pâtir des comportement des parents.

    C'est sur que celà demande de la discipline, des efforts, que celà crée des frictions des tensions, tout ce que le confort matériel ou la technologie ont effacé pour la production et que l'on veut étendre au comportement.
    Au contraire c'est les principes moraux plus que l'économie, la politique, les lois toutes ces choses variables ou soumises aux aléas qu'il faut sceller pour construire une société.
    Le Bien, c'est le Bien, ça ca ne change pas en fonction de la couleur politique, de la marque déposée, ou de la quantité de ressources disponibles ou l'intérêt ponctuel de groupe prédestiné a mener le monde.

    A.g.

    RépondreSupprimer
  46. "Parfois, il faut savoir protéger les individus en dépit d'eux-mêmes"

    Voilà exactement ce qui peux nous opposer intellectuellement.

    Rien à voir avec ce que vous présupposez de mon propos. Qu'est-ce que le code pénal sinon l'exact principe que j'énonce. Le code pénal est un enfer pavé de bonnes intentions ?

    Vous avez du reste parfaitement compris que je ne pensais pas que l'avortement était un bien. Né d'une bonne intention. J'ai affirmé au contraire que c'était seulement ce qui évitait le pire. Vous avez le droit de penser le contraire mais je ne puis débattre davantage car...j'ai du boulot là tout de suite.

    A bientôt.

    RépondreSupprimer
  47. Le code pénal ne protège pas les individus, il protège la société.
    Les principes généraux de conduites sociales dans le livre I, ou V sur la bioéthique, le IV consacré au crime contre l'Etat. Tous les articles, toutes les rubriques, ne correspondent qu'a une action négative d'un acteur sur un autre.
    Il n'y a pas de peine pour une tentative de suicide, les usagers de drogues ne sont pas poursuivis, le ski hors piste n'est jamais sanctionné, la croisière en eau piratées non plus, tant que vous ne mettez pas les autres en danger vous ne craignez strictement rien. Vous pouvez vous scarifier, vous mutiler, tant que la famille ne lêve pas le petit doigt il ne se passera rien.
    En soi, non, le code pénal est un bon outil.
    Mais curieusement, les jurisprudences (le fait du juge...), les lobbying hors tribunaux, des avocats, des sociologues, des psychologues ou devant les cameras viennent parasiter ou amputer celui-ci.

    J'ai bien compris que vous étiez contre l'avortement. Ce que je ne comprends pas c'est le compromis qui masque un renoncement.

    A.g.

    RépondreSupprimer
  48. A.g.

    Votre raisonnement est - un peu -spécieux mais je le prends quand même en considération.

    Je suis pour la loi sur l'avortement parce que je considère que cette Loi permet à l'individu d'être tout à fait responsable. Toute Loi le permet d'ailleurs car rien ne peut entrâver le libre arbitre. On ne s'accommode jamais vraiment avec sa conscience.

    Il me serait personnellement impossible de demander à une femme d'avorter à cause de "notre" inconséquence. Je préfèrerais même élever l'enfant moi-même (j'en ai 3, ça me connait il est vrai). Mais cette position ne concerne que moi, elle n'a pas à valoir pour l'ensemble du corps social.

    On ne peut baser le législatif en tablant sur une conformité des individus à la morale, c'est impossible. Sinon, nous n'aurions pas besoin de lois, il suffirait de décréter qu'il y a des lois universelles (ce qui est probablement faux du reste) et qu'il suffit de s'y conformer à la manière d'une Socrate super-conscient.

    Je ne renonce pas à dire que l'avortement n'a rien d'un sujet qui exempt toute responsabilité de ceux qui y ont recours (au risque de passer pour un affreux rétrograde) mais je ne peux me résoudre à revenir à ces temps anciens où nos mères, nos soeurs, nos grands-mères et tantes crevaient dans d'atroces souffrances d'avortements barbares.

    C'est tout. Oui, nos positions sont sans doute inconciliables.

    [Veuillez m'excuser, très chère Suzanne, d'avoir contribué à faire très sensiblement dévier le propos de votre billet, comme on dit, on n'est pas chez soi, j'en resterai donc là]

    RépondreSupprimer
  49. Dorham et a.g : continuez à discuter tant que vous voulez, pendant ce temps-là, au moins, vous ne ferez pas d'enfants.

    "Rien n'est jamais acquis, il faut toujours revenir sur ce que l'on considère essentiel..."
    Ah, oui, je suis bien d'accord...

    RépondreSupprimer
  50. (je n'ai juste pas trop le temps de répondre, pardon)

    RépondreSupprimer
  51. Ne jetez pas la pierre à la femme adultère,
    je suis derrière...

    RépondreSupprimer
  52. Les dragons de vertu n'en prennent pas ombrage, si j'avais eu l'honneur de
    commander à bord
    A bord du Titanic quand il a fait naufrage, j'aurais crié,« les femmes adultères
    d'abord »
    Ne jetez pas la pierre à la femme adultère, je suis derrière
    2
    Car pour combler les voeux, calmer la fièvre ardente du pauvre solitaire et qui
    n'est pas de bois,
    Nul n'est comparable à l'épouse inconstante, femme de chefs de gare' c'est vous
    la fleur des pois
    Ne jetez pas la pierre à la femme adultère, je suis derrière
    3
    Quant à vous mes seigneurs aimez à votre guise, en ce qui me concerne ayant
    un jour compris
    Qu'une femme adultère est plus qu'une autre exquise, je cherche mon bonheur
    à l'ombre des maris
    Ne jetez pas la pierre à la femme adultère, je suis derrière

    RépondreSupprimer
  53. "Libération titrait: "La France fait le ramadan." Doucement, doucement, pas tout le monde encore."
    On peut prendre le train en route? On commence quand?
    On ne va quand même pas attendre l'année prochaine!

    RépondreSupprimer
  54. Suzanne, merci pour le lien Moomlight. Remarquable témoignage!

    RépondreSupprimer
  55. A part ça, je suis impatiente(pas trop quand même) de voir combien de cantines scolaires seront fermées jusqu'à la fin du dit ramadan... Je parie qu'il y en aura beaucoup. Avec l'aval des rectorats, des municipalités, des chefs d'établissements, des profs, des parents d'élèves, etc...
    Ceux qui oseraient protester au nom de la "laïcité" seraient traités de racistes, of course. Alors tout plutôt que d'être "raciste", c'est sale!

    RépondreSupprimer
  56. "combien de cantines scolaires seront fermées jusqu'à la fin du dit ramadan."

    Des cantines fermées ? Complètement fermées ? ça existe ?

    RépondreSupprimer
  57. Suzanne, pourquoi pas? On verra...
    Vous seriez tellement étonnée, vous?

    RépondreSupprimer
  58. Carine: oui, tout de même! qu'une cantine municipale soit fermée pour cause de ramadan, ça m'étonnerait.

    RépondreSupprimer
  59. Non, je parlais des cantines scolaires, fonctionnant avec des personnels de l'educ ex nat et servant les enfants scolarisés. La municipalité ne fait que participer au fonctionnement, à la surveillance et au contrôle de qualité.

    RépondreSupprimer
  60. Madame, pour vous signaler que j'ai supprimé vos commentaires chez moi. Je n'ai pas vocation à me faire insulter par une personne frustrée et manifestement raciste envers ceux de ma foi. Ma spiritualité se porte bien, et sachez ma pauvre, que je ne me suis même pas fait payer pour le billet en question.
    Pour finir, le Ramadan autorise de manger et boire à la nuit tombée, heureusement..

    RépondreSupprimer
  61. Océane: mais pourquoi y répondre ici ?

    Ces commentaires n'avaient rien d'insultant, ni de raciste: je les reproduis:

    Quand je pense que je me suis moquée de vous quand vous annonciez trois fois de suite que vous alliez faire le ramadan !

    Toutes mes excuses, et merde aux bigots !

    Écrit par : Suzanne | 28.08.2010
    Répondre à ce commentaire Suzanne

    (la religion et la spiritualité ne pèsent pas bien lourd face à un bllet sponsorisé, faut dire. C'est presque rassurant, dans certains cas)

    Écrit par : Suzanne | 28.08.2010

    Par ailleurs, vous avez raison, j'ai oublié que le ramadan n'est pas un jeûne et qu'on peut manger et faire de la pub pour tout ce qui se mange et se boit entre telle et telle heure. Donc, ma moquerie tombe à plat.

    "raciste envers ceux de votre foi", par contre...je ne savais pas que foi=race, mais je n'ai pas envie de chicaner indéfiniment: bah oui je suis critique, moqueuse, envers les pleins de foi qui ne supportent pas la moindre remarque, et censurent automatiquement.

    "une personne frustrée". Ah bon ? frustrée de quoi ?

    RépondreSupprimer
  62. De toute façon c'est dépassé cette confusion entre foi et race :


    J'ai plus mal aux fois
    Personne fait plus ça
    J'ai un ulcère
    C'est moins banal et c'est plus cher.

    RépondreSupprimer
  63. Malavita, on voit bien que vous n'avez jamais eu de crise, crise de foi, dans les églises il fait si froid, et pas eu la chance non plus qu'une vierge vous réchauffât.(frustré tambien !)

    RépondreSupprimer
  64. Comme tous les sceptiques à tendance rationnelle je ne suis pas sujet aux crises de foi.

    Pas besoin d'église pour faire une prière sur un chapelet de grains de beauté.

    RépondreSupprimer
  65. ""une personne frustrée". Ah bon ? frustrée de quoi ?"
    Bin frustrée parce que privée de maradan ^^

    RépondreSupprimer
  66. Traiter quelqu'un de raciste alors qu'il ne l'est pas, n'est-ce pas en soi une insulte Océane ? C'est même sans doute la pire. C'est un peu comme traiter un juif de nazi... C'est méprisable... Enfin, j'dis ça, j'dis rien...

    RépondreSupprimer
  67. Je ne sais pas, vous, mais je trouve pour ma part d'un goût exquis, en ce moment, la dernière sortie d'Éric Wœrth contre la lapidation médiatique dont il est l'innocente victime.

    RépondreSupprimer
  68. Chieuvrou, je ne l'avais pas entendu, mais oui, nous pouvons nous féliciter d'avoir des ministres à ce point dans l'air du temps. Fini le bon vieux lynchage, qui commençait à dater sévèrement.

    Les partisans de la peine de mort devraient être pour la lapidation, cette merveilleuse punition collective, la plus populaire qui soit. Vos voisins, votre village ou votre quartier vous jette des pierres, et personne n'est responsable de celle qui tue, plus de bourreau ni de peloton d'exécution.

    RépondreSupprimer
  69. Je n'ai pas entendu non plus un seul imam s'élever contre la lapidation de M. Woerth ! (c'est juste pour le plaisir de pousser le compteur de commentaires à 70)

    RépondreSupprimer
  70. (Kilékon ce Coucou !)

    Non seulement ce pauvre Woerth est victime d'une lapidation médiatique, mais aussi d'une chasse à courre! Il est le cerf de la chasse à courre...

    RépondreSupprimer
  71. Ah, la chasse à courre ! Chaque soir, en jaquette rouge et bombe noire devant mon écran, je sonne du cor avant de me jeter sur le clavier aux cris de "taïaut, taïaut" ! ;-)

    Et merci pour l'adresse de cet excellent article !

    RépondreSupprimer
  72. Balle de Sakineh

    Quand je te dis je t’aime
    C’est que je t’aime vraiment
    Pour de vrai… parce que tu es ma vérité
    Quand je dis je t’aime
    C’est que je t’aime toujours, tout le temps, jusqu’à la mort
    Pour l’éternité, s’il en est
    Quand je dis je t’aime
    C’est que je t’aime indépendamment de tes défauts ou de tes qualités.
    Pas relativement, mais absolument.
    Cette illusion cette fiction, cette fusion, seul un Dieu pourrait la révéler… n’est-ce pas ?
    Et pourtant, l’amour n’a pas d’autre figure que celle de l’infidélité… de l’incrédulité ou de l’ éphémérité…
    Je vous demande pardon de vous laisser entendre que je suis la seule à aimer… Vous me direz : « qui fait l’ange, fait la bête… »
    Qu’il faudrait être bête pour avoir un électron pareil en tête.
    Oui… je suis bête… suffisamment bête pour vous dire que ce n’est rien d’autre que l’intelligence de l’amour :
    Accepter d’être bête, une fois rien qu’une fois mais une fois pour toutes…
    Parce qu’en amour, il n’y a pas, il ne peut y avoir de second degré…
    L’amour infini, fou, absolu… ça ne peut être que du premier degré…
    C’est une lettre qui a été retrouvée dans la poche de Sakineh.

    http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20de%20Sakineh

    RépondreSupprimer
  73. tueursnets: je n'en crois rien (pour la lettre "retrouvée"). C'est débile, ce spam.

    RépondreSupprimer
  74. C'est un vrai salo-on ici ! Les portes qui claquent, les longs discours, les altercations...
    Juste en passant, Dorham qui dit "On ne fait pas de société avec des principes moraux", c'est un peu ahurissant, non ?

    Je dirais exactement le contraire : il n'y a pas de société sans principes moraux.

    Sans doute, ce n'est pas ce qu'il voulait dire, la phrase est sortie du contexte.

    RépondreSupprimer
  75. Tzatza: je me disais bien aussi: tiens, mais où est passée Tzatza ?

    RépondreSupprimer

Modération parfois, hélas, mais toujours provisoire, ouf.