mardi 12 février 2013

Ya bon le pape noir







Hier, je discutais avec Bembelly sur son blog à propos de la négritude souhaitable ou pas du prochain pape. Il y a eu environ  deux millions de personnes qui ont dit depuis hier midi  comme ce serait bien si le pape était noir. Deux millions  au moins qui suggèrent qui affirment qui susurrent  qui clament ah ben oui ça changerait les choses et ça aurait de la gueule. Et ce n'est pas fini. Ils ne connaissent pas grand-chose à l'Eglise, et encore moins  aux cardinaux africains, qui comptent parmi les plus dogmatiques et les plus conservateurs du  vivier à papes du moment.  Mais qu'importe, c'est un noir qu'il leur faut. Un vrai noir pour la beauté du symbole. Mélanine et cheveux crépus, c'est plus important que n'importe quoi d'autre.
C'est  d'un racisme affligeant.

71 commentaires:

  1. Les progressistes sont des cons et tiennent à le prouver.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des racistes basiques en tout cas.

      Supprimer
    2. Décidément, reste à lire le billet du "sympa" Amiral Wolland (et Corto), après, je relance!

      #PourUnPapeNoir, Yes We Can!
      (C'est Maintenant).

      Supprimer
    3. Bembelly, en dehors de vos palinodies ethniques, est-ce que vous pouvez nous expliquer en deux ou trois mots ce que vous apporterait l'élection d'un pape africain, vous qui, si j'ai bien compris, êtes l'exemple même d'un modernœud grand teint, évidemment laïque, évidemment progressiste, évidemment pour le mariage pourtousse, évidemment pour… etc. ?

      Je vous rappelle, comme l'a fait Suzanne, je crois bien, que d'autres Africains que vous sont en train de nous expliquer que l'homosexualité est une importation des colons blancs : c'est dire si l'élection d'un pape noir ne sera, en effet, pas la garantie que vos idées démentes seront propulsées sur le devant de la scène catholique…

      Supprimer
    4. Réponse dans un prochain billet? Ok?
      Merci.

      Supprimer
  2. Et un pape jaune, ce serait moins bien?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, j'ai failli l'écrire. Le fait est qu'il n'y a pas beaucoup de cardinaux jaunes (10% tout de même) mais il y en a. Personne ne parle pourtant de pape jaune.
      Je me demande si le souhait de pape noir n'est pas une revanche contre le missionnaire blanc. Un VRAI Africain, lit-on ça et là. D'Afrique profonde. Il y a du cannibalisme symbolique là-dedans.

      Supprimer
    2. N'importe quoi.
      Au fait, pourquoi ce sujet vous intéresse tant? La peur d'une évidence?
      Ah! J'y suis: Le syndrome Obama!

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Malavita, merci ! Excellent billet de Didier Goux (bon, en fait, c'est Muray qui l'a écrit prémonitoirement et l'a fait passer par le canal gouzien)... Il n'y a pas un mot à changer.

      Supprimer
    2. Tiens, j'avais oublié ça ! En effet, il faudra penser à le ressortir d'ici quelques jours…

      Supprimer
  4. l'idée est progressiste :) Mouarf ! et que Bembelly qui n'est jamais a court d idées quand il faut se foutre de la gueule de l eglise exprime quelques volontés à ce sujet. C'est pas raciste de sa part, c'est grotesque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Corto, je crois que les catholiques fervents s'en foutent, de la couleur de la peau d'un pape.

      Supprimer
    2. Totalement. Ah mais alors, totalement... L'Histoire, du reste, nous apprend qu'il y a eu des papes africains.

      Supprimer
    3. “Africains” sans doute, mais d'Afrique noire jamais, désolé.

      Supprimer
    4. Et Tonnégrande, hein ! Vous l'oubliez encore.

      Supprimer
    5. Didier,

      Mais je n'ai jamais dit "d'Afrique noire". Cela dit, je ne suis pas compliqué : l'Afrique est un continent. Voilà tout.

      Après, franchement, je me fous complètement de la couleur de peau du prochain pape. J'avais du reste appris à aimer celui-là, sa grande intelligence en particulier... Je suis donc en phase de "deuil".

      Le reste... C'est bon pour tous ceux qui ne sont pas catholiques, en fait... Ou pour ceux qui confondent le pontificat avec "La Nouvelle Star"...

      Supprimer
    6. Si cela arrive, j'en connais au moins deux qui vont se suicider (un pape noir?, Ah non merci, Adieu!)

      Supprimer
    7. Le plus amusant, dans cette histoire, est que si vraiment c'est un pape noir qui est élu, il sera presque certainement beaucoup plus “réactionnaire” que les deux précédents. C'est même le principal obstacle à leur élection, en fait : c'est plus probablement un “centriste” qui sera élu, parce qu'il faut bien tenir tous les courants ensemble, faire que la maison reste une…

      Supprimer
    8. Didier: probablement, mais une fois en mission, le cardinal change et peut surprendre... On verra bien.

      Bembelly: je ne sais pas de qui vous parlez, avec ces "deux", mais je crois que vous vous plaisez à vous monter le bourrichon. Vous voulez bien me croire quand je vous dis que peu m'importe que mon médecin, mon bibliothécaire, mon plombier et mon préfet soient noirs, arabes, blancs, jaunes ou albinos ? Alors, hein, le pape... pas mieux, pas pire. Ce n'est pas ça qui sera important.

      Supprimer
    9. Dorham: bien avant la télévision et la nouvelle star, l'élection du pape passionnait le monde chrétien.

      Supprimer
    10. Oui, peut-être. Bon, alors c'est moi qui trouve finalement cela assez trivial. Au supermarché des papes, il y a le pape progressiste, le pape jeune (plus réac que le vieux, ce qui est croquignolet), le pape basané, le pape à tendance schismatique, le pape pour l'avortement... Bon... Tout le monde donner son avis sur l'air du : "ce serait sympa un pape comme ci ou un comme ça..." Un pape intelligent, bon, humain, capable de transmettre sa foi en toute limpidité - un qui s'entourerait d'une équipe communicante un peu moins désordonnée - je ne demande rien de plus...

      Supprimer
    11. Ah, ça, pour “l'équipe communicante”, il y a en effet du boulot !

      Supprimer
  5. Merde, Jegoun m'a devancée, c'est ce que j'allais dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le grand imam Ratis, de Bonn, par exemple ?

      Supprimer
  6. Entièrement d'accord avec vous: cette idée selon laquelle il faudrait un pape noir est d'un racisme affligeant. Un pape noir, avec un os dans le nez, cela aurait de la gueule. De la même façon, pour les progressistes, peu importe que le pape soit catholique. Au contraire, ils seraient comblés s'il était favorable au mariage gay et s'il distribuait les capotes comme d'autres les hosties...

    RépondreSupprimer
  7. Voilà ce qu'il faudrait : un pas noir avec un os dans le nez et des plumes dans le cul.

    On pourrait d'ailleurs le convaincre que Jésus n'a pas cloué sur une croix mais empalé. La décoration des églises serait plus jolie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah ah, mort de rire! Et on ferait le signe du pal! Voilà qui serait gay friendly!

      Supprimer
    2. (rendons à César et tout ça : cette plaisanterie n'est pas de moi mais de Cavanna, me semble-t-il).

      Supprimer
    3. Oui, bon... Un pape pourrait être noir, ou jaune, peu importe.
      Mais il ne pourra pas être pour l'avortement,la peine de mort, la sexualité hors mariage, et le mariage gay. Jamais.

      Supprimer
    4. Nicolas, il y avait aussi "écrasé par une voiture" (Reiser)

      Supprimer
  8. J'adorerais un cantique du genre;
    C'est un noir un noir un noir reux...
    C'est un noir qu'il nous faut
    Ho ho ho ho
    ou bien
    Ah le petit vin noir , qu'on boit saoul près de l'autel leu

    RépondreSupprimer
  9. Fidel
    Pour chanter beni créator
    il faut un joli pagne d'or...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui remplaçons la soutane par un joli pagne?? :)

      Supprimer
  10. Assez d'accord. Pour moi, jusqu'à présent, le Pape noir, c'est surtout un vin blanc: http://fattorius.over-blog.com/article-quand-le-pape-noir-est-un-vin-blanc-114095825.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'étiquette est splendide !

      Supprimer
    2. La description me fait penser à une appellation duché d'Uzes "les vignes rousses"
      @Suzanne, le contenu doit l'être tout autant.

      Supprimer
  11. en fait ce qui aurait vraiment de la gueule ce serait une femme pape

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Olympe, changez de religion ou créez votre église !
      Bah non, c'est impossible. L'Eglise ordinera peut-être des hommes mariés un jour, mais pas des femmes, je ne crois pas. Faut-il le déplorer ? C'est comme ça. Il n'y a pas à en discuter. Enfin, moi qui suis athée mais curieuse des affaires du monde, je n'en discuterai pas. J'essaierais plutôt d'inciter les femmes à s'affranchir de ce type de soumission, parce que là, le plafond de verre pour nonnes et nonettes... il est à l'épreuve des balles.

      Supprimer
    2. À tant faire que d'avoir un plafond de verre au-dessus de la tête, j'aime autant qu'il soit à l'épreuve des balles, personnellement.

      Supprimer
    3. Ah oui, tiens, pas faux ! Mais ce sont les femmes qui sont sous le plafond de verre. Les hommes sont sur le plafond, qui fait aussi plancher. Si c'était le contraire, ils auraient l'avantage de regarder sous les jupes, au moins...

      Supprimer
    4. Un pape sur le plancher de verre: en voilà une idée! Comme ça on saurait ce qu'il porte sous sa soutane.

      Supprimer
  12. Que le pape, l'un des symboles du patriarcat, change, que ce soit l'occasion d'un nouvel avènement et d'un changement des mentalités.

    CLIC


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les Femen... Je ne sais pas quoi en penser. En fait, je n'en pense rien.

      Supprimer
    2. C'est logique : elles sont spectaculairement insignifiantes.

      Supprimer
  13. oui, on entend à la radio : suspens, suspens,suspens, va t-il y avoir THE BIG CHANGEMENT ? Waouh ! Le pape pourrait t-il être batave, bulgare, philippin, voire carrément franchouillard ? ou alors soyons vraiment fou de fou :::: noir ? Le Obama de la papitude ? Mais pas un pour évoquer une seconde le plan papesse.
    Un pape doit avoir des couilles "qui pendent bien" (on vérifie même l'entrecuisse de l'élu depuis qu'au 9e siècle, une femme s'était fait élire en douce....).

    Une papesse aurait l'avantage de pouvoir parler foufoune sans qu'on est l'impression qu'elle se mêle de ce qui ne la regarde pas comme font tous ces messieurs papes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euterpe, vous êtes une andouille inculte : cette histoire de “papesse” est une pure légende, et vous devriez le savoir.

      Supprimer
    2. D'autant plus que la religion catholique est peut-être la seule religion à avoir donné autant de pouvoir aux femmes. A tous les niveaux. On trouve des femmes qui professent le droit canon, de grandes saintes que reconnu "docteur de l'Eglise", on leur a confié l'administration d'immenses congrégations. J'en passe.

      Supprimer
    3. Dorham: Sans parler du culte marial, et tout et tout. Oui mais... si on avait obéi à l'Eglise, on en serait toujours à la méthode Ogino.
      Les féministes qui demandent aux religieux de changer s'époumonnent en vain.

      Supprimer
    4. Les protestants et les juifs ont des ministres du cultes et des rabbines. Allez-y donc si c'est cela qui vous importe.

      Supprimer
    5. La méthode Ogino...

      Avez-vous lu "Jeux de Maux" de Lodge sur le sujet. Un roman d'une grande cruauté mais terriblement drôle...

      Sinon...

      Oui, bon... On va dire que l’Église c'est pas gentil et puis voilà, ça fera plaisir à tout le monde. Ah, et que la laïcité, c'est mieux et que la République, c'est gentil.

      Supprimer
    6. Non, pas lu... et encore, la méthode Ogino fut d'abord pieusement rejetée par l'Eglise.
      "On va dire que l’Église c'est pas gentil" Eh oui... (ne réveillez pas l'étymologie qui sommeille)

      Je crois qu'on a fait le tour de "un pape noir ce serait bien, mais une femme ce serait encore mieux" (ou l'inverse, ou les deux ensemble) sans oublier qu'un pape manchot serait un message fort adressé aux manchots, qu'un pape gaucher apporterait aux gauchers... Au fait, avons-nous déjà eu un pape gaucher, un pape somnambule, un pape aux yeux vairons, un pape roux ? Si non, il serait temps d'y remédier, pour le message fort adressé à toutes ces minorités et au peuple athée sourdingues aux messages faibles.
      On peut rappeler à tous ceux qui vous choisiraient un pape mieux que ne le feraient les premiers concernés, c'est à dire les catholiques, que le pape n'est PAS élu au suffrage universel. Que le futur pape existe déjà, que c'est un des cardinaux bien vivants, bien réels. Inutile de fantasmer, leur bio est accessible en trois clics.

      Supprimer
    7. Un pape philatéliste roux végétarien et de petite taille.

      Chieuvrou)

      Supprimer
  14. Bonjour Suzane, quand vous dîtes "Ils ne connaissent pas grand-chose à l'Eglise, et encore moins aux cardinaux africains, qui comptent parmi les plus dogmatiques et les plus conservateurs du vivier à papes du moment", est-ce que vous signifiez qu'ils font des billets et des commentaires sans vraiment savoir de quoi ils parlent?
    C'est étrange dîtes-donc..

    Hu! Hu! Hu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zut, "Bonjour SuzanNe."
      Mille excuses pour cette écorchure.

      Supprimer
  15. Il leur faut un pape en adéquation avec la Nouvelle Civilisation.
    Ca donne un sens à tous leurs délires progressistes.

    Je me demande si les blogeurs de gauche savent ce qu'avait publié Libé comme pétition en 1970. Ce serait drôle un petit rafraîchissement, mais je m'abstiendrai.

    RépondreSupprimer
  16. Non, non y faut un pape nègue ET transsexuel, là ça aurait vraiment d'la gueule !

    RépondreSupprimer
  17. Sobrement, je suis en train de suggérer l'idée d'un pape homosexuel à mes amis "progressistes". Ce serait un moyen de réconcilier la gente catholique avec les FEMEN.

    RépondreSupprimer
  18. Robert Marchenoir12 février 2013 à 21:12

    Will the next pope be black?

    http://www.dailymail.co.uk/news/article-2277047/Will-pope-black-Ghanaian-Nigerian-cardinals-lead-race-Vatican.html#axzz2KdE8MmdB

    RépondreSupprimer
  19. Ils devraient faire des primaires ouvert à tous sur internet, là ça le ferais grave.

    RépondreSupprimer
  20. Personnellement il ne me FAUT aucun pape, de quelque couleur que ce soit.
    Mais ça m'amuse toujours de voir à quel point chez nous certains veulent un président noir, oui, mais en Amérique hein, faut pas déc... non plus.
    Un pape noir, super, il est à Rome.
    La bonne conscience ... comme c'est confortable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Solveig, oui, mais il faudra faire avec !

      Supprimer
  21. Oh mon Dieu mon Dieu je suis tombée dans un repaire de papes de la culture ! Vite : trois Notre Pépère et deux Je vous salue Suzanne pour expier mon commentaire de sous-être !


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous devriez nous reraconter la véritable histoire de la papesse Jeanne, puisque ça semble être votre spécialité historique…

      Supprimer
    2. Didier :

      La papesse Jeanne était la troisième fille d'une famille qui en comportait neuf. Sa mère était hyperinstruite et très intelligente comme toutes les femmes mais il ne fallait pas qu'elle le montre. Déjà, à cinq ans, la petite Jeanne savait lire et écrire, connaissait le latin, le grec, le judo, le jeu d'échecs, et jouait du violon comme pas deux. C'était une insulte vivante pour le patriarcat local qui l'a chassée, avec sa mère, jusqu'au coeur sombre d'une forêt profonde. Son éducation fut poursuivie par des druidesses qui lui apprirent le secret des plantes, l'anatomie, l'astronomie, la pétanque égyptienne et le langage des bêtes. Elle se vêtit en homme et commença à prêcher à treize ans sur les places de village et dans les bars de nuit. Elle devint curé, puis évêque, puis pape en bonne logique des choses. Une fois pape, elle bouleversa la papitude en nommant des nonnes aux postes clés. Elle inventa le Tampax et le préservatif en peau d'agneau huilée. Elle créa des écoles pour les filles et des hopitaux avec des internes filles. On se demande jusqu'où elle aurait continué , mais c'était sans compter sur la traitrise et sur la vilenie du patriarcat mondial et powerful. On la viola, on l'emprisonna puis on la noya dans le Rhône. On dit que les poissons devinrent tout roses et se tinrent trois jours au-dessus des flots pour lui rendre hommage.
      Les gynophobes incultes vont jusqu'à nier son existence. Tant que l'histoire ne sera pas écrite et ré-écrite par les femmes pour les femmes, elle ne sera qu'un fatras de guerres machistes, de tromperies, d'oublis et de révisionnisme féminicide.
      Voilà.

      Supprimer

Modération parfois, hélas, mais toujours provisoire, ouf.