vendredi 16 septembre 2016

Mon éclat de rire du jour, merci Najat Vallaud Belkacem


C'est-y vrai, c'est-y pas vrai ?  Najat Vallaud Belkacem voudrait prendre la tête du parti socialiste.

 Quand on pose la question à l'ancienne porte-parole  du gouvernement, elle ne dément pas. Pour un de ses collègues au gouvernement, la ministre de l'Éducation nationale a trois atouts pour devenir première secrétaire du Parti socialiste. Elle est populaire, c'est une femme et, surtout, elle est perçue par les militants comme étant de gauche. 

Je me demande jusqu'où ira la grande marche suicidaire du PS

Populaire ? Populaire dans le sens "aimée par le peuple" ? Alors qu'elle passe son temps sur les medias à se moquer des professeurs, qu'elle énerve les gens avec  sa langue de bois, ses initiatives opportunistes, ses réflexions idiotes et décalées, ses petits sourires méprisants... Grâce à elle, la gauche a perdu le traditionnel  vote du monde enseignant et d'une bonne partie de parents d'élèves à qui elle a pourri la vie avec ses aménagements du temps scolaire inégalitaires et fantaisistes.

C'est une femme: indubitablement. Et alors ?

... surtout, elle est perçue par les militants comme étant de gauche. 
Perçue ainsi par les militants PS, ce qui représente, en pourcentage, euh... une petite partie de la population. Sa réforme imbécile a achevé de casser ce que Sarko and co avait épargné. Sa hargne à détruire tout ce qui ne peut pas être nivelé par le bas lui vaut quelques sympathies dans ce que la gauche a de plus caricatural et   anachronique. Hélas.

12 commentaires:

  1. N'oubliez pas qu'elle ne fait pas sa réforme de l'enseignement toute seule dans son coin...La question est trop importante pour ne pas avoir été approuvée par Hollande et Valls.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais je sais !

      Cependant, elle n'est pas que le porte-parole du groupe de bras cassés qui a pondu le texte de la réforme portée par le gouvernement Valls. Je l'ai lu, ce texte: bonjour les fautes de syntaxe et d'orthographe, bonjour les inexactitudes, les contre-vérité, les approximations et les oublis. (par exemple, oubli de la philosophie dans les matières enseignées, rien que ça !) Et que dire de ses prestations télévisuelles, de ses gaffes énormes, de ses sorties drolatiques... Elle arrive presque à la hauteur de Nadine Morano dans le style comique, et par moments elle la dépasse haut la main !

      Supprimer
  2. "Sa réforme imbécile a achevé de casser ce que Sarko and co avait épargné"

    Donc, Vincent Peillon n'aurait pas existé, n'aurait ni amélioré, ni aggravé la situation ?
    Ou plutôt, quand il faut vite boucler un argument, rien ne vaut d'insérer le mot magique "Sarko", car "on se comprend !"

    Amike

    RépondreSupprimer
  3. Elle me fait penser à Prince, sur la photo ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf que Prince et Michael Jackson avaient du talent, eux !

      Supprimer
  4. Oui, Peillon... Sa réforme sur les rythmes scolaires lui a valu d'être remercié.
    Et de lui, on ne disait pas qu'il n'était que le porte parole de pedagols œuvrant dans l'ombre.

    RépondreSupprimer
  5. Peillon est un idéologue dangereux mais Najat est plus à blâmer d'après moi :
    Je ne la crois pas idéologue lorsqu'elle arase le savoir ou lorsqu'elle oeuvre pour l'idéologie genrée et autres billevesées.
    En parfaite directrice marketing, elle a su remplir son mandat avec toutes les conneries progressistes débiles, dont seuls les socialistes ont le secret. Elle est hyper opportuniste. Ce que tu nous annonces Le Merle ne m'étonne guère...

    RépondreSupprimer
  6. Est-ce qu'on peut s'attaquer à NVB au moment où démarre la campagne des présidentielles ? C'est un des éléments forts et stables du gouvernement actuel tout de même. Elle en a été longtemps le porte-parole. On ne lui a laissé aucune chance d'appliquer son projet des ABC de l'égalité. Elle n'est pas seule responsable des difficultés de l'Education Nationale qui est un ministère ingérable.

    Isabelle B.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est mal de "s'attaquer à un des éléments forts et stables du gouvernement actuel" ? Si on s'y hasarde, on va faire voter Sarko ou Le Pen ? Ben on va s'gêner, tiens.

      "Elle n'est pas seule responsable des difficultés de l'Education Nationale qui est un ministère ingérable." Oui, et alors, c'est une raison pour aggraver la situation ?

      "On ne lui a laissé aucune chance d'appliquer son projet des ABC de l'égalité"
      Tu parles ! Qu'est-ce qu'il y avait d'intéressant dans ce projet ? Elle a juste réussi à nous distraire en faisant sortir du bois cette extraordinaire Farida Belghoul (c'est ironique, hein). Le spectacle du débat de l'époque était rigolo.

      Supprimer
  7. NVB c'est pas la gauche, c'est la gauchinette, le Parti Sociétaliste. En ce sens, elle n'est pas du tout anachronique, hélas : elle est au contraire parfaitement de son temps.
    Il faut souhaiter que le PS implose après 2017 si on veut avoir une petite chance de voir apparaitre une offre politique qui soit réellement républicaine, laïque et sociale ; qui soit également rationnelle, ça nous changera des débiles qui veulent fermer Fessenheim ou interdire les OGM pour complaire à des baltringues obscurantistes représentant 2% de l'électorat.

    RépondreSupprimer
  8. "NVB c'est pas la gauche, c'est la gauchinette, le Parti Sociétaliste. En ce sens, elle n'est pas du tout anachronique, hélas : elle est au contraire parfaitement de son temps."

    Oui, vous n'avez pas tort pour "anachronique".
    Najat V.B représenterait la gauche "gauchinette" ? Je ne crois pas qu'elle représente quoi que ce soit. Ce n'est pas pour m'acharner sur elle, alors que d'autres politiciens n'ont pas fait mieux, dans le domaine de l’éducation (Geneviève Fioraso ! Benoît Hamon ! pour ne parler que des derniers...) mais depuis Allègre, on n'avait pas eu droit à un tel mépris pour les enseignants. Je me demande franchement si elle a toute sa tête, quand elle prétend que les catholiques français pratiquent le mariage forcé au même titre que les musulmans, ou quand elle prévoit d'enseigner l'orthographe en faisant déclamer aux élèves les textes classiques, et elle annonce toujours ses incroyables projets avec une argumentation qu'on dirait, en effet, montée en mayonnaise par d'autres plus intellectuels, tant on la voit peu apte à débattre, à comprendre les questions ou les critiques, bref...

    C'est quand même le pire truc à dire, qu'elle n'est pas responsable des réformes qu'elle porte et apporte.

    Le PS implosera-t-il ou s'effritera-t-il comme le PC ?

    Il y a encore des élus qui valent le coup qu'on leur fasse confiance, au PS. Ils ont bien du mérite !

    RépondreSupprimer

Modération parfois, hélas, mais toujours provisoire, ouf.