mardi 19 novembre 2013

Envoyez-moi les chocolats d'abord


 Comme tout bon aubergiste de blog qui se respecte, je reçois parfois des propositions publicitaires.  J'ignore pourquoi les marchands de vin et d'articles de luxe pensent que je leur ferai grimper le chiffre de vente et j'écarte sans même y répondre les offres-type me proposant de faire l'article (votre style nous plait !) pour des parfums (et on vous offrira des petits coffrets d'échantillons que vous mettrez en jeu grâce à un quizz pour fidéliser vos amies). Un  vague sentiment de regret accompagne ma non-réponse aux missives sur fond de parchemin, celles qui me promettent un merveilleux ouikinde dans les caves de Saint-Emilion ou une virée de testeuse de Gigondas (juste un petit reportage avec cinq photos !), et il ne faudrait pas beaucoup me pousser pour publiciter une chaîne de chocolatiers qui m'a interpellée la semaine dernière.  Il était question de m'envoyer dans l'Est pour une tournée de dégustation avec trois autres blogueuses, restau compris et deux  nuits à l'hôtel et là je dis non, l'Est c'est loin et les autres blogueuses, je me connais, je me laisserais piquer les meilleures ganaches et  me retrouverais à tester le cacao de Moldavie au  poivre vert et au beurre fermenté.
Bref. Tout ça n'est pas grand-chose, mais... J'ai reçu ce matin une proposition pour tester et promouvoir  LA nouvelle machine à épiler afin qu'elle atterrisse bientôt sous votre sapin de Noël, vantée par mes soins. Le mail était agréable, écrit par une certaine Céline, sans aucune faute d'orthographe, ce qui est déjà bien pour un trucdefilles. Je lui ai répondu, lui demandant pourquoi moi. Pourquoi me demander ça à moi, alors que je n'ai pas du tout un blogdefilles. Ou alors si ? 
Mais si, me remaila-t-elle, vous avez déjà écrit un billet sur l'épilation. MOI ? Sur l' épilation, MOI ? 
Mais oui... Celui-là.

21 commentaires:

  1. On n'essaie même pas de m'acheter alors que je suis d'une vénalité totale et que je suis prêt à vanter les mérites de n'importe quel whisky et pinard. Où elle est la parité ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelques hypothèses:

      - votre style ne "leur" plait pas
      - z'êtes pas assez girly, et/ou trop grizzly pour l'épilateur
      - le marché des hommes qui picolent est saturé (hips!) et les marchands de pinard travaillent sur la décomplexion des femmes envers l'alcool. Les virées de groupes de femmes sur la route du Cognac ou des grands crus de Bourgogne deviennent tendance, mais trop timidement tendance.

      Supprimer
    2. Je vous proposerai bien de vous inscrire sur Hellocoton, Jacques mais j'ai peur que vous ne vous y sentiez point chez vous
      Il m'avait échappé votre article sur l'épilation ; piquant !

      Supprimer
    3. zut ce compte Google ! moi c'est Athéna !

      Supprimer
    4. Nous savions déjà que vous étiez Corse, et en dépit de cela, vous accueillions bravement.
      (oui, j'ai froid et le ciel est gris, et alors ?)

      Supprimer
    5. Pas mieux de M. Étienne ! Personne ne me sollicite jamais, alors que je suis tout prêt à me laisser acheter par n'importe qui.

      Supprimer
    6. C'était un billet dans ce style qu'on m'a demandé deux ou trois fois.
      Vous voyez bien, on ne demande qu'aux femmes.
      J'essaie de vous brancher sur l'épilatrice ?

      Supprimer
    7. Ah c’est du joli ! Vous faites entremetteuse maintenant ?

      Supprimer
    8. Ha ha ha ! Mais essayez donc de voir où est votre intérêt ! (tiens, ma chérie, voilà une nouvelle épilatrice, amène un peu Elstir qu'on lui rafraichisse son toilettage) ...

      Supprimer
    9. Alors si c’est pour Elstir, je ne dis plus rien…

      Supprimer
    10. Finalement, je vais m'abstenir. J'en viens à me demander si cette Céline ne cherche pas une une féministe au poil dur pour tester sa machine.

      Supprimer
  2. Vous voilà spécialiste reconnue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, l'épilation au plâtre, ça me connaît. Apporte le seau, Riri, on va faire des photos, et pis après débouche-nous ce petit Mouton que l'aut m'a refilé, dans la caisse, là.

      Supprimer
  3. Pas sure que les publicitaires aient bien lu votre billet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Catherine, c'est un peu ce qu'il me semblait aussi... ou alors, les voies des publicitaires sont impénétrables !

      Supprimer
  4. J'ai appris ce matin, et sur un forum d'enseignants encore, qu'il existait des épilateurs à lumière pulsée (aux dires des consommatrices, assez efficace mais uniquement pour les brunes, et les poils repoussent au bout de quelques mois). Je trouve ça ab-so-lu-ment fascinant. Qu'est-ce que c'est, pour commencer, que de la lumière pulsée ? Donc, si c'est bien cet article qu'on vous a proposé, j'aimerais que vous acceptiez la proposition de Céline et que vous nous rendiez compte de vos expérimentations, ce que pour quoi je suis prêt à vous envoyer quelques chocolat de Beussent (les meilleurs du monde du Pas-de-Calais de chez moi).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas du tout ! Je viens de me renseigner, la lumière pulsée qui grille les poils est utilisée chez l'esthéticienne uniquement. C'est un peu comme le poulet qu'on vient de plumer et qu'on tient sur la flamme du gaz pour brûler ce qu'on aurait oublié.
      L'épilateur de Céline est un truc tout bête, électrique et qui m'a l'air quasiment préhistorique par rapport au laser grille-poils. Je m'inquiète qu'on me propose des engins préhistoriques alors que si ça se trouve, il y a d'autres blogueuses qu'on sponsorise pour aller en Thalasso se faire bichonner high tech.
      Enfin, c'était gentil, pour les chocolats.

      Supprimer
  5. Et pour votre billet sur les couches lavables, on ne vous a rien proposé ?

    RépondreSupprimer
  6. Rien ! Ni pour les voitures, appareils photo, bas de soie...

    RépondreSupprimer
  7. Ayant voulu simplifier l'intitulé de mon blog, LE LIEN DE VOTRE LISTE DE BLOGS VERS MON BLOG NE FONCTIONNE PLUS.

    IL FAUT CHANGER CE LIEN POUR : http://vudescollines.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  8. Pour ma part un merle, moqueur ou non, je le déplumerais plutôt s'il faut le déshabiller ...
    mais bravo pour votre percée dans la jungle des blogsdefilles.

    RépondreSupprimer

Modération parfois, hélas, mais toujours provisoire, ouf.